Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dijon, nouveau rassemblement pour soutenir des élèves menacés d'expulsion

lundi 14 mai 2018 à 20:22 Par Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne

Un rassemblement devant la préfecture de Dijon est prévu ce jeudi pour défendre des élèves menacés d'expulsion. Un appel lancé par plusieurs associations de soutien aux demandeurs d'asile et migrants mais aussi des collectifs citoyens d'établissements scolaires dijonnais.

Un rassemblement est prévu ce jeudi 17 mai devant la préfecture à Dijon pour défendre le droit aux études pour tous (photo archives)
Un rassemblement est prévu ce jeudi 17 mai devant la préfecture à Dijon pour défendre le droit aux études pour tous (photo archives) © Radio France - Stéphanie Perenon

Dijon, France

Nouvelle mobilisation ce jeudi 17 mai pour défendre des élèves menacés d'expulsion à Dijon. Un appel lancé par les collectifs du Lycée International Le Castel, du lycée des Marcs d’Or, du collège Clos de Pouilly, du collège Les Lentillères et de l’école élémentaire des Petites Roches et par le collectif de soutien des demandeurs d'asile et migrants.

La peur d'être expulsé à tout moment

"On ne sait pas si demain on sera expulsé, la crainte est toujours là" explique Marjona, 19 ans. Pour cette élève de première S au Lycée du Castel, son plus grand souhait c'est de finir ses études en France, et d'avoir la chance de faire des études de médecine. Le soutien qu'elle a reçu, lui donne la force de s'accrocher encore, "ça me donne envie de travailler encore plus et de rester fidèle à mes passions pour avancer!"

Marjona est élève de première et vit dans la peur d'être expulsée à tout moment.

Même espoir chez Sakina. Elle et son mari ont dû fuir l'Algérie il y a quelques années avec leurs enfants. Et depuis son arrivée à Dijon en 2015, cette mère de famille déploie toute son énergie pour assurer le meilleur quotidien possible à ses six enfants. Mais depuis février, et le courrier leur demandant de quitter la France, Sakina et les siens vivent dans la peur. "Mes enfants n'arrivent pas à dormir la nuit car ce qu'ils ont vécu c'est très dur."

Une photo solidaire réalisée par les collégiens des Lentillères

Cette situation a beaucoup ému les équipes du collège des Lentillères, où deux des enfants de Sakina sont scolarisés. Entraînant une mobilisation en chaîne des parents d'élèves et des copains de classe. Le Conseil de Vie Collégienne a ainsi réalisé une photo solidaire, pour afficher son soutien aux élèves menacés d'expulsion. "Une photo où l'on a posé avec des drapeaux différents sur nos têtes pour montrer qu'en France et au collège, il y a différentes nationalités, pour montrer qu'on est tous égaux et tous différents " explique Édith, élève et membre du CVC. "Certains élèves se sont sentis concernés car je pense qu'ils se sont dit qu'ils n'aimeraient pas que ça leur arrive" ajoute Cerise, elle aussi membre du Conseil.

Édith et Cerise sont élèves et membres du Conseil de la Vie Collégienne aux Lentillères

La photo solidaire réalisée à l'initiative du Conseil de Vie Collégienne aux Lentillères - Aucun(e)
La photo solidaire réalisée à l'initiative du Conseil de Vie Collégienne aux Lentillères - Collège Lentilères

Mobilisation des élèves et des professeurs 

Des professeurs qui n'ont pas envie de rester les bras croisés face à des situations "parfois traumatisantes pour ces élèves" explique Samy Bani. Il enseigne l'Histoire-Géographie au collège des Lentillères, et rappelle que ces élèves menacés d’expulsion, sont avant tout "des élèves comme les autres, qu'on essaie d'accompagner. On a un établissement très riche, avec différentes sections et beaucoup de diversité, c'est une particularité que l'on aime ici et qu'on veut défendre." 

Samy Bani enseigne l'Histoire-Géographie au collège des Lentillères

La mobilisation au collège, ça permet aussi de montrer à ces élèves qu'ils ne sont pas seuls - Samy Bani, professeur au collège des Lentillères

"Ce soutien c'est pour leur montrer qu'on est solidaires, ça peut les réconforter et leur donner une autre image de notre pays. La solidarité est quand même une valeur essentielle de notre pays et de notre nation" conclut l'enseignant.

Le rassemblement de soutien est prévu ce jeudi 17 mai à 17 heures devant la préfecture à Dijon.

Une pétition est en ligne ici.

Rencontre avec Sakina et Marjona, toutes deux concernées par ces expulsions.