Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dieulefit : Osama et Shiraz, réfugiés syriens, installés dans leur nouvelle vie

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le couple syrien réfugié à Dieulefit dans la Drôme s'est fait une place dans la petite ville. C'est la jolie histoire 2020 sur laquelle France Bleu Drôme Ardèche choisit de revenir ce jeudi. Depuis qu'on les a rencontrés une première fois en février, Osama a signé un CDI et Shiraz est diplômée.

Osama, chez lui, à Dieulefit dans la Drôme
Osama, chez lui, à Dieulefit dans la Drôme © Radio France - Nathalie Rodrigues

Osama et Shiraz ont fui la guerre en Syrie et la montée des terroristes de Daesh il y a 6 ans. Nous vous avions raconté leur histoire en février dernier. Osama démarrait alors juste un CDD dans l'entreprise Ambulances et Taxis Dieulefitois qui, de son côté, avait du mal à recruter. Ce quadragénaire, comptable en Syrie, avait suivi une formation d'auxiliaire ambulancier et faisait ses premiers pas dans le métier. Et il a fini par décrocher un CDI dans cette entreprise qui lui a mis le pied à l'étrier : "je suis très content! Je suis auxiliaire ambulancier, j'espère continuer, refaire une formation et devenir ambulancier. Je suis très content dans ce métier" dit Osama avec un grand sourire. Ce n'est pas le plus facile en période de pandémie, mais le Covid-19 ne l'a pas découragé : "mes collègues sont forts, ils m'ont donné de la force et du courage. On a du matériel spécifique et on désinfecte souvent. J'ai mal aux mains!" lâche t'il en regardant sa peau asséchée par les produits.

Shiraz, elle, était coiffeuse en Syrie. Vous ne la verrez pas en photo, trop discrète pour passer devant l'objectif. Elle s'est reformée pour travailler en France. Elle a obtenu son diplôme, son CAP coiffure, son code de la route mais elle se retrouve un peu ralentie par la pandémie : "j'ai cherché du travail à Dieulefit mais je n'ai pas trouvé à cause du coronavirus. Je vais chercher à nouveau l'an prochain, j'espère trouver. Je travaille aussi pour passer le permis. Comme ça, je pourrais chercher aussi du travail à Montélimar." 

Osama et Shiraz souhaitent la nationalité française

Le couple a fait une demande de nationalité française : "on dit merci à la France, on a le statut de réfugiés politiques. Mais on regarde le futur et on serait apaisé d'avoir, comme tout le monde ici, la carte d'identité française" souligne Osama. Leur premier rendez-vous est en 2023 : "on a lu que M. Macron voulait avancer les dossiers de ceux qui ont travaillé comme ambulancier ou dans les hôpitaux pendant le coronavirus, on espère que ce sera le cas, on espère obtenir cette nationalité française" renchérit Osama.

Osama et Shiraz sont encore traumatisés par le cauchemar qu'ils ont vécu avec la montée de Daesh en Syrie et la guerre entre 2012 et 2014, juste avant leur fuite : "je ne veux plus parler de ce qui s'est passé avant" explique Shiraz, "je veux regarder l'avenir". Leur avenir, ils le voient à Dieulefit avec leurs amis et tous ceux qui les ont aidés à démarrer cette nouvelle vie et qu'ils remercient encore.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess