Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dijon ville intelligente, c'est pour demain

jeudi 7 septembre 2017 à 19:29 Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne

C'est un projet sur lequel les élus dijonnais travaillent depuis longtemps : faire de Dijon, la première métropole connectée de France. Le dossier a été présenté ce jeudi à la presse. Si les délais sont respectés, en 2019, certains services publics seront gérés à distance avec l'aide des habitants.

En 2019, la ville de Dijon pourrait devenir la première métropole intelligente
En 2019, la ville de Dijon pourrait devenir la première métropole intelligente © Maxppp -

Dijon, France

Imaginez, vous êtes témoin d'un accident de circulation : aussitôt vous prévenez les secours. Votre appel arrive jusqu'au poste de pilotage unique. C'est lui qui va déclencher une série d'opérations comme l'information à la population à travers des messages sur les panneaux électroniques ou encore les feux de signalisation. Tout ce la n'est possible que si l'information est centralisée. Au lieu de 6 centres, opérationnel, on va donc construire un poste de pilotage unique. C'est le groupe Capgémini, leader mondial dans le service numérique qui a été désigné pour la construction de ce centre.

65 % d'économie sur l'éclairage publique

Autre exemple : vous marchez dans la rue la nuit. A votre passage, le lampadaire s'éclaire puis dès que vous êtes passé, il s'éteint. C'est un autre aspect de la ville dite intelligente que veulent développer les responsables du projet Dijon "ville connectée". Pour se faire, il va falloir remplacer les 34 000 lampes d'éclairages par des lampes LED sur la métropole de Dijon. Bien sûr, tout ce la a un coût : on estime à 105 millions d'euros (dont 53 millions apportés par la ville et la métropole de Dijon) le coût du projet. "Il n' y aura pas de hausse des impôts", rassure François Rebsamen. Le contrat signé avec quatre grandes entreprises (Bouygues, EDF, Suez et Capgémini) s'étale sur 12 ans. Au final, François Rebsamen espère une économie de 65 % sur l'éclairage au terme du contrat.

François Rebsamen : "une ville plus intelligente, c'est une ville où on vous dit sur votre smartphone où il y a des places de stationnement libre."

De gauche à droite, Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez, Martin Bouygues, PDG de Bouygues, Henri Lafontaine, directeur excécutif d'EDF, François Rebsamen, maire et président de Dijon Métropole et Christophe Bonnard de Capgemini  - Radio France
De gauche à droite, Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez, Martin Bouygues, PDG de Bouygues, Henri Lafontaine, directeur excécutif d'EDF, François Rebsamen, maire et président de Dijon Métropole et Christophe Bonnard de Capgemini © Radio France - Stéphane Parry

Les données personnelles seront protégées

Reste le problème de la gestion des informations envoyées via les smartphones : que deviennent les données personnelles des habitants? "Elles seront protégées, via le Data Center qui sera exploité par le centre de pilotage," affirme Christophe Bonnard, membre de Capgémini, leader mondial dans le service numérique.

Martin Bouygues :"Dijon va bénéficier dans les années à venir de nouveaux emplois sur l'internet des objets."

Le temps de construire le poste de pilotage unique, environ 18 mois, Dijon ville connectée ou ville intelligente sera une réalité en 2019.