Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dijon : une manifestation contre la réforme de l'assurance chômage

-
Par , France Bleu Bourgogne

Une cinquantaine de personnes ont manifesté dans les rues de Dijon ce samedi 10 avril, dans la matinée. Dans le cortège, des intermittents du spectacle, des travailleurs précaires mais aussi des étudiants. Ils ont protesté contre la réforme de l'assurance chômage.

Les manifestants ont fait le tour des halles, en silence et en file indienne.
Les manifestants ont fait le tour des halles, en silence et en file indienne. © Radio France - Nourhane Mahmoudi

Un drôle de cortège a parcouru les rues de Dijon ce samedi 10 avril ! Une cinquantaine de personnes ont défilé, en file indienne, depuis le théâtre de Dijon, en passant par les halles. Habillés tout en noir, et avec une croix sur le dos ou sur la bouche, ils ont suscité la curiosité des dijonnais. 

Ils ont protesté contre la réforme de l'assurance chômage qui, selon eux, impacterait fortement les travailleurs précaires comme les saisonniers.

Une convergence des luttes

La manifestation a eu lieu à l'initiative des intermittents du spectacle, eux-mêmes durement touchés par la crise sanitaire. Agnès Billard est intermittente du spectacle, et pour elle, il faut absolument se serrer les coudes. "Nous sommes intermittents. Nous connaissons la précarité, alors bien-sûr que nous manifestons aujourd'hui, et nous manifestons pour les travailleurs les plus précaires, et même les étudiants salariés. Aujourd'hui, nous ne sommes pas là pour nous" explique-t-elle. 

Une des façades du théâtre de Dijon.
Une des façades du théâtre de Dijon. © Radio France - Nourhane Mahmoudi

Une présence qui est saluée par les travailleurs eux-mêmes, présents également. Matthieu est éducateur, et il est très inquiet. "On ne peut pas dire que mon métier soit très précaire, mais depuis quelques années, il l'est devenu" confie-t-il. Et c'est cette précarisation progressive de son métier qui l'inquiète, il a peur de le perdre. 

Mais au-delà de cela, il est présent à cette manifestation par pur principe. "On veut nous enlever des droits sociaux qui ont mis des années à se construire, on ne peut pas laisser passer cela" conclut-il. 

Les étudiants présents

Les étudiants sont en ce moment très fortement impactés par la crise sanitaire, et pour eux, la réforme de l'assurance chômage serait la goutte d'eau. C'est ce que pense Julien, 22 ans, étudiant. "Moi j'ai de la chance, je travaille, donc j'ai une entrée d'argent régulière. Mais les temps sont vraiment incertains, mon job, je peux le perdre du jour au lendemain" explique-t-il. 

Après avoir défilé pendant une heure à Dijon, les manifestants sont retournés au Théâtre de Dijon, qu'ils occupent depuis la mi-mars. "Nous voulons que les lieux culturels puissent rouvrir, bien-sûr, mais cela ne sert à rien qu'il rouvrent si cette réforme passe" conclut Agnès Billard. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess