Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

Dijon : Marion Lonjaret va ouvrir une boutique d'échange de vêtements pour femmes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Bourgogne

Passionnée par la "récup", dépitée par les dégâts environnementaux provoqués par l'industrie textile, Marion Lonjaret a décidé de passer à l'action. Elle doit ouvrir son "concept" le 15 mai prochain à Dijon (Côte-d'Or). Contre quelques règles à respecter, il sera possible d'échanger des vêtements.

Marion Lonjaret (à gauche) et une amie lors de l'installation de sa boutique à Dijon
Marion Lonjaret (à gauche) et une amie lors de l'installation de sa boutique à Dijon - Illkeys

À 30 ans, Marion Lonjaret  plaque son travail dans les assurances pour lancer mi-mai "les Nomades", une boutique de vêtements pas comme les autres à Dijon (Côte-d'Or). 

L'industrie textile trop polluante

Tout a commencé lorsque Marion Lonjaret s'est rendue compte qu'elle n'utilisait qu'un tiers de sa garde-robe, que l'industrie textile pollue et qu'il était temps de faire quelque chose pour que ça change ! Elle a donc décidé de développer un concept venu du Canada, mais qui commence à débarquer chez nous en France sur la pointe des pieds. "Ces boutiques se comptent chez nous sur les doigts de deux mains", sourit Marion Lonjaret.

Une charte très stricte à respecter

Le principe qu'elle compte instituer est simple. "Il s'agit d'échanges de vêtements pour les femmes. Au préalable elles devront les trier, en fonction d'une charte. Ils doivent être tendance, de saison, propre et en parfait état", explique t-elle.

Quelques uns des vêtements que vous pourrez échanger dans la boutique de Marion Lonjaret
Quelques uns des vêtements que vous pourrez échanger dans la boutique de Marion Lonjaret - Illkeys

Après ce tri, les clientes pourront aller au magasin avec un maximum de dix vêtements. "Ensuite c'est moi qui sélectionnerais les habits. J'en prendrais dix ou moins. Pendant ce temps-là la dame pourra commencer à regarder les vêtements du magasin et commencer à échanger." 

Les vêtements qui seront échangés seront au préalable rigoureusement sélectionnés
Les vêtements qui seront échangés seront au préalable rigoureusement sélectionnés - Illkeys

Trois forfaits 

Bien sûr, ce n'est pas gratuit. Trois forfaits "sans engagements et sans abonnements" seront mis à disposition. "Des forfaits à 25, 35 ou 90 euros qui permettront d'échanger selon la formule", précise Marion Lonjaret. "Il s'agit d'une solution pour combattre l'industrie textile qui est très polluante", juge encore la jeune femme. Et ce sera _"bien moins cher qu'une friperie_".

Le comptoir, la cabine d'essayage faits maison

A l'intérieur, la déco sera assurée par des artistes qui se relaieront tous les mois. "Le comptoir d'accueil, la cabine d'essayage ont tous été réalisés à la main par mon papa" ,rajoute la jeune cheffe d'entreprise qui se donne deux ans pour faire ses preuves. 

Marion Lonjaret derrière le comptoir de la future boutique "Les Nomades" à Dijon
Marion Lonjaret derrière le comptoir de la future boutique "Les Nomades" à Dijon - Illkeys

La boutique pourrait ouvrir mi-mai

L'ouverture de la boutique "Les Nomades" initialement prévue le 24 avril a été reportée au 15 mai prochain si la situation s'améliore sur le front de l'épidémie. Elle sera située au 5 rue Vaillant, sur la place du Théâtre, à Dijon. Marion Lonjaret a prévu d'accueillir ses clientes de 10h à 19h du mardi au vendredi, et de 9h à 17h30 le samedi. 

"On est pratiquement prêt à ouvrir" explique optimiste Marion Lonjaret

Faire quelque chose pour la planète !

"On est pratiquement prêt, les vêtements sont quasiment tous là, il y a 500 pièces". Dans un premier temps, on devrait y trouver des jeans, des chemisiers, des vestes, mais pas de chaussures ni d'accessoires. "On y croit ! L'échange de vêtements c'est tout nouveau en France mais les gens doivent prendre conscience qu'il faut faire quelque chose pour la planète et que c'est maintenant que ça commence !", lance Marion Lonjaret.

Marion Lonjaret invitée de la Nouvelle Eco de France Bleu Bourgogne

-
- © Radio France

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess