Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Difficultés financières pour la Croix Rouge dans le Finistère

-
Par , , France Bleu Breizh Izel

Avec la crise de la covid et l'annulation de nombreuses manifestations et formations, la Croix-Rouge du Finistère vit sur sa trésorerie. Elle relance ses événements et appelle aux dons.

Croix-Rouge (illustration)
Croix-Rouge (illustration) © Radio France - Guillemette Franquet

Les finances sont dans le rouge pour la Croix-Rouge, dans le Finistère notamment. Elle récolte de l'argent notamment par ses actions de secourisme et de formation, mais "tout a été pratiquement à l'arrêt pendant le confinement", explique Patrick Batany, président de la fédération dans le Finistère. "On redémarre mais on est bien loin de ce qu'on fait habituellement."

Exemple avec les Fêtes maritimes de Brest. L'organisateur rémunère la Croix-Rouge qui fait venir 50 bénévoles par jour pour assurer les premiers secours sur six jours. Elles ont été annulées en juillet. La vestiboutique, elle, est fermée. 

Les formations aux premiers secours recommencent

Les formations (aux premiers secours notamment), annulées pendant six mois, recommencent "très progressivement avec un protocole adapté."

Et les journées nationales de la Croix Rouge ? La quête est d'habitude réalisée par les bénévoles au printemps, mais elle a été retardée pour cause de crise sanitaire là aussi : "Le report à la sortie de l'été a été plus compliqué pour nous car nous avons dû tout préparer pendant les vacances, avec moins de bénévoles disponibles. Il y a eu moins de rentrées d'argent."

Alors oui, les 10 unités locales du Finistère ont "tenu le choc par rapport à d'autres associations. Mais il ne faut pas que cela continue trop sur du moyen terme. Pour l'instant nous avons pu maintenir nos maraudes du samu social par exemple pour venir en aide aux plus démunis."

La Croix-Rouge du Finistère lance une cagnotte en ligne

Choix de la station

À venir dansDanssecondess