Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Diakité quitte le centre d'accueil des migrants Pausa de Bayonne

-
Par , France Bleu Pays Basque

Coup de tonnerre ce samedi, l'association Diakité annonce qu'elle quitte le centre d'accueil des migrants de Bayonne. Diakité n'accepte pas qu'un projet de création d'une antenne de Médecins du Monde ait été refusé par la communauté d’agglomération Pays Basque, principal financeur de Pausa.

Les bénévoles de Diakité tentent d’échanger avec les quelques migrants bloqués au centre Pausa
Les bénévoles de Diakité tentent d’échanger avec les quelques migrants bloqués au centre Pausa © Radio France - Jacques Pons

"Nous avons le cœur gros" concède la présidente de Diakité Lucie Bortayrou. "C'est un véritable crève-cœur pour tous de quitter le centre Pausa". La nouvelle couvait depuis plusieurs jours mais cette fois l'annonce est officiellement dite devant le centre d'accueil des migrants de Bayonne. Depuis son ouverture, Pausa a vu passer près de 16 000 migrants dans les murs ternes de cet ancien dépôt de l'armée de terre sur le quai de Lesseps à Bayonne rive droite.

"Un crève-cœur de quitter Pausa" — Lucie Bortayrou

Diakité et sa soixantaine de bénévoles ont permis au centre de fonctionner durant plus de deux ans avec l'aide financière de la communauté d’agglomération Pays Basque. Mais plusieurs projets défendus par Diakité ont été refusé par l'Agglo. Lucie Bortayrou parle même de "mépris". Elle vise particulièrement le président de la communauté Jean-René Etchagaray :

Lucie Bortayrou accuse la communauté d’Agglo Pays Basque et son président Jean-René Etchegaray

La présidente de Diakité s'appuie notamment sur ce projet d'antenne Médecins du Monde déposé en juin dernier. Il faudra attendre le mois d'octobre, cinq mois plus tard, pour obtenir une première réunion de travail sur le sujet et en fait le refus net de l’Agglomération. "Ce énième refus est la goutte d'eau qui fait déborder le vase déjà trop plein" déplore Lucie Bortayrou.

Les bénévoles de Diakité rassemblés samedi devant le centre Pausa
Les bénévoles de Diakité rassemblés samedi devant le centre Pausa © Radio France - Jacques Pons

L'allocution de Lucie Bortayrou devant le centre Pausa

"Nous continuerons notre engagement sous d'autres formes" — docteur Déaux

Dans un communiqué, la délégation aquitaine de Médecins du Monde prend acte du retrait du pôle santé de Diakité qui intervenait au sein du centre de transit Pausa de Bayonne. "Ce pôle santé offrait depuis fin 2018 des consultations médicales de premier recours, des consultations infirmiers et psychologiques". Les statistiques des onze premiers mois de 2020 sont éloquentes : 1737 consultations ont été mené dans le centre Pausa, soit une moyenne mensuelle de 150. Par ailleurs, 196 transports entre le centre de l’hôpital ont été organisé.

Le docteur Jean Déaux du pôle santé de Diakité

Depuis samedi, le centre Pausa n'a presque plus de personnel à part un employé de la communauté d'Agglo. Tous les benevoles de Diakité (une soixantaine de personnes) sont partis. Désormais, l'association Diakité attend le déconfinement afin d'organiser une AG et définir de nouvelles missions pour aider les migrants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess