Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Direct - Coronavirus : le point sur la situation dans le Loiret ce mardi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Orléans

Le confinement face à l'épidémie de coronavirus entre dans sa 4ème semaine, voici le point sur la situation dans le Loiret ce mardi 7 avril. Etat des lieux, conseils pratiques et bons plans, retrouvez toutes les informations locales qui peuvent vous être utiles.

L'hôpital d'Orléans pendant l'épidémie de Covid 19
L'hôpital d'Orléans pendant l'épidémie de Covid 19 © Radio France - Anne Oger

Dans son bilan quotidien de l'épidémie de Covid-19, l'Agence Régionale de Santé annonce que le Covid 19 a fait 17 nouvelles victimes en 24 heures en Centre Val de Loire (dernier bilan communiqué lundi 6 avril à 20h par les autorités de santé). Cela porte à 132 le nombre de décès depuis le début de l'épidémie. L'Eure-et-Loir (29 décès) et le Loiret (25 décès) sont les deux départements les plus durement touchés. Par ailleurs l'ARS indique que 57 résidents sont décédés dans des EHPAD de la région et que 1033 sont malades.

Les infos liées au Covid-19 ce mardi dans le Loiret

19h10 : La mairie d'Orléans confirme le décès de Guy Bourgeois, l'ancien propriétaire du magasin emblématique du centre ville d'Orléans, le bazar Saint Joseph. Il est décédé à l'hôpital d'Orléans, des suites du Covid 19. Son magasin, l'un des plus anciens commerces d'Orléans, avait fermé en janvier 2020, suite à une cessation d'activité après des difficultés financières liées aux changements des modes de consommation des orléanais. "C'est un pan de l'histoire d'Orléans qui s'éteint avec lui" dit le maire d'Orléans Olivier Carré. 

18h25 : Les gendarmes du Loiret sont mobilisés devant les bureaux de Poste du département, toute cette semaine. Il s'agit de sécuriser les lieux, dans ces bureaux parfois spécialement ouverts par la Poste pour permettre aux bénéficiaires des prestations sociales de retirer leurs allocations. Les gendarmes sont là pour éviter les vols, et pour vérifier que les attestations de déplacement sont bien conformes. Ces opérations sont assurées par des gendarmes d'active, mais aussi par des réservistes, qui sont plus nombreux en cette période d'épidémie.

Des gendarmes devant le bureau de Poste de Pithiviers
Des gendarmes devant le bureau de Poste de Pithiviers - Gendarmerie du Loiret

18h05 : Les sportifs de la région Centre Val de Loire se lancent dans une vente aux enchères de leurs maillots professionnels, pour récolter des dons à destination des soignants et des plus démunis, face à l'épidémie de Covid 19. L'initiative est partie de Martial Desbordes, orléanais et recruteur du FC Nantes, et le gardien de l'USO Foot Thomas Renault l'a aussitôt relayée. Plusieurs dizaines de sportifs de la région ont déjà répondu favorablement. La vente aux enchères aura lieu en ligne, elle sera lancée sans doute en début de semaine prochaine et devrait durer une dizaine de jours. L'argent récolté ira au CHR d'Orléans, et à l'association Les Mains Tendues, qui vient en aide aux sans-abris à Orléans. Découvrez les noms des sportifs qui participeront. 

16h35 : Le CHR d'Orléans lance un appel aux dons sur les réseaux sociaux. Les équipes soignantes ont besoin de matériel de protection, et notamment de vêtements : des surblouses, des charlottes ou cagoules, des gants de toilette à usage unique, des tabliers imperméables. Ce sont surtout les surblouses qui manquent, le besoin est urgent, souligne le CHRO. Un numéro de téléphone est disponible (le 02.38.65.13.31), ainsi qu'une adresse mail : solidarite-covid19@chr-orleans.fr. Les détails et les besoins sont à retrouver dans cet article.

16h05 : Un orléanais lance un appel sur sa page facebook, pour interpeller la mairie d'Orléans et l'inviter à prendre la même initiative que la ville de Nice. Le maire de Nice, Christian Estrosi, annonce que la ville fournira un masque réutilisable et lavable à chaque habitant, il estime être en mesure de le faire d'ici 8 à 10 jours. L'élu annonce dans le même temps qu'un arrêté municipal interdira toute sortie sans masque. Stefen Couder, musicien et coach à Orléans, appelle ses contacts et ses amis à faire remonter cette demande au maire d'Orléans, pour qu'il prenne la même initiative. "Une démarche apolitique, simplement citoyenne" dit-il.

La mairie d'Orléans répond que distribuer des masques à tous les habitants n'est pas envisagé, elle dit soutenir en revanche toutes les initiatives qui visent à fabriquer des masques en tissus le plus largement possible. 

15h20 : Trois équipes de la protection civile du Loiret reviennent d'Ile de France où elles ont renforcé les équipes du Samu, dans le Val d'Oise d'abord, puis à Paris ce week-end. Leur mission : se rendre au domicile des patients pour lesquels il y avait une suspicion de Covid 19, afin d'effectuer les dépistages. Assurer le transfert vers les hôpitaux parisiens si besoin. Les interventions non Covid étaient également dans leurs missions. 

Une vingtaine de bénévoles de la protection civile sont actuellement mobilisés dans le Loiret, elles vont maintenant intervenir dans les EHPAD, pour des missions de soutien au personnel soignant

14h35 : Le sénateur socialiste du Loiret Jean-Pierre Sueur a été désigné membre de la mission de suivi sur la mise en oeuvre de l'état d'urgence sanitaire. Le rôle de cette mission : vérifier chaque jour que cette loi d'urgence sanitaire et les nombreuses ordonnances qui en découlent, respectent les libertés individuelles, permettent la protection des personnes pendant le confinement. Elle est réfléchit aussi aux "lourds problèmes que pourrait poser l’utilisation éventuelle des données personnelles ( tracking ) en termes de libertés individuelles et de respect de la vie privée" explique Jean-Pierre Sueur. Elle a publié son premier rapport qui compte déjà 114 pages !

14h25 : L'Union Régionale des Professionnels de Santé et l'association France Assos Santé, qui représente les usagers du système de santé en France, lancent un appel aux patients qui ne sont pas atteints du Covid 19 : ne renoncez pas à vous faire soigner. Les médecins généralistes notent une baisse impressionnante du nombre de rendez-vous, leurs cabinets sont vides, les patients ne les appellent plus, craignant de les déranger ou bien de contracter le virus en se rendant à leurs rendez-vous. D'où ce message : "il faut garder le contact avec son médecin traitant, lui seul peut vous dire si on peut annuler un rendez-vous, ou bien vous proposer une téléconsultation"

13h20 : Dans la métropole d'Orléans, si la collecte des déchets reste inchangée, le centre de tri des déchets recyclables, situé à Saran, est lui à l'arrêt depuis plus de deux semaines. C'est une décision du prestataire chargé de la gestion de ce centre, Veolia, afin de préserver la santé de ses salariés. Mais le périmètre de ce centre permet le stockage des déchets collectés, donc il n'y a pas de changement sur le rythme du ramassage des poubelles jaunes. La métropole reste en discussion avec son prestataire pour obtenir la réouverture rapide du centre de tri des déchets recyclables, elle pourrait intervenir avant la fin de cette semaine. Chaque année plus de 12 000 tonnes de déchets sont traités dans ce centre, soit 250 tonnes par semaine

11h40 : Il y a une semaine, France Bleu Orléans évoquait la situation de ce couple de jeunes retraités loirétains, Mireille et Fabrice Farnault, des habitants de Férolles. Coincés et confinés dans leur chambre d'hôtel au Costa Rica, en attente d'un retour en France, ils interpellaient le Ministère des Affaires Etrangères et dénonçaient le silence de leur agence de voyage. Aujourd'hui c'est une autre membre de leur groupe qui nous envoie ce message de détresse, écrit sur le papier à en-tête de l'hôtel

La lettre envoyée à France Bleu Orléans par une française confinée au Costa Rica, en attente d'un rapatriement
La lettre envoyée à France Bleu Orléans par une française confinée au Costa Rica, en attente d'un rapatriement - Anne Michel

Ce groupe de 14 français partis en voyage organisé le 12 mars assure n'avoir toujours aucune information de la part des autorités françaises. Celles-ci avaient affirmé à France Bleu Orléans qu'elles suivaient la situation de ces français de près et que des solutions de retour en France étaient à l'étude. Le confinement dans leur chambre d'hôtel n'aurait toujours pas été levé, plusieurs de ces touristes avaient été testés positifs au Covid 19. Contactés, Mireille et Fabrice Farnault disent recevoir régulièrement des appels de l'ambassade de France au Costa Rica, mais n'ont toujours pas de date de retour.

11h05 : Un détour par le Loir-et-Cher, où la préfecture alerte les professionnels de santé, les pharmacies, et les collectivités, sur une escroquerie qui prend de l'ampleur. Des entreprises (souvent basées en Belgique dit la préfecture), proposent des moyens de protection (masques, gel hydroalcoolique...) qui n'arrivent jamais ç destination ou qui sont défectueux. En Centre Val de Loire, la Direccte (la direction régionale du travail) a mis en ligne une fiche pratique à l'attention des professionnels, pour les accompagner dans leurs commandes de matériel. 

10h40 : De leur côté les organisateurs du Concours International de piano d'Orléans, prévu initialement du 16 au 26 avril prochain, annoncent que l'édition 2020 est finalement reportée. Elle aura lieu du 25 au 31 octobre à Orléans, "sous réserve que les conditions sanitaires le permettent". Les épreuves de sélection et la finale se dérouleront à la salle de l'Institut et au Théâtre d'Orléans. 

10h20 : Le département du Loiret annonce dans un communiqué sa décision d'annuler le Festival de Musique de Sully sur Loire, qui devait se dérouler sur tout le territoire du 28 mai au 21 juin prochain. "Dans un contexte d’incertitude, la protection des artistes et des festivaliers face à l’épidémie du Covid19 a dicté ce choix difficile" indique le conseil départemental. Dans la mesure du possible, les artistes programmés cette année viendront en 2021 lors de la prochaine édition du Festival. 

Toutes les infos pratiques dans le Loiret

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu