Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Devenez citoyen-sauveteur en Savoie grâce à votre smartphone !

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Le SAMU de Savoie met en service l'application gratuite Sauv Life, pour téléphone portable. Le SAMU a besoin de vous pour sauver des victimes d'arrêt cardiaque. Plus de 1.200 Savoyards se sont déjà inscrits.

Le régulateur du SAMU en train de guider un citoyen-sauveteur
Le régulateur du SAMU en train de guider un citoyen-sauveteur © Radio France - Christophe Van Veen

Chambéry, France

Chaque année, 350 savoyards meurent d'un arrêt cardiaque. Il y a 50.000 victimes en France. Le taux de survie en cas d'arrêt n'est que de 5 %. On peut faire beaucoup mieux.

Une communauté d'anges-gardiens

Quelques uns seront peut-être sauvés grâce à une application pour smartphone "Sauv Life", communauté de citoyens-sauveteurs, capables à tout moment de procéder à un massage cardiaque ou d'utiliser un défibrilateur.  Sauv Life recense aussi les défibrilateurs présents sur le territoire.

"On perd 10 % de chances de survivre à chaque minute. Or les secours en moyenne arrivent au bout de 14 minutes. On a besoin des citoyens." - Lionel Lamhaut un des fondateurs de Sauv Life

Le SAMU 73, basé au centre hospitalier de Chambéry, devient le 37e SAMU de France à utiliser l'application "Sauv Life". 

En cas d'arrêt cardiaque, le Samu contacte le smartphone de volontaires qui sont près de la victime, et ces bénévoles prodiguent les premiers gestes en attendant l'arrivée des secours. Le SAMU 74 basé à Annecy va rejoindre le dispositif dans les prochaines semaines

Plus de 1.200 habitants de Savoie ont déjà téléchargé l'application, avant même son lancement officiel. Ils sont 170.000 en France à avoir franchi le pas sur www.sauv-life.fr

A partir d'un cas réel impressionnant

A la différence de l'application des pompiers "Permis de Sauver" réservée aux secouristes formés et qui interviennent uniquement sur la voie publique,  Sauv Life est ouverte à tous, on peut aller dans le domicile, là où surviennent 80 % des arrêts cardiaques.  

En une année, trente personnes ont été sauvées d'une mort certaine par ces anonymes bénévoles.

Ce qui apparaît sur notre smartphone - Aucun(e)
Ce qui apparaît sur notre smartphone - Sauv Life

L'application existe depuis un an en France. A 900 reprises, des sauveteurs citoyens ont été contactés sur leur smartphone, quand ils ont été géolocalisés à côté d'une victime d'un arrêt cardiaque. 

Comment ça marche ? Démonstration.

Pascal Usseglio, le chef du SAMU 73 - Radio France
Pascal Usseglio, le chef du SAMU 73 © Radio France - Christophe Van Veen

IMPORTANT : Il s'agit d'un acte de citoyenneté qui n'engage pas la responsabilité pénale. Ce sauvetage citoyen entre dans le cadre d' "une délégation occasionnelle de service public".  Ça veut dire que si vous vous foulez la cheville en portant secours, vos frais médicaux seront honorés par l'État. Et surtout vous êtes couvert juridiquement au cas où la famille de la victime d'un arrêt cardiaque décide de vous poursuivre parce que vous n'êtes pas parvenu à sauver la personne. Le cadre légal vient d'être fixé par une loi récemment votée à l'Assemblée Nationale.