Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Deuxième semaine de grève aux Catacombes de Paris

mercredi 9 mai 2018 à 18:41 Par Lucas Scaltritti, France Bleu Paris

Un mouvement de grève qui avait touché la semaine dernière, par intermittence, les Catacombes de Paris a repris, mercredi 9 mai, fermant aux touristes le monument où sont rassemblés les ossements des anciens Parisiens.

Les agents des catacombes entament leur deuxième semaine de grève
Les agents des catacombes entament leur deuxième semaine de grève © Radio France - Lucas Scaltritti

Paris, France

La porte d'entrée des Catacombes, place Denfert-Rochereau, est fermée. La quinzaine d'agents du site tiennent le piquet de grève devant. 100% du personnel qui devait travailler aujourd'hui ne le fait pas. Le mouvement a débuté la semaine dernière, de jeudi à samedi. Il reprend face à l'absence de réponse de la direction.

Les agents, soutenus par la CGT et Sud, demandent le recrutement de 20 personnes supplémentaires, des améliorations des conditions de service ainsi qu'un triplement de leur prime spéciale pour travail en conditions difficiles. "On touche aujourd'hui deux euros par jour, soit 60 euros par mois pour descendre travailler dans les Catacombes, explique Pierre, un agent en grève. C'est insuffisant, nous réclamons 200 euros."

Une grève votée également à la crypte archéologique de l'Ile de la Cité

Travailler en sous-sol n'est pas une sinécure. "A force de respirer de l'humidité et la poussière, ça va jouer sur notre santé", s'inquiète Marie-Christine. Les agents d'accueil des Catacombes déplorent également la faible luminosité. Après leurs journées de travail, certains se plaignent souffrent des yeux.

Mercredi après-midi, un mouvement de grève, pour "des raisons similaires", a été voté par les salariés de la crypte archéologique de l'Ile de la Cité, sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame, selon la CGT.

Les Catacombes, visitées par quelque 500.000 personnes par an, et la crypte, sont gérées par Paris Musées, qui regroupe les musées parisiens. La CGT demande à être reçue par le président de son conseil d'administration Bruno Julliard, adjoint à la Culture de la maire PS de Paris Anne Hidalgo.