Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Deux tartines, du fromage et une pomme pour les enfants non inscrits à la cantine de Trets

mardi 11 septembre 2018 à 16:57 Par David Aussillou, France Bleu Provence

Mercredi prochain, des parents d'élèves des écoles de Trets manifesteront devant la mairie. La semaine dernière, la municipalité a refusé de servir le menu du jour aux élèves non inscrits à la cantine. Le maire promet que ça ne se reproduira pas.

A Trets, sur les 1100 élèves des écoles, 900 mangent à la cantine.
A Trets, sur les 1100 élèves des écoles, 900 mangent à la cantine. © Maxppp -

Trets, France

C'était le jour de la rentrée scolaire. 13 des 900 élèves présents à la cantine des écoles de Trets près d'Aix-en-Provence n'ont pas eu droit aux pâtes à la sauce bolognaise. Motif : ils n'étaient pas inscrits. La municipalité leur a fait servir deux tartines, un fromage à tartiner et une pomme. "Les dames de service étaient au bord des larmes, raconte Lisa Le Pann-Gouriten, la présidente de l'association tretsoise de parents d'élèves. Elles ont obéit aux ordres et elles n'avaient pas le choix". 

Les familles retardataires relancées par la mairie

La municipalité explique que les parents devaient confirmer les inscriptions de leurs enfants à la cantine avant le 31 mai 2018. Les retardataires auraient été contactés par téléphone. "Il faut bien un jour essayer de régulariser les choses, affirme le maire LR Jean-Claude Féraud. Ces enfants étaient là, on les a nourris. Mais la première chose quand on fait des enfants, c'est de s'en occuper".

On ne peut pas faire ça à des enfants ! - Lisa Le Pann-Gouriten, la présidente de l'association tretsoise de parents d'élèves.

La méthode a choqué de nombreux parents, y compris ceux dont les enfants ne mangent pas à la cantine. Beaucoup l'ont appris par les réseaux sociaux. "Je ne veux pas savoir si la mairie a tort ou a raison, proteste la présidente de l'associations des parents d'élèves. Ces enfants se sont retrouvés au milieu de leurs petits camarades avec une assiette différente parce qu'ils n'étaient pas à jour. Il faut réagir, on ne peut faire ça à des enfants". A l'école Victor Hugo, le directeur refuse de commenter cette affaire. Le personnel de la cantine garde également le silence.

Les regrets du maire

Mercredi prochain à 10h00, une manifestation est prévue devant l’hôtel de ville. Dans un tract distribué la semaine dernière à la sortie des écoles, l'union locale de la CGT du bassin gardannais dénonce "la décision inhumaine et inacceptable de la mairie". Lors de ce rassemblement, le maire a déjà prévu de rencontrer les parents et les agents de la cantine. "Il est hors de question que ça se reproduiste, promet-t-il. C'est une mesure discriminatoire que je regrette".

Des précédents en Gironde et en Vendée

Dans le passé, d'autres municipalités ont déjà été épinglées pour avoir mis en place un menu spécial pour les écoliers dont les parents ne paient pas la cantine. En 2017, la commune de la Teste de Buch en Gironde avait servi des raviolis en boîte. En 2011, en Vendée, trois enfants avaient du manger des sandwichs en raison d'un retard de paiement de la cantine. Des pratiques dénoncées deux années plus tard par le défenseur des Droits. Dans son rapport, il rappelle que «tous les enfants dont les parents le souhaitent doivent pouvoir déjeuner à la cantine, lorsque le service existe, quelle que soit la situation sociale ou familiale des parents».

L'ordre de servir un repas froid aux enfants non inscrits à la cantine est venu de la municipalité de Trets quelques jours avant la rentrée scolaire - Aucun(e)
L'ordre de servir un repas froid aux enfants non inscrits à la cantine est venu de la municipalité de Trets quelques jours avant la rentrée scolaire - Union locale de la CGT Gardanne