Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Didier Deschamps : "Je reste un peu l'enfant du pays même si je suis parti il y a très longtemps"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu

Il est celui vers qui tous les regards étaient braqués à Jean Dauger ce mercredi soir à l'occasion du match de gala entre le Variétés Club de France et l'Aviron Bayonnais : Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus, né à Bayonne.

Didier Deschamps a joué 85e minutes avant de sortir sous l'ovation du public venu en nombre à Jean Dauger
Didier Deschamps a joué 85e minutes avant de sortir sous l'ovation du public venu en nombre à Jean Dauger © Radio France - Frédéric Fleurot

Bayonne, France

"C'est un grand plaisir d'être à Bayonne." Didier Deschamps a beau être parti du Pays basque à l'âge de 13 ans, pour intégrer le centre de formation du FC Nantes, il n'en reste pas moins attaché à cette région. Preuve en est, cette belle soirée organisée à Jean Dauger, devant plus de 9.000 spectateurs, pour le match entre le Variétés Club de France et des anciens de l'Aviron Bayonnais. 20.000 euros ont été récoltés, notamment pour Haur Eri, association qui s'occupe d'égayer le quotidien des enfants hospitalisés à Bayonne.

France Bleu Pays basque : Heureux de cette soirée à Bayonne ?

Didier Deschamps : Oui, pour moi, et puis pour tout le monde, les gens, les spectateurs qui étaient là aussi. Pour la bonne cause, pour les enfants. C'était un moment de partage, de générosité. C'est toujours un plaisir de se retrouver avec le Variétés, mais encore plus cette année puisque c'était ici, à Bayonne.

Avec ce public qui vous accueille de façon assez incroyable...

Je suis un peu l'enfant du pays aussi, même si je suis parti il y a très, très longtemps. Je prends toujours autant de plaisir à y revenir, pour venir voir mes parents et le reste de ma famille. Après, tous les gens qui sont ici ou ailleurs [...] ils ont tellement partagé, en même temps que beaucoup de français et moi, beaucoup de choses, beaucoup d'émotion ces derniers mois. Ça reste, ça marque et c'est tant mieux comme ça.

Content que le public ait répondu présent ?

On était là pour ça. La présence de grands joueurs, de Yannick Noah aussi, ce sont des personnes qui sont généreuses, et puis après le fait qu'il y ai du monde dans le stade, c'est ça qui est le plus important. Pour l'association, pour les enfants de l'hôpital de Bayonne et pour voir tous ces sourires.

Belle santé encore, quasiment tout le match sur le terrain...

Ce sont des restes. Beaux ou pas, ce sont des restes quand même (rires). J'ai préféré sortir avant les cinq dernières minutes, on sait jamais, il peut y avoir la petite blessure. Mieux vaut éviter... même si j'ai le temps de m'entretenir encore un peu aussi. C'est resté virile mais correct, et encore, je me suis retenu (rires) C'est le naturel qui revient au galop ! Blague à part, sur le terrain il y avait un bon état d'esprit et c'est tout ce qui compte.

Choix de la station

France Bleu