Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : le fil de la 3e journée de mobilisation

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu

Après un week-end de mobilisation, les "gilets jaunes" poursuivent leurs actions ce lundi 19 novembre partout en France, avec des barrages filtrants et le blocage de plusieurs dépôts pétroliers.

Un "gilet jaune" sur un blocage de la rocade de Bordeaux, ce lundi.
Un "gilet jaune" sur un blocage de la rocade de Bordeaux, ce lundi. © AFP - NICOLAS TUCAT

L'essentiel

  • Plusieurs dépôts pétroliers bloqués (liste ci-dessous)
  • Plusieurs blocages et barrages filtrants (liste ci-dessous)
  • Édouard Philippe a expliqué avoir "entendu" la "souffrance" des gilets jaunes, mais pour le Premier ministre le "cap sera tenu" .  Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a répété ce lundi qu'il n'abandonnerait pas l'augmentation de la taxe carbone "à la première difficulté" constituée par les gilets jaunes et dénoncé la "démagogie" des "irresponsables politiques".
  • 27.000 manifestants se sont rassemblés sur 350 points de rassemblement, indique ce lundi soir le ministère de l'Intérieur.

► Pour actualiser la page, cliquez sur ce lien

Notre direct

22h : c'est l'heure de refermer ce direct, merci de l'avoir suivi. pour terminer cette journée, voici une infographie qui permet de visualiser les chiffres de la mobilisation depuis samedi. 

  - Visactu
© Visactu -

21h52 : dans plusieurs départements, les gilets jaunes veulent poursuivre le mouvement ce mardi. C'est le notamment cas en Dordogne et en Charente. Dans les deux-Sèvres, les agriculteurs se mobilisent également ce mardi. 

21h47 : A Toulouse, un automobiliste a été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour avoir ayant renversé un gilet jaune. Le conducteur, frappé par d'autres manifestants, dit avoir eu peur et a présenté ses excuses à la victime.

21h38 : comme dans d'autres départements, dans la Sarthe, les commerçants disent pâtir de la mobilisation. beaucoup disent avoir vécu une "journée noire" samedi. Et même "catastrophique" pour certains,  qui évoquent une baisse de près de 90 % du chiffre d'affaire par rapport à un samedi normal.

21h35 : cette carte donne un aperçu de l'ampleur de la mobilisation ce lundi. D'après le ministère de l'Intérieur, 27.000 manifestants se sont mobilisés sur 350 points de rassemblements. 

  - Visactu
© Visactu -

21h30 : dans le Calvados, la justice est en train d'enquêter sur des possibles faits d'extorsions qui auraient été commis à l'encontre d'automobilistes bloqués sur le périphérique de Caen."Quand on commence à contraindre des personnes à donner de l'argent pour pouvoir passer un barrage, ce sont des faits graves" prévient la procureure.

21h25 : à Bordeaux, Alain Juppé appelle les gilets jaunes à "rester pacifiques" et à déclarer leurs manifestations. "Il faut de l'autorité et le sens du dialogue" pour gérer la crise des gilets jaunes, estime le maire de Bordeaux. 

21h : dans le Loiret, c'est un automobiliste qui a été condamné à six mois de prison ferme pour avoir forcé un barrage de gilets jaunes. ce menuisier voulait se rendre sur un chantier. "Je n'ai pas réfléchi, je voulais juste me sortir de là. Il y avait des milliers de personnes, au moins des centaines en tout cas" , a-t-il confié au tribunal. 

20h30 : à Strasbourg, un gilet jaune"été condamné ce lundi à quatre mois de prison ferme pour entrave à la circulation et mise en danger de la vie d'autrui. Samedi, il a participé au blocage déguisé en mascotte tricolore.

20h23 : la conductrice mise en examen après la mort d'une manifestante en gilet jaune samedi a volontairement redémarré sa voiture au moment de l'accident. C'est ce que montrent les images de la vidéosurveillance, indique France Bleu Pays de Savoie. 

20h15 : Le ministre de l'Intérieur Chrsitophe Castaner a demandé à dégager les sites sensibles et les dépôts pétroliers bloqués. On fait le point sur son point presse dans cet article. 

19h48 : Au plus fort de la mobilisation ce lundi, 27.000 manifestants ont été recensés, annonce également le ministre de l'Intérieur.

19h33 : le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a annoncé que les manifestations des gilets jaunes ont fait un mort, et 528 blessés, dont 17 graves depuis samedi. Les rassemblements ont fait 92 blessés dont 2 graves parmi les forces de l'ordre a précisé le ministre de l'Intérieur.

19h30 : les agriculteurs des Deux-Sèvres prévoient des opérations escargots mardi matin à Niort, Parthenay et Bressuire, à l'appel des syndicats FNSEA et des Jeunes Agriculteurs. 

19h : les rassemblements et blocages ont été émaillé d'incidents dans d'autres départements. Automobilistes renversés, menaces, insultes racistes : on fait le point dans cet article.

18h55 : en Dordogne, samedi, une conductrice a tenté de forcer un barrage. Elle a manqué de renverser deux manifestants, avant d'être sortie de son véhicule. Des gilets jaunes ont ensuite crevé deux de ses pneus et tenté de renverser le véhicule sur le toit.

18h30 : les clémentines corses pâtissent également des blocages. 680 tonnes d'agrumes sont bloquées dans des camions en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. La récolte des clémentines est interrompue en Corse. 

18h25 : dans le Loiret, le directeur d'un hypermarché de Baule veut carrément porter plainte après les blocages de ce week-end. Il dénonce un important manque à gagner. "Sur une journée normale on a 3 000 clients. Samedi on n'a que 200 clients qui sont entrés dans le magasin. On a perdu entre 90 et 95% de notre chiffre d'affaire.

18h15 : un gendarme du Gard a été gravement blessé ce lundi, alors qu'il sécurisait un blocage de gilets jaunes. Il a été éjecté de son véhicule et souffre désormais d'une grave blessure à la jambe.

18h10 : dans l'Hérault, les commerçants s'inquiètent justement des conséquences du mouvement sur la fréquentation des boutiques. Depuis samedi, la fréquentation est en baisse dans plusieurs commerces.

18h : les grandes surfaces sont aussi impactées par les blocages. Samedi, ils étaient nombreux a voir fermé leurs portes ou à être difficilement accessibles. Conséquence, d'après le cabinet Nielsen, les hypermarchés et supermarchés ont vu, ce jour-là, leur chiffre d'affaires baisser de 35% en moyenne.

17h55 : plusieurs organisations patronales appellent, ce lundi soir, les "gilets jaunes" à ne pas bloquer l'économie. _"_Nos entreprises sont totalement concernées par la hausse des prix des carburants et je comprends le mécontentement exprimé par les 'gilets jaunes'", a assuré dans un communiqué le président de l'Union des entreprises de proximité, Alain Griset. "Néanmoins le pire serait d'organiser un blocage de l'économie et d'aggraver la situation générale", a-t-il ajouté, appelant à "cesser toute action de blocage qui conduirait à mettre en danger nos entreprises".

17h30 : environ 20.000 manifestants sont rassemblés sur 350 endroits, a annoncé sur BFMTV Frédéric de Lanouvelle, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, contre 290.000 sur plus de 2.000 sites recensés samedi.

17h14 : Plusieurs stations services ont été obligées de fermer ce lundi faute d'avoir pu être ravitaillées en raison du mouvement des gilets jaunes dans l'Hérault, le Nord et le Pas-de-Calais. Par peur de manquer, les automobilistes sont allés faire le plein même quand leur réservoir n'était pas vide.

16h28 : À Dijon, la police lance un appel à témoins ce lundi après-midi après l'accident dont a été victime un quadragénaire, dimanche, sur un barrage des gilets jaunes. L'homme souffre de plusieurs fractures.

15h30 : en Haute-Garonne, les taxis sont invités à se rassembler au nord de Toulouse à 16h30 pour aller rejoindre les gilets jaunes qui bloquent le dépôt pétrolier ou sur les autoroutes pour mener des opérations "péages gratuits", indique France Bleu Occitanie. L'appel a été lancé par un taxi toulousain sur les réseaux sociaux.

14h41 : Emmanuel Macron a indiqué depuis la Belgique qu'il s'exprimerait "en temps voulu" sur la contestation, se conformant à la règle qu'il s'est donné de ne pas commenter l'actualité nationale depuis l'étranger.

14h05 : à Reims (Champagne-Ardenne), trois gilets jaunes sont jugés en comparution immédiate ce lundi après-midi pour violences envers un automobiliste et outrage envers des policiers.

13h30 : entre 15.000 et 20.000 personnes étaient mobilisées à la mi-journée sur près de 360 sites selon la police. Au total, 315 personnes ont été interpellées et 183 placées en garde à vue pendant le week-end, qui a fait un mort et 511 blessés dont 17 graves.

12h02 : la situation est tendue à La Réunion où 31 barrages de "gilets jaunes" étaient toujours en place à la mi-journée, après une nuit marquée par des violences urbaines. Six membres des forces de l'ordre ont été légèrement blessés lors d'interventions, et 19 personnes ont été interpellées, 51 depuis samedi, selon la préfecture, qui a précisé avoir demandé des renforts à Paris.

10h50 : les gilets jaunes lancent une cagnotte pour la famille de la manifestante tuée à Pont-de-Beauvoisin en Savoie ce samedi 17 novembre. Elle a été fauchée par une voiture.

10h18 : un des initiateurs du mouvement des "gilets jaunes" a lancé sur Facebook un appel à une nouvelle manifestation samedi à Paris, au départ de la place de la Concorde. "Toute la France" est invitée à défiler. 120.000 personnes se disent "intéressées" ce lundi matin. Une marche contre les violences sexistes et sexuelles est déjà prévue samedi au départ de la place de la Madeleine.

9h06 : selon franceinfo, un manifestant de 25 ans a été grièvement blessé dans la nuit de dimanche à lundi sur un barrage filtrant à Saint-Dizier (Haute-Marne). Le chauffeur a été placé en garde à vue.

9h01 : un incident grave dimanche soir dans la Drôme à Livron. Un automobiliste alcoolisé a tiré des coups de feu en l’air. Il a été frappé (blessé léger, évacué par les gendarmes) et son véhicule a été incendié.

8h45 : les transporteurs routiers "ne souhaitent pas rentrer dans ce mouvement", selon Elisabeth Borne. Invitée de franceinfo, la ministre des Transports l'assure : "On a rediscuté avec toutes les organisations de transport routier, elles ne souhaitent pas qu'on fasse des amalgames, elles ne souhaitent pas rentrer dans ce mouvement" des "gilets jaunes".

8h05 : à Rennes, un Youtubeur chante "La chanson des gilets jaunes" et cartonne sur Facebook

7h25 : plusieurs milliers d'euros de dégâts sur la barrière de péage d'autoroute de Nîmes ouest, selon France Bleu Gard Lozère. Les CRS étaient intervenus pour dégager la barrière de péage de Nîmes ouest sur l'A9. Ils ont été la cible de jets de pierres. Il y a plusieurs milliers d'euros de dégâts selon la préfecture du Gard.

7h01 : un policier a été légèrement blessé  dimanche après-midi à Bourg-lès-Valence (Drôme) dans le cadre des manifestations des gilets jaunes. 

La liste des points bloquants 

Plusieurs dépôts pétroliers bloqués

  • Dans l'ouest, le dépôt de Vern-sur-Seiche, près de Rennes est bloqué. À La Rochelle (Charente-Maritime), la police a levé le barrage installé dans la nuit de dimanche à lundi au port de la Pallice.
  • Dans le sud-est, les gilets jaunes se sont rassemblés autour des dépôts de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) et de Martigues Lavéra. Des manifestants sont également présents autour du dépôt de Frontignan, selon les informations de France Bleu Hérault et à Port-la-Nouvelle (Aude) d'après l'AFP.
  • En Auvergne-Rhône Alpes, dans la Drôme, le dépôt de Portes-lès-Valence a été débloqué en fin de matinée par les CRS.
  • Dans le sud-ouest, au nord de Toulouse, le dépôt de Lespinasse est l’objet d’un barrage filtrant qui pourrait devenir bloquant.
  • Dans les Hauts-de-France, le dépôt de Valenciennes (Nord) a été ciblé selon l'AFP.

.

Plusieurs blocages et barrages filtrants

En Indre-et-Loire, cinq ou six barrages filtrants se poursuivent ce lundi soir. Le dépôt le dépôt pétrolier de Saint-Pierre-des-Corps est notamment touché par un rassemblement de gilets jaunes. 

En Côte-d'Or, environ 250 manifestants se sont mobilisés sur tout le département ce lundi. Des barrages filtrants ont été mis en place à  Châtillon-sur-Seine, à la sortie de l'A39 à Crimolois, à Bierre-les-Semur, à Fontaine-les-Dijon et enfin à Saulieu. Dans la soirée, une dizaine de gilets jaunes ont été aperçus à Beaune, à la sortie de l’autoroute A6.  À Châtillon-sur-Seine, les gilets jaunes prévoient de poursuivre leurs actions ce mardi matin.  

En Île-de-France, des gilets jaunes se mobilisent de lundi soir pour une opération "péage gratuit" au péage de Coutevroult, en Seine-et-Marne. Ils veulent renouveler l'opération tous les soirs. 

En Dordogne, les blocages se concentrent autour des principales villes : Périgueux, Bergerac et Thiviers. Suivez l'évolution de la situation en temps réel ici.

Les manifestations se poursuivent également en Champagne-Ardenne. C'est à Montier-en-Der sur la D400 sur l'axe Troyes - Saint-Dizier que les gilets jaunes sont les plus nombreux. 90 manifestants laissent passer les voitures au compte-goutte. Des camions sont bloqués au rond-point Moulin Picot à Châlons-en-Champagne. Les accès au rond-point du Leclerc de Saint-Brice-Courcelles près de Reims sont aussi occupés. Suivez la situation en direct sur France Bleu Champagne-Ardenne.

En Sarthe, les manifestants, moins nombreux que ce week-end mais déterminés sont toujours mobilisés dans l'agglomération du Mans et dans le département. La liste complète des points de blocages est dans cet article. Des manifestants sont présents au nord du Mans (rond point de l'Océane, rond point de Beauregard), au sud (Pontlieue), à l'est (rond Point d'Auvours à Champagné) et à l'ouest. Ils filtrent les entrées en ville.

En Alsace, un petit groupe de manifestants a passé la nuit à Roppenheim. Les gilets jaunes sont aussi présents en plusieurs points dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin. À 16h30, deux sites étaient complètement bloqués et 15 barrages filtrants recensés. Suivez la situation en direct sur France Bleu Alsace.

En Occitanie, les plateformes Socamil et Logidis qui fournissent Leclerc et Carrefour dans l’agglomération toulousaine font l'objet d'un barrage filtrant. Les gilets jaunes mènent des opérations "péage gratuit" sur l’A61 (Labège), sur l’A20 (Cahors Sud), sur l’A64 (Saint-Gaudens, Muret), sur l’A62 (Saint Loup en direction de Valence et d’Agen). La nationale 88 est fermée au niveau de Lescure-d'Albigeois au nord d’Albi et l’A61 fermée dans l’Aude au niveau de Lézignan-Corbières.

À l’appel d’un taxi toulousain sur les réseaux sociaux, les taxis sont invités à se rassembler au nord de Toulouse à 16h30 pour aller rejoindre les gilets jaunes qui bloquent le dépôt pétrolier ou sur les autoroutes pour des opérations "péages gratuits". 

Sur l'A62, plusieurs échangeurs sont interdits en entrée et/ou en sortie sur décision préfectorale entre Toulouse et Bordeaux.

Dans le Tarn, une quinzaine de barrages filtrants ont été recensés dans les principales villes (Albi, Castres, Gaillac) mais aussi dans des communes situées le long de la D612. Dans le Lot, une opération péage gratuit était en cours à 15h30 sur l’A20 au niveau de Cahors et Montfaucon. Des barrages filtrants ont installés aux abords des principales villes (Cahors, Figeac, Gramat). Dans le Tarn-et-Garonne, le préfet a interdit la circulation sur l’A20 entre Caussade et Montauban dans les deux sens (sauf aux véhicules de sécurité et de secours). Dans le Gers, les bretelles de sortie de la rocade d'Auch sont bloquées par les gilets jaunes.

Dans les Alpes-Maritimes, les gilets jaunes ont mis en place des barrages filtrants à Nice Saint Isidore et mènent une opération péage gratuit (autoroute A8). Les ronds points de l’Europe à Cannes, Saint Jacques à Grasse et la RN 113 à Vallauris sont bloqués. Suivez l'évolution de la situation sur France Bleu Azur.

En Drôme-Ardèche, en fin de matinée, 25 barrages filtrants étaient en place provoquant des embouteillages à Romans notamment, autour du pont des Allobroges et du rond-point de Pizançon. Circulation difficile également dans le secteur de Livron-Loriol-Le Pouzin, sur les deux rives. Suivez l'évolution de la situation sur France Bleu Drôme-Ardèche.

En Auvergne, les gilets jaunes sont mobilisés dans le Puy-de-Dôme, l'Allier et le Cantal. Une centaine de manifestants est notamment rassemblés à Gerzat (Puy-de-Dôme). Des forains de Luna Park (parc d’attraction éphémère situé à Aubière) se sont joints au mouvement. Des barrages filtrants et des opérations péage gratuit sont aussi en cours dans l'Allier (Varennes-sur-Allier, Saint-Yorre, Saint-Pourçain, Lapalisse, Creuzier-le-Neuf, Gannat et Bellerive-sur-Allier). 

À Avignon, les forces de l'ordre ont délogé les gilets jaunes qui bloquaient l’entrée d’Avignon nord sur l’autoroute A7 dans la matinée. La circulation pour entrer dans la ville a été rétablie. Toutefois, de nombreux blocages subsistent dans le département, à Orange et Bollène notamment. Suivez l'évolution de la situation sur France Bleu Vaucluse.

Dans l’Yonne, un barrage filtrant a été mis en place sauf pour les camions qui restent bloqués, à Auxerre-Jonches. Plusieurs points de blocage dans le Sénonais : deux ronds-points à Sens et Villeroy (site de Renault).

Dans l'Hérault, la préfecture a recensé une douzaine de blocages dans la matinée sur l'A9, l'A75 et sur les routes (Montpellier rond-point des Près d'Arène ; Béziers rond-point Edgard Faure (évitez la D612) ; Béziers rond-point de la Méridienne ; Villemagne l'Argentière RD 908 ; Saint-Pons de Thomières village). À Frontignan, des gilets jaunes sont rassemblés non loin du dépôt de carburant. Les entrées et sorties des camions se font au compte-goutte. Suivez l'évolution de la situation sur France Bleu Hérault.

En Corse, un barrage filtrant se met en place à la sortie sud de Bastia.

Dans les Pyrénées-Orientales, l'A9 est bloquée dans les deux sens au niveau de Perpignan.

En Haute-Savoie, l'autoroute A41 est en cours de blocage entre Chambéry et Annecy, à hauteur d’Alby-sur-Chéran, selon France Bleu Pays de Savoie. Toujours sur l'A41, une opération péage gratuit est en cours à hauteur de Rumilly. Un blocage sérieux avec transporteurs se préparerait à Annecy Nord, mais c’est à confirmer.

Dans l'Isère, mobilisation au péage de Crolles, en direction de Grenoble, avec barrages filtrants sur l'A41. Mobilisation également au péage de Voreppe, pour mener une opération péage gratuit.

D'autres manifestants sont signalés : aux entrées de l'autoroute de l'A43 à Villefontaine, à Chanas sur l'A7, à Saint Marcellin et à Chattes. Et puis, une opération escargot est menée au niveau du nœud de Givors, au niveau de la jonction des autoroutes A7 et A6.

En Mayenne, une cinquantaine de manifestants se sont rassemblés sur un rond-point de la rocade de l'agglomération lavalloise à Saint-Berthevin.

En Provence, le port de Martigues est fermé et les dépôts pétroliers de Fos-sur-Mer et Lavéra bloqués. Les manifestants sont présents sur plusieurs axes autoroutiers et aux abords de péages dans les Bouches-du-Rhône et le Var (A8, A50, A51, A52 et A520) provoquant des ralentissements. Suivez la situation en direct sur France Bleu Provence.

En Loire-Atlantique et Vendée, il y a un barrage filtrant aux deux entrées du pont de Saint-Nazaire. Et des ralentissements à l’entrée de La Roche-sur-Yon.

Dans le Poitou, tous les accès à l’A10 étaient bloqués ce lundi matin entre Châtellerault et Poitiers. À Niort les sièges sociaux des assurances ont été ciblés. Suivez l'évolution de la situation dans la Vienne et les Deux-Sèvres.

Dans la Loire, la préfecture a recensé 14 points de blocages en fin de matinée. Le trafic était saturé sur l'A47 dans les deux sens de circulation entre Saint-Etienne et La Grand-Croix à cause d'une opération escargot depuis 7h30 ce lundi matin. Dans le sens Lyon/Saint-Étienne - au niveau de la sortie 12 (échangeur du Sardon), les automobilistes circulaient sur une seule voie. La chaussée a été fortement endommagée par les feux de palettes et pneumatiques installés par les manifestants. Sur l’A72 , une opération péage gratuit a été lancée à Veauchette. 

En Haute-Loire, la mobilisation se poursuit sur plusieurs sites : blocage sur la RN88 au niveau de l'échangeur de Blavozy, RN102 à Cohade, rond-point de Lachamp à Saint-Etienne Lardeyrol et la bretelle de Monistrol - Sainte-Sigolène.

► La carte des points de blocages dans la Loire et la Haute-Loire.

En Gironde, la circulation a repris dans les deux sens sur le pont d’Aquitaine, principal point de blocage, dans la région bordelaise. Le pont était fermé depuis dimanche à la circulation. Son évacuation a commencé vers 11h00 ce lundi matin par les forces de l’ordre, selon les informations de France Bleu Gironde. 

Le blocage du péage de Virsac, sur l’Autoroute A10, est levé depuis 7h30 ce lundi matin mais la circulation n’est pas rétablie : il y a de gros dégâts matériels et il faut remettre en état la chaussée, les barrières de sécurité et les barrières de péage cassées. Le rond point qui permet d'accéder à l’A62 est bloqué à Langon et un barrage filtrant est installé sur la RN 10, à Saint-André-de-Cubzac. Suivez l'évolution de la situation en direct sur France Bleu Gironde.

En Bretagne, en Ille-et-Vilaine, un barrage filtrant se tient à hauteur de la porte de Beaulieu sur la Rocade de Rennes où seuls les camions frigorifiques ont le droit de passer, les autres véhicules sont déviés. Un barrage filtrant est installé à Saint-Malo, au niveau du grand aquarium. 

Dans les Côtes d’Armor, plus de 200 personnes sont encore mobilisées notamment dans les secteurs de Guingamp, Lannion, Dinan, Loudéac et sur la N12 à hauteur de Langueux. Le point ici.

À Brest, les gilets jaunes ont mis en place des barrages filtrants. Des manifestants ont bloqué l’est de Lorient et Theix.

En Normandie, des blocages ont été recensés dans l'agglomération de Rouen (aux ronds points des Vaches et au rond point de la Motte) ; en Seine-Maritime : Grémonville, Tancarville, Fauville, Cottévrard, Barentin, Pont-de-Brotonne et Yvetot ; et dans l'Eure : Douains, Normanville, Carrefix et Bernay.

Le périphérique sud de Caen est totalement saturé à cause d’un important barrage filtrant porte d’Espagne. L'A84 est bloquée entre Guilberville dans la Manche et Avranches. Il est donc impossible de se rendre de Caen à Rennes par l’autoroute. Des déviations ont été mises en place.

Dans la Manche, blocages à l'échangeur de Guilberville sur l'A 84 à mi-Chemin entre Saint-Lô et Vire, entre Rennes et Caen. L'autoroute A 84 est toujours fermée entre le Calvados et Avranches. À la Glacerie (entrée de Cherbourg) le rond-point Malraux à Auchan est bloqué depuis ce week-end. 50 poids-lourds sont immobilisés. La Nationale 174 n'est plus fermée à Condé-sur-Vire, la bretelle d'accès est de nouveau ouverte. Dans le reste de la Manche, une dizaine de points de blocages ont été recensés, à Cherbourg, Saint-Lô et Coutances notamment.

Dans la Somme,plusieurs barrages filtrants et blocages ont été menés notamment au niveau des zones commerciales de Glisy et de Dury, tout près d'Amiens.

En Franche-Comté, des opérations escargots sont en cours sur les deux autoroutes de la région : sur l'A36 en direction de Besançon (embouteillage depuis la sortie - direction Pontarlier) et sur le giratoire juste avant le péage de Valentin à Besançon. Opération escargot également sur l'A39 dans le sens Dole - Lons-le-Saunier. Suivez la situation en direct sur France Bleu Besançon.

À VOIR - VIDÉO - La colère d'un Franc-Comtois contre les gilets jaunes

Dans les Landes, il y a des barrages filtrants au niveau du péage de l’A65 à Aire-sur-l'Adour au rond-point d’accès à l'A63 où une vingtaine de gilets jaunes laissent passer les voitures et bloquent les camions. À Saint-Paul-les-Dax il y a un filtrage des poids-lourds au niveau de la plateforme logistique Intermarché et à Mont-de-Marsan, un barrage filtrant est en place au niveau du rond-point d’accès à la 2X2 voies en direction de Dax.

En Charente, la RN 10 et la RN 141 sont restées bloquées toute la journée par des poids-lourds, en solidarité avec le mouvement des gilets jaunes. Tout le contournement d'Angoulême, entre Roullet-Saint-Estèphe et Champniers est resté paralysé. Et ils veulent poursuivre leur action ce mardi.

Dans le Rhône, sur l’autoroute A6 en direction de Paris, les "gilets jaunes" bloquent le péage de Limas, à hauteur de Villefranche-sur-Saône (Rhône). Il est demandé aux automobilistes d'éviter ce secteur, indique Bison Futé.

Dans le Nord, l'autoroute A16 fermée ce lundi matin à hauteur de Calais en direction de la Belgique depuis 5h ce lundi matin.

Dans le Gard, plusieurs axes routiers étaient encore bloqués à 9h00 à Nîmes, Aimargues et Alès notamment. Retrouvez la liste complète des lieux bloqués ici.

En Saône-et-Loire, à Chalon-sur-Saône, des poids-lourds bloquent la circulation sur la route nationale 73, au rond-point des Jardiniers.

En Moselle, une vingtaine de rassemblements étaient en cours à 12h00. Les gilets jaunes ont dormi une deuxième nuit aux abords de la Zac d’Augny (sud de Metz, au bord de l’A31), de nouveaux blocages sont annoncés également dans une demi-douzaine de centres commerciaux du département. Les gilets jaunes ont nommé des porte-paroles pour pouvoir discuter avec les représentants de l’État et les élus d’En Marche.

Une opération escargot a eu lieu sur l’A31 (Nancy-Metz). Sur l’A4, la sortie Phalsbourg bloquée depuis ce lundi matin a été libérée par les forces de l’ordre en milieu de matinée. Par ailleurs, un radar automatique a été dégradé à Thionville sur la D14 dans la nuit de samedi à dimanche. 

En Meurthe-et-Moselle, 12 barrages filtrants ont été dénombrés et les ronds points d’accès à trois zones commerciales bloqués. Dans les Vosges, la circulation est très compliquée sur la RN 59 dans le secteur de Saint-Dié-des-Vosges. 19 barrages filtrants ont été comptés. Suivez la situation en direct en Meurthe-et- Moselle et dans les Vosges.

Dans la Meuse, 18 barrages ont été recensés. Des poids lourds sont stationnés sur la bande d’arrêt d’urgence de la RN 4 en direction de Paris. Les transports scolaires sont perturbés notamment dans le secteur de Bar-le-Duc.

Dans le Berry, à la mi-journée, au moins six barrages bloquants ou filtrants étaient recensés dans le Cher : à  Bourges (rond point de l'échangeur 71), à Saint-Germain-du-Puy (au rond point de Conforama), à Sancoins (rond point des départementales 43 et 2076), à Vierzon (accès autoroute quartier des Forges), à Cours-les-Barres (pont de Givry), et à La Chapelle-Montlinard (pont de La Charité).

Dans l'Indre, une quarantaine de gilets jaunes étaient mobilisés dans la zone de CAP SUD à Saint-Maur, sur le rond point qui permet d’accéder à Châteauroux.

  - Visactu
© Visactu -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu