Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Deux premières fusions de communes dans le Cher ce 1er janvier

dimanche 30 décembre 2018 à 17:26 Par Aurore Richard, France Bleu Berry

Au 1er janvier, des mariages de communes vont être célébrés. Deux nouvelles fusions pour l'Indre qui en compte désormais cinq, et deux premières fusions pour le Cher.

La commune nouvelle portera le nom de "Baugy" à partir de ce 1er janvier 2019.
La commune nouvelle portera le nom de "Baugy" à partir de ce 1er janvier 2019. - Google Street View

Cher, France

De nouvelles fusions de communes ont lieu ce 1er janvier, partout en France. Elles ont commencé en 2016, notamment dans l'Indre. Le département en compte déjà trois. Saint Maur et Villers, Levroux et Saint Martin de Lamps mais aussi le Val Fouzon, regroupement de Parpeçay, Sainte-Cécile et Varennes-sur-Fouzon. A partir du 1er janvier, il y aura cinq communes nouvelles dans l'Indre car Villentrois fusionne avec Faverolles en Berry, et Levroux sera désormais avec Saint Pierre de Lamps.  

Dans le Cher, il n'y a pas de commune nouvelle pour l'instant. Les deux premiers mariages ont lieu ce 1er janvier, entre Sainte-Lunaise et Corquoy. Et un autre entre trois communes : Saligny-le-Vif, Laverdines et Baugy. Du changement pour les habitants mais les élus eux se veulent rassurants.

Des permanences pour les services administratifs

Pour les 55 habitants de Laverdines, la fiscalité va être multipliée par deux et demi. "La loi nous permettait de glisser sur deux ans, ce lissage permettra que le choc fiscal soit moins dur pour les habitants à accepter", explique le maire de Laverdines, Bernard Gindre. Cette hausse de fiscalité se fait en contrepartie de plus de services à disposition. 

Cela comprend des services administratifs optimisés, selon Pierre Grosjean, maire de Baugy :

Si une secrétaire faisait trois actions, une à Baugy, une à Saligny, une à Laverdines, elle ne fera plus qu'une seule fois l'action au profit des 1 750 habitants"

Pourtant, le maire de Saligny, Christian Weingarten rappelle qu'il y aura des permanences sur deux des trois sites pour assurer l'état civil, entre autres. Le maire délégué pourra notamment continuer à célébrer mariage et Pacs. 

Cette fusion se fait au bénéfice des habitants, et avec ce regroupement, ils ont plus de poids. "Si demain, il y a des travaux majeurs à faire sur une ligne téléphonique, pour internet, la voix de Laverdines ou de Saligny sera plus forte à travers la commune nouvelle de Baugy que cela l'aurait été depuis leur propre mairie", souligne Pierre Grosjean. La commune nouvelle de "Baugy", c'est en effet le nom retenu à l'unanimité.