Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dieppe se met à la vidéosurveillance avec six caméras mobiles

Six caméras nomades ont été installées ce lundi à Dieppe (Seine-Maritime). Les images de vidéosurveillance ne pourront être visionnées que par la police sur demande du parquet.

Les caméras installées à Dieppe pourront être déplacées pour éviter les angles morts (illustration).
Les caméras installées à Dieppe pourront être déplacées pour éviter les angles morts (illustration). © Radio France - Stéphane Garcia

Dieppe, France

La ville de Dieppe (Seine-Maritime) a finalement décidé de sauter le pas. Six caméras de vidéosurveillance ont été installées ce lundi dans le centre-ville ainsi que sur le front de mer, dans le quartier Saint-Jacques/Sainte-Catherine, ou dans le parc paysager de Neuville-lès-Dieppe.

"Dieppe est une ville agréable à vivre et en même temps c'est la ville centre de tous le pays dieppois, se justifie Nicolas Langlois, le maire (PCF) de la ville, invité ce mardi de France Bleu Normandie. C'est une ville balnéaire, qui vit de plus en plus la nuit, qui a le port dans la ville, et tout ça nécessite qu'on ait le maximum d'outils pour permettre à tout le monde de vivre dans le calme."

"Big Brother"

Ces caméras sont "une réponse supplémentaire" à la question de la sécurité, estime Nicolas Langlois, qui souligne que les images ne seront pas visionnées en temps réel et en permanence par des agents derrière des écrans : "Je ne voulais pas que la ville de Dieppe ce soit Big Brother. Les films pourront être visionnés quand le procureur le demandera et dans le cadre d'une enquête."

Un bilan de cette installation sera fait dans six mois. Ces caméras étant mobiles, elles pourront être également être déplacées : "Ceux qui sont habitués des regroupements, de la vente de drogue ou de la consommation d'alcool sur l'espace public savent vite où ce trouve les caméras et peuvent trouver des recoins où on ne les voit plus", explique encore le maire de Dieppe.

Choix de la station

France Bleu