Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Devenez un "super-défenseur" du Seaquarium du Grau-du-Roi

-
Par , France Bleu Gard Lozère
Le Grau-du-Roi, France

Le Seaquarium du Grau-du-Roi (Gard) a besoin de vous ! Faute de visiteurs, crise du Covid-19 oblige, la structure est menacée financièrement. Elle lance donc un appel à la solidarité citoyenne pour l'aider à poursuivre ses missions de préservation des milieux marins.

Le Seaquarium au Grau du Roi
Le Seaquarium au Grau du Roi © Radio France - Claire Mery

Le Seaquarium au Grau-du-Roi, ce sont chaque année 350.000 visiteurs, ce qui en fait le second site le plus visité du Gard, le troisième en Occitanie. Mais depuis la crise du Covid-19, plus aucun visiteur et donc plus aucune recette, car la structure ne bénéficie pas de subventions. C'est grâce à la trésorerie mise de côté dans l'objectif d'agrandir le Seaquarium l'an prochain que les soigneurs ont pu continuer à nourrir les animaux depuis la mi-mars.

"D'un point de vue économique, la situation n'est pas bonne, explique le directeur Jean-Marc Groul, car la seule ressource du Seaquarium, c'est bien le public qui visite. Ça coûte très cher de faire fonctionner une structure comme la nôtre, que ce soit au niveau de l'énergie, de la muséographie, tous les personnels qui s'occupent de la pédagogie et puis bien sûr, l'autre facette, celle de la recherche et de la préservation du milieu." 

Un appel à la solidarité citoyenne

Le Seaquarium a donc décidé de lancer un appel à la solidarité citoyenne via la plateforme participative Ulule. L'objectif est bien sûr de trouver des fonds pour continuer de mener à bien tous les projets en cours, comme par exemple la préservation des hippocampes en mer ou la préservation des requins en Méditerranée. 

"On ne voulait pas stopper, ça car c'est le cœur de notre travail. La Méditerranée est en effet la mer la plus menacée au monde. Sa biodiversité est extrêmement riche mais elle est très polluée." Jean-Marc Groul qui s'inquiète des gants et des masques que l'on retrouve déjà dans la mer. "Il faut que les gens prennent conscience que tout ce qu'on jette finit à la mer."  

Une réouverture du Seaquarium le 13 juin ?

Même si c'était autorisé, le Seaquarium ne pourra pas rouvrir le 2 juin. Sans visiteur pendant les ponts de l'Ascension et de Pentecôte, c'était trop risqué financièrement. Le directeur préfère attendre le 13 juin pour accueillir, dans un premier temps, la clientèle locale

Le temps aussi de tester une nouvelle organisation avant l'arrivée des touristes, il l'espère, cet été. "Les visites seront étalées avec réservation sur notre site internet. Les plages horaires seront élargies pour éviter qu'il y ait trop de monde en même temps." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu