Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dijon : à quand la fin de la guerre entre les piétons et les cyclistes ?

mercredi 12 septembre 2018 à 20:48 Par Lila Lefebvre, France Bleu Bourgogne

La Métropole dijonnaise fête les 10 ans de la mise en place du "Code de la rue" qui donne à tous les usagers de la route et des trottoirs les règles à suivre. Mais visiblement, tous ne les respectent pas.

.
. © Radio France - Lila Lefebvre

Dijon, France

Michel vient d'éviter de peu un carambolage avec un cycliste, il a traversé la rue de la Liberté sans regarder, "mais je n'ai pas besoin de regarder s'il y a des vélos, puisque c'est une rue piétonne ! peste-t-il, ce sont aux vélos de faire attention". Des accidents comme celui-ci on en évite tous les jours au centre-ville de Dijon. L'harmonie entre tous les usagers de la chaussée et des trottoirs, c'est un des objectifs de la Métropole de Dijon qui fête cette année les 10 ans de la création du "Code de la rue". Un code enseigné dans les écoles de l'agglomération, sans toutefois montrer beaucoup d'effets. 

C'est positif quand il y a du conflit sur la route", Christian Germain, vice président de l'association EVAD 

Kit main-libre dans les oreilles, Mehdi file à vélo, il sait qu'il n'a pas le droit "mais je n'écoute pas de musique, je suis juste au téléphone avec mes amis", Mehdi nous assure que ça ne nuit en rien à sa vigilance. Louise en doute, casque sur les oreilles, cette piétonne est aussi moins prompte à prévenir les dangers "je ne les entends pas, mais le problème ce ne sont pas les piétons qui écoutent de la musique mais les cyclistes qui oublient qu'ils ne sont pas seuls sur la route".  

Chacun campe sur ses positions, le conflit semble insoluble, pourtant "c'est positif quand il y a du conflit sur la route, s’enthousiasme Christian Germain, vice président de l'association EVAD (Ensemble à vélo dans l'agglomération dijonnaise), ça veut dire qu'il y a de plus en plus d'usagers de la route. Avant c'était plus facile, il n'y avait que des voitures. Aujourd'hui de plus en plus de gens veulent pourvoir utiliser la route, les piétons, les cyclistes, les trottinettes, forcément ça crée des tensions, mais ça veut dire que l'espace publique change"

300 kilomètres de pistes cyclables 

Pourtant la Métropole dijonnaise se veut leader dans les mobilités alternatives à la voiture. _"_Nous voulons encourager le plus de citoyens possibles à prendre le vélos où les autres moyens de transport non motorisés, rappelle Catherine Hervieux, vice-présidente de Dijon Métropole en charge de l'environnement, nous renforçons l'installation de portes vélos partout en ville, et vu comme il sont pris d'assaut, c'est la preuve que ça marche !". L'agglomération dijonnaise possède à elle seule 300 kilomètres de pistes cyclables.