Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Deux responsables d'Emmaüs traversent la Manche en hommage aux migrants

dimanche 2 septembre 2018 à 18:28 Par Romain Chevalier, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Ce lundi 3 septembre 2018, Philippe Dupont et Thierry Muniglia ont décidé de rallier Dieppe à Saint-Aubin-sur-Mer à la nage. Un périple de seize kilomètres le long des côtes normandes pour alerter les citoyens sur le sort des migrants qui tentent de franchir une frontière maritime.

Philippe Dupont et Thierry Muniglia vont nager pendant près de 5h30 dans les eaux de la Manche.
Philippe Dupont et Thierry Muniglia vont nager pendant près de 5h30 dans les eaux de la Manche. - Philippe Dupont

Dieppe, France

C'est pour dénoncer les politiques migratoires des Etats et de l'Union européenne qu'ils jugent absurdes que Philippe Dupont, directeur du centre Emmaüs d'Esteville et Thierry Muniglia, responsable national de groupe communautaire Emmaüs France, ont choisi de se jeter à la mer. "L'effort physique que l'on va faire symbolise le fait de rattacher les pays les uns aux autres, de rattacher les peuples, les préjugés et les distances qu'il y a entre les êtres humains", témoigne Philippe Dupont. 

Vivre les conditions des migrants

Alors pour rendre hommage aux 3000 migrants décédés en mer l'an passé en essayant d'atteindre l'Europe, ces deux responsables d’Emmaüs ont décidé de se mettre à leurs places. "En nageant aussi longtemps dans la mer, près de 5h30, on essaye d'endosser de façon sécurisée et sportive, les conditions de ces personnes qui ont fait naufrage", détaille Philippe Dupont, l'un des nageurs. 

Et la longueur du trajet n'a pas été choisi par hasard. Les deux amis effectuent 16 kilomètres chacun, ce qui en additionnant les deux parcours donne 32 kilomètres : "C'est très symbolique puisque la distance entre la France et l'Angleterre au niveau de la Manche est de 32 kilomètres. Même chose pour le détroit de Gibraltar situé au sud de l'Espagne."

Entraînements et équipements nécessaires

Mais contrairement aux migrants qui empruntent ses voies maritimes sans matériels, les deux sportifs seront bien équipés pour éviter l'hypothermie. "Je serais vêtu d'une combinaison de nage pour ne pas avoir froid, un tuba frontal et surtout un bonnet bien chaud", précise Thierry Muniglia, le deuxième nageur. Ils porteront également des palmes ainsi que des gants pour éviter de se faire attaquer par les méduses.

Pour réussir ce défi sportif, les deux amis s’entraînent depuis plusieurs mois. "Je nage deux fois par semaine dans une piscine et je fais un long footing en plus pour être prêt physiquement", affirme Thierry Muniglia. 

"L'avantage que j'ai par rapport à Thierry, c'est que je vais souvent nager en mer à Dieppe, ajoute Philippe Dupont. C'est des conditions particulières avec le vent, les vagues mais maintenant j'y suis habitué. J'ai fait plus d'une trentaine de sortie de ce type." 

Les deux amis s'élanceront lundi 3 septembre 2018, aux environs 8h30 du matin de la plage de Dieppe et espèrent atteindre Saint-Aubin-sur-Mer après 5 heures et demie d'efforts.