Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Difficile de protéger bâtiments et œuvres d'arts en Vaucluse

mardi 16 avril 2019 à 19:31 Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse

Notre Dame des Doms, archives départementales, médiathèque ou église de village... peu de bâtiments en Vaucluse ont établi un plan de sauvegarde de leur patrimoine. Pourtant les pompiers sont prêts à évacuer les œuvres en cas d'incendie.

Les archives départementales présentent le plus important risque incendie de Vaucluse
Les archives départementales présentent le plus important risque incendie de Vaucluse © Radio France - Philippe Paupert

Avignon, France

Après l'incendie de Notre Dame de Paris, les gestionnaires de nombreux bâtiments historiques réfléchissent à la protection de ce patrimoine. En Vaucluse, seule la médiathèque Ceccano à Avignon a entamé un inventaire des documents et œuvres à protéger en priorité lors d'un incendie. Les pompiers de Vaucluse insistent sur la nécessite de réaliser cet inventaire et de rédiger un plan de sauvegarde.

Robinets sur les toits du Palais des Papes

Le bourdon de Notre Dame des Doms sonne désormais à Avignon en "fraternité des cathédrales". Ce monument est au patrimoine mondial de l'Unesco. Son chanoine Daniel Bréhier a commencé de recenser ce qu'il faut protéger : "nous avons peu de boiseries depuis la Révolution. Il faudrait déplacer immédiatement mais on ne peut pas déplacer la cathèdre épiscopale et l'autel majeur du 12° siècle. Les tableaux de Mignard et de Deviéra, le Véronèse français, il faudrait carrément les sortir... si on peut les sortir". 

Les pompiers de Vaucluse sont pourtant prêt, à condition que les propriétaires des bâtiments ou des œuvres aient mis en place un plan de sauvegarde. Le colonel Philippe Chaussinand explique que "chaque oeuvre bénéficie d'un technique particulière d’évacuation. Si on doit protéger un autel, c'est pas 2, 4 ou 10 pompiers qui vont sortir un autel de plusieurs tonnes. C'est à l'initiative de l’exploitant de réaliser le plan de sauvegarde des œuvres. Il n'y a que la médiathèque Ceccano qui s'est lancée dans cette démarche". Les pompiers ont déjà tiré des enseignements d'un feu de toiture au Palais des Papes : "c'est marqué dans aucun texte mais comme nos échelles de pompiers sont toujours trop courtes pour accéder à ces sinistres, nous avons mis en place sur les toits des robinets incendie armés en permanence pour apporter de l'eau le plus rapidement possible"

Colonel P. Chaussinand "impossible de déplacer un autel de plusieurs tonnes en cas d'incendie"

Les pompiers ne pourront pas éteindre un incendie dans la chapelle des archives

Une chapelle du Palais des Papes abrite à Avignon le lieu le plus inflammable du département : les archives avec 24 kilomètres de papier. Christine Martella, la directrice des archives est consciente du risque : "les pompiers nous ont toujours dit qu'ils ne pourraient pas éteindre l'incendie dans cette salle". La directrice des archives sait aussi que "lorsque l'incendie se voit, il a déjà couvé et il est profondément dans les masses de papier. Nous sommes en train de tout reconditionner pour prévenir les dégâts de l'incendie, la suie ou l'eau".

Au Thor, pas de cathédrale mais des tableaux impossibles à décrocher avec un escabeau dans l'église. L'élue au patrimoine Florence Andrzejewski réfléchit à "des moyens alternatifs comme des bâches ignifugées". Elle est également conseillère sécurité de l'université d'Avignon et déplore qu'il soit impossible d'arracher les boiseries de la pharmacie ou de la bibliothèque de l'ancien hôpital en cas d'incendie.  Florence Andrzejewski incite les élus à rédiger un plan de sauvegarde car "le pompier n'est pas là pour transporter l'oeuvre. Il est là pour l'extraire. Il faut rassembler en très peu de temps la main d'oeuvre indispensable au transport de ces œuvres."

Christine Martella "les pompiers ne pourront pas éteindre le feu dans cette salle des archives"

Le tableau de Mignard à sauver en priorité à Notre Dame des Doms à Avignon - Radio France
Le tableau de Mignard à sauver en priorité à Notre Dame des Doms à Avignon © Radio France - Philippe Paupert