Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux préfets aux champs pour défendre les agriculteurs de la Drôme et du Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse, France Bleu Drôme Ardèche

Les préfets de la Drôme et du Vaucluse ont visité ensemble des exploitations agricoles pour défendre le locavorisme, le consommer local. Les deux préfets insistent sur la nécessité d'acheter aux agriculteurs de la région pour assurer la souveraineté alimentaire et relancer l'économie.

Les préfets du Vaucluse et de la Drome ont défendu ensemble les produits locaux à Visan (Vaucluse)
Les préfets du Vaucluse et de la Drome ont défendu ensemble les produits locaux à Visan (Vaucluse) © Radio France - Philippe Paupert

Le préfet de la Drome et le préfet de Vaucluse étaient ensemble dans l'Enclave des Papes et dans les exploitations agricoles du Sud de la Drome. Les deux préfets voulaient insister ensemble sur la nécessité de conserver nos habitudes de la période du confinement pour nous approvisionner auprès des producteurs locaux. Les deux préfets ont assuré que "la souveraineté alimentaire est nécessaire et vitale pour les français et les agriculteurs". Les deux préfets ont visité des élevages de poules et des serres de fraises et tomates. Pour les préfets de la Drome et du Vaucluse, manger local, c'est aussi participer à la relance économique française. 

Le préfet de Vaucluse devant une serre de tomates à Visan
Le préfet de Vaucluse devant une serre de tomates à Visan © Radio France - Philippe Paupert

Le préfet de Vaucluse surveille les étiquettes

Deux préfets sous une même serre à Visan, ça ne s'était jamais vu. Les deux préfets étaient dans les champs, les vignes et même prés des poules pondeuses. Ils ont soupesé l’impressionnante tomate-ananas et croqué dans quelques fraises mais surtout ils vérifiaient si le confinement a changé l'agriculture.Le préfet de Vaucluse demande ainsi à une agricultrice "vous avez senti un attrait pour vos produits ? " Johanna Ribier sourit car la fréquentation de sa ferme a été multipliée par trois certains jours à Visan : "on brassait 150 personnes par jour, c'est énorme"

Le préfet de Vaucluse est admiratif  :"ah ouais, quand même… " La jeune femme  poursuit : "on a du recruter nos saisonniers avec deux mois d’avance".Un tiers des consommateurs n’est pas revenu après le déconfinement. Le préfet s’interroge alors : "qu'est-ce qu’il faudrait faire pour continuer l'achat local ?" 

L’agricultrice de Visan propose de "dire stop aux produits qui viennent de loi". Avec les jeunes agriculteurs des Vaucluse et de la Drome, elle pointe les importations et propose de "trouver plus proche et que ça coûte moins cher". En Vaucluse, le préfet est intervenu avec les jeunes agriculteurs pour rappeler à l’ordre des grandes enseignes. Bertrand Gaume assure que les étiquettes sont surveillance : "s'il y a des pratiques commerciales trompeuses, on saisira les voies judiciaires, les inspecteurs mèneront des enquêtes"

Fraises et abricots de Visan
Fraises et abricots de Visan © Radio France - Philippe Paupert

Le préfet de la Drôme souhaite des consomm'acteurs

Le préfet de la drome Hugue Moutouh veut que les consommateurs deviennent consomm’acteurs et surtout qu’ils arrêtent le double discours  : "le discours du 'il faut manger local, il faut la souveraineté alimentaire' et quand le consommateur est dans une grande surface avec son chariot, il achète de l'agneau néo-zélandais, et bin non ! À trop produire à l'étranger, en Chine, nos masques, nos médicaments, ça nous a mené à des ruptures de stocks mettant en danger la sécurité nationale, et bien c'est la même chose pour l'alimentation". 

L'Enclave des Papes
L'Enclave des Papes © Radio France - Denis Souilla
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu