Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux Sèvres : les pompiers ouvrent la caserne de Chauray au public

-
Par , France Bleu Poitou
Chauray, France

A l'occasion de leur journée nationale, les pompiers ont organisé des animations à la caserne de Chauray. Au programme: formation de secourisme, montée à la grande échelle et parcours de sapeur pompier.

En cas d'incendie, il faut fermer les portes pour éviter un appel d'air.
En cas d'incendie, il faut fermer les portes pour éviter un appel d'air. © Radio France - Clémence Dubois-Texereau

Ils étaient plus de 400 hier à la caserne de Chauray. Certaines animations avaient la côte comme la grande échelle ou encore le camion de pompier. Mais certains ont aussi été fascinés par une opération de désincarcération. "C'est impressionnant ils arrivent à sortir la personne de la voiture en trente minutes", raconte Jean-David. Christelle aussi a été impressionnée. Elle à d'ailleurs dû "rassurer mon fils et lui expliquer que ce n'était pas vrai. "Une opération de désincarcération pour montrer le métier de pompier. C'est en partie le but de ces journées.

Faire de la prévention

Hier, les pompiers en ont aussi profité pour sensibiliser la population à certains risques. Avec la préfecture des Deux-Sèvres, ils ont installé un simulateur de choc, quatre places avec des ceintures de sécurité et la simulation d'un accident à 5 km/h et 7km/h. Le temps est d'abord à l'explication pour casser les clichés : "on revient de la plage, on s'attache et on ne met pas les pieds sur le tableau de bord. Sinon, on n'aura pas l'airbag et en plus vous risquez de passer sous votre ceinture" souligne l'un des bénévoles.

Un bénévole de la préfecture explique comment bien attacher sa ceinture de sécurité
Un bénévole de la préfecture explique comment bien attacher sa ceinture de sécurité © Radio France - Clémence Dubois-Texereau

Vient ensuite le moment de l'expérience et selon François même à quelques kilomètres par heure le choc se ressent : "c'est un peu douloureux au niveau de la clavicule et des hanches, là où il y a la ceinture de sécurité." Et le jeune homme de 31 ans se rend vite compte des dégâts que cela peut causer à une vitesse plus élevé : "quand je vois ce que ça fait à 5 ou 7 km/h, à 90km/h ça doit faire très très mal."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess