Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Assassinat de Samuel Paty

Attentat de Conflans : émotion et recueillement sur le campus de la fac de Dijon en hommage à Samuel Paty

-
Par , France Bleu Bourgogne

Une centaine de personnes, professeurs et étudiants, se sont rassemblés devant la maison de l'université à Dijon, avec un nom en tête : celui de Samuel Paty, enseignant en histoire assassiné pour avoir fait son travail.

Hommage à Samuel Paty rendu devant la maison de l'université, sur le campus de la fac de Dijon
Hommage à Samuel Paty rendu devant la maison de l'université, sur le campus de la fac de Dijon © Radio France - Richard Lardry

Difficile de rassembler les foules en ce mercredi sur le campus dijonnais. Avec une majorité d'étudiants en télétravail à cause du covid, seule une centaine de personnes ont pu se rassembler, brièvement, sur le parvis de la maison de l'université. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Peu importe, l'émotion était là, bien présente, pour ces enseignants, ces jeunes étudiants, réunis devant une photo en noir et blanc de Samuel Paty, où l'on pouvait lire ces quelques mots : "Communauté universitaire en deuil".

"Défendre les valeurs qui fondent notre République"

Dans cette petite foule solidaire, Achille, 18 ans, étudiant en prépa. Il tenait vraiment à être là, pour Samuel Paty, et pour sa maman, elle-même prof de français : "ça me paraissait normal de venir, pour me hisser contre le terrorisme, et d'auant plus parce que ma mère est prof de français, elle s'attache chaque jour à défendre la liberté d'expression et la formation d'un esprit critique chez les individus. Donc il faut rendre hommage à ce professeur qui a voulu défendre les valeurs qui fondent notre République."

La raison et la connaissance face à la sauvagerie

Le doyen de l'université Vincent Thomas y est allé de son discours, devant les étudiants, évoquant un acte de "sauvagerie impossible à comprendre". reste que l'établissement universitaire bourguignon, avec ses 35.000 étudiants, va devoir aller de l'avant. C'est ce que compte faire Vincent Thomas :  "L'après, c'est continuer. on va continuer à se battre, avec des armes qui sont à notre disposition, légales : la connaissance, la raison, l'argumentation, la contradiction dans le respect des autres. On va continuer à travailler sur ces valeurs, qui sont essentielles dans le fonctionnement de notre société." D'autres rassemblements avaient lieu ce mercredi en Côte d'Or à la mémoire de Samuel Paty, à la mairie de Dijon, à Sombernon, à Genlis ou encore Montbard et Chenôve.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess