Infos

Dijon : bientôt métropole ?

Par Adeline Tavet, France Bleu Bourgogne mercredi 3 août 2016 à 19:01

" C'est une bonne nouvelle pour la ville, le Grand Dijon et pour tous ses habitants", Nathalie Koenders, première adjointe au maire de DIjon.
" C'est une bonne nouvelle pour la ville, le Grand Dijon et pour tous ses habitants", Nathalie Koenders, première adjointe au maire de DIjon. © Radio France - Philippe Renaud

Dijon pourrait bientôt devenir la seizième métropole française. C'est en tout cas ce qu'espère le maire de Dijon, François Rebsamen.

Mercredi 3 août, à l'occasion du dernier conseil des ministres avant les vacances estivales, l'exécutif revenait entre autres sur la réforme territoriale et plus précisément sur le statut de Paris et l'aménagement métropolitain. Au coeur de cette réforme : l'affirmation des métropoles.

Alors que le Grand Paris, Aix-Marseille-Provence et le Grand Nancy sont devenues métropole cette année, Dijon, Saint-Etienne, Toulon et Orléans pourraient bien le devenir prochainement.

Des conditions d'accès assouplies

En effet, l'article 46 de ce projet de loi devrait assouplir les conditions d'accès au statut de Métropole. Jusqu'alors, pour devenir métropole, le Code des collectivités territoriales exigeait un seuil plancher de 400.000 habitants et la ville devait être capitale régionale. Or aujourd'hui, il n'y a pas plus de 350.000 habitants dans l'agglomération de Dijon.

La métropolisation d'une ville augmente son rayonnement national et international et en fait un vecteur plus dynamique pour les acteurs locaux, économiques et sociaux" - Nathalie Koenders, première adjointe au maire de Dijon

À l'issue de ce conseil des ministres, si le texte est approuvé par le Parlement, Dijon devra encore discuter avec les autres communes du Grand Dijon et voter en interne son changement de statut avant que celui-ci ne soit validé par l'Etat.

Une métropole, késako ?

Aujourd'hui, et depuis une loi votée en 2014, la métropole prend la place et les pouvoirs de l'intercommunalité. Toutes les communes membres d'une métropole acceptent de lui déléguer ses prérogatives, et cela peut avoir des applications très concrètes.

La métropole peut par exemple décider de créer une grande zone industrielle ou un aéroport. Elle peut aussi décider de mettre en place un réseau unique de transports en commun. À l'origine, le but affiché était de créer une grande entité unique, où les mêmes règles s'appliquent partout, pour simplifier ce qu'on appelle le "mille-feuille administratif".

Partager sur :