Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : le fil de la 4e journée de mobilisation

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu

Les gilets jaunes poursuivent leurs actions ce mardi 20 novembre partout en France, avec des barrages (parfois) filtrants et le blocage de plusieurs dépôts pétroliers. Les CRS sont intervenus à plusieurs endroits. Plusieurs personnes ont été interpellées.

Des gilets jaunes à Virsac sur l'A10, en Gironde, ce mardi.
Des gilets jaunes à Virsac sur l'A10, en Gironde, ce mardi. © Maxppp - Fabien Cottereau

L'essentiel

.

► Pour actualiser la page, cliquez sur ce lien

Le fil de la journée 

22h : Il est l'heure de refermer ce direct. Merci de l'avoir suivi. Vous pouvez retrouver le fil de la journée ci-dessous. 

21h40 : pour cette journée de mardi, les autorités n'ont donné aucun chiffre sur le nombre de participants. Mais une source policière a évoqué, auprès de l'AFP, 10.500 manifestants à travers la France en début de matinée. Ils étaient 27.000 lundi, 290.000 samedi.

21h35 : en Mayenne, la garde à vue du gilet jaune qui a proféré des menaces de mort à l'encontre des préfets est prolongée ce soir, indique France Bleu Mayenne. Dans une vidéo sur Facebook, il avait dit vouloir "crucifier" les préfets. 

21h30 : à Saint-Lô, dans la Manche, des tracteurs ont tenté d'occuper la ville vers 20h. Les forces de l'ordre les ont escorté hors de la ville. 

21h25 : en Occitanie, de nombreux barrages restent en place ce soir, et les gilets jaunes ne prévoient de nouveaux pour ce mercredi matin. Le point dans cet article. 

20h35 : La place de la Concorde sera interdite à la manifestation samedi, même si elle est déclarée en préfecture, prévient le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Laurent Nuñez. "Nous n'interdirons pas cette manifestation. En revanche, nous ne pouvons pas nous interdire d'interdire un périmètre", a ajouté le secrétaire d'Etat à l'Intérieur.

20h05 : a Quimper, trois nouvelles interpellations ont eu lieu ce mardi, après les violences de la manifestation de samedi. Ces trois personnes sont soupçonnées de violences sur personne dépositaire de l'autorité publique.

20h : à Bayeux, en Normandie, les agriculteurs et les pêcheurs en colère ont rejoint les barrages filtrants  des gilets jaunes.

19h40 : les gilets jaunes de Dordogne annoncent de nouveaux blocages prévus pour ce mercredi matin. La liste est à retrouver dans cet article. 

18h51 : dans les Côtes-d'Armor, le préfet a interdit les rassemblements à Langueux, près de Saint-Brieuc, après les débordements et les six arrestations qui ont suivi une manifestation. Les gilets jaunes du secteur décident de ne plus faire d'actions de nuit pour ne pas être assimilés aux casseurs, raconte France Bleu Breizh Izel.

18h33 : dans la Drôme, un motard est mort ce mardi après avoir été victime d'un accident hier en marge d'un barrage de gilets jaunes. Le motard a en fait percuté une camionnette qui a décidé de faire demi-tour en amont d'un barrage. 

18h14 : A Colmar, un automobiliste qui ne supportait pas d'être bloqué par les gilets jaunes a menacé les manifestants avec une tronçonneuse. Il aurait aussi donné des coups de tronçonneuse sur un coffre de voiture. France Bleu Alsace nous raconte ici.

18h : une vingtaine de sites "stratégiques" ont été débloqués par les forces de l'ordre ce mardi, indique le ministre de l'Intérieur. Les forces de l'ordre sont intervenues dans un climat parfois tendu.

17h47 : dans le Vaucluse, les gilets jaunes veulent bloquer les supermarchés et zones commerciales vendredi et samedi. leur porte-parole compte bien faire plier le gouvernement et son objectif, assure-t-il, "serait la dissolution de l'Assemblée nationale."

17h40 : c'est le premier syndicat à appeler à rejoindre le mouvement. La fédération FO Transports appelle ses adhérents et sympathisants à rejoindre les gilets jaunes afin de défendre le pouvoir d'achat. FO envisage même de durcir le ton à travers un appel à la grève.

16h50 : à Sochaux, les gilets jaunes tentent de bloquer l'usine PSA. Mais les forces de l'ordre sont sur place pour tenter de les en empêcher.

16h34 : près de Toulouse, les gilets jaunes ont levé partiellement le blocage de la plateforme logistique Socamil de E.Leclerc à Tournefeuille. Ils autorisent 47 camions remplis de denrées bientôt périmées à sortir. Une partie de cette nourriture devrait être reversée à des associations.

16h13 : Dans la Manche, les routiers bloqués par les gilets jaunes sur l'A 84 se sont rebellés. Les chauffeurs poids-lourds en ont assez. "Ils veulent pas faire du filtrant ? Eh ben on va les bloquer aussi. Ils verront ce que c'est de pas rentrer chez soi le soir", raconte France Bleu Cotentin. Les routiers ont donc bloqué les bloqueurs avec un semi-remorque.

16h06 : La raffinerie de Grandpuits, en Seine-et-Marne, est à nouveau occupée par des gilets jaunes, après avoir été évacuée ce mardi matin par les CRS. Un barrage filtrant est mis en place pour les camions qui sortent de la raffinerie.

15h55 : En Charente, une octogénaire est-elle décédée en raison des barrages des gilets jaunes ? C'est l'accusation lancée lundi soir par le ministre de l'Intérieur. Il affirme qu'un véhicule du Samu "a été empêché d'intervenir sur une dame qui faisait l'objet d'un incident médical. 50 minutes pour  faire 30 kilomètres". Mais à Montbron, où la victime est décédée, cette version est remise en cause. On vous explique la polémique ici. 

15h30 : dans le Gard, l'usine Royal Canin d'Aimargues est contrainte de s'arrêter en raison des blocages des gilets jaunes. L'usine a stoppé sa production ce mardi matin à 5 heures, faute d'approvisionnement. Le détail dans cet article.

15h25 : On vous le disait tout à l'heure, Emmanuel macron a estimé, en Belgique, qu'il serait possible de sortir du mouvement par "le dialogue" et "l'explication". La transition écologique "suppose de changer les habitudes, ce n'est jamais aisé", a-t-il ajouté. Le détail de ses déclarations dans notre article.

14h12 : des affrontements ont lieu ce mardi à la mi-journée dans le centre-ville de Perpignan entre les forces de l'ordre et des lycéens qui disent soutenir le mouvement des "gilets jaunes", rapporte France Bleu Roussillon.

13h30 : en réponse au mouvement des gilets jaunes, "nous gagnerons collectivement par la cohérence, la constance et la détermination", a affirmé mardi le Premier ministre Édouard Philippe à la réunion de groupe des députés LREM, selon des participants.

12h42 : Emmanuel Macron s’est exprimé pour la première fois au sujet de la mobilisation. Le président de la République prône "le dialogue" et "l'explication" pour sortir du mouvement.

12h36 : Vinci Autoroutes a annoncé son intention de porter plainte après la dégradation des infrastructures et équipements au péage de Virsac sur l'A 10 en Gironde.

12h33 : la liste des stations services en rupture de carburant s'allongent dans les Bouches-du-Rhône et le Var notamment.

12h30 : dans le Loiret, des manifestants ont brièvement bloqué le dépôt pétrolier de Saint-Jean-de-Braye à la mi-journée avant d'être évacués par des CRS.

12h08 : selon le syndicat Force Ouvrière joint par France Bleu Paris, les CRS sont intervenus en milieu de matinée pour libérer l'accès à la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne). Une cinquantaine de Gilets jaunes bloquaient le site Total depuis lundi soir.

11h40 : le dépôt pétrolier de la Marana en Corse a été débloqué selon France Bleu RCFM. Des gilets jaunes sont toujours présents sur place, encadrés par les forces de l’ordre.

11h20 : le dépôt de Lespinasse (Haute-Garonne), bloqué depuis samedi soir, a été évacué.

11h12 : trois manifestants portant des gilets jaunes ont été interpellés en Saône-et-Loire, annonce la préfecture du département ce mardi matin. L'un l'a été ce mardi matin vers 8h30 par la police pour ivresse publique manifeste au rond-point de Droux à Chalon-sur-Saône. Les deux autres ont été interpellés par les gendarmes lundi soir vers 18h45 pour rébellion au rond-point Jeanne Rose à Montchanin.

10h53 : dans le Puy-de-Dôme, la trentaine de manifestants qui bloquaient ce mardi matin le dépôt de carburant de Cournon-d'Auvergne ont été dispersés par les CRS selon France Bleu Pays d'Auvergne.

10h50 : en Mayenne, un gilet jaune est en garde à vue ce mardi pour menaces de mort à l'encontre du préfet rapporte France Bleu Mayenne.

10h11 : le dépôt de carburant de Cournon (Puy-de-Dôme) est toujours bloqué ce mardi matin, selon France Bleu Pays d'Auvergne.

9h46 : en Haute-Savoie, une quinzaine de gilets jaunes se sont postés ce mardi matin devant le dépôt pétrolier de Vovray (au nord d’Annecy). Pas de blocage à proprement parler, mais un ralentissement de l’activité, selon France Bleu Pays de Savoie. 

9h40 : un couvre-feu a été mis en place à La Réunion jusqu'à vendredi, annonce ce mardi le préfet de l'île Amaury Saint-Quentin, après les violences urbaines en marge de la mobilisation des gilets jaunes. Cet arrêté d'interdiction de circuler est effectif de 21 h à 6 heures dans les 12 communes les plus touchées par les troubles.

9h08 : cinq personnes ont été interpellées dans la nuit de lundi à mardi à Langueux, près de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), après des débordements.

8h40 : quatre personnes ont été interpellées ce mardi matin à Caen, certains pour port d'armes, rapporte France Bleu Normandie. Les interpellations ont été effectuées lors du déblocage du "rond-point bleu" à Ifs, sur le périphérique-sud de Caen, vers 6 heures ce mardi.

8h28 : à Fos-sur-Mer, les accès au dépôt pétrolier étaient toujours bloqués mais plusieurs fourgons de CRS étaient en route peu avant 8h, selon France Bleu Provence. 

8h15 : en Ile-de-France, des gilets jaunes bloquent la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne).

7h50 : le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner dénonce la "dérive totale" du mouvement.

7h45 : les gilets jaunes qui bloquaient le dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche (Bretagne) ont été délogés par les CRS, selon franceinfo et la préfecture.

7h42 : à Caen, les forces de l'ordre ont eu recours mardi matin, après sommation, à des gaz lacrymogènes pour déloger des gilets jaunes à l'origine du principal barrage de l'agglomération, dont certains ont été interpellés, selon la préfecture.

7h35 : les CRS ont évacué les gilets jaunes à Sens, dans l'Yonne.

7h15 : à Quimper, les gilets jaunes ont été convoqués à la Préfecture après les débordements qui ont suivi le rassemblement du week-end. Les organisateurs annoncent qu'ils poursuivront leurs actions, mais plutôt sur les échangeurs et les ronds-points en périphérie de la ville.

7h10 : en Corse, les gilets jaunes ont décidé de lever le blocage du dépôt pétrolier de la Marana. Plus d'informations dans cet article avec France Bleu RCFM.

7h07 : après la mort d'une manifestante en gilet jaune à Pont-de-Beauvoisin en Savoie, la conductrice a été mise en examen pour "violences volontaires" car les images d'une caméra de vidéosurveillance montrent que la conductrice a volontairement redémarré.

7h05 : un Strasbourgeois a été condamné lundi à quatre mois de prison ferme pour entrave à la circulation et mise en danger de la vie d'autrui.

7h03 : lundi, 27.000 manifestants se sont rassemblés sur 350 points de rassemblement, contre au moins 40.000 dimanche et plus de 280.000 samedi. 

7h01 : bonjour et bienvenue dans ce direct pour suivre la 4e journée de mobilisation des gilets jaunes. Ils semblent moins nombreux mais plus déterminés. 

La liste des sites perturbés

Plusieurs dépôts pétroliers débloqués

  • Dans le sud-ouest, au nord de Toulouse, le dépôt de Lespinasse, bloqué depuis samedi soir, a été évacué. 
  • Dans les Bouches-du-Rhône, les accès au dépôt pétrolier à Fos-sur-Mer étaient toujours bloqués mais plusieurs fourgons de CRS étaient en route peu avant 8h, selon France Bleu Provence. Les gilets jaunes rassemblés autour de la raffinerie de Lavéra ont été évacués.
  • En Ile-de-France, la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) est à nouveau occupée par des gilets jaunes, après avoir été évacuée ce mardi matin. Un barrage filtrant est mis en place  sur la D67 pour les camions qui sortent de la raffinerie. Ils avaient été délogés vers 08h30 par les CRS, et sont donc revenus surplace vers 13h.
  • Dans le Puy-de-Dôme, la trentaine de manifestants qui bloquaient ce mardi matin le dépôt de carburant de Cournon-d'Auvergne ont été dispersés par les CRS, selon France Bleu Pays d'Auvergne.  Les CRS ont d'abord chargé avant l'intervention d'une tractopelle pour dégager la barricade de palettes. 
  • En Haute-Savoie, une quinzaine de gilets jaunes se sont postés ce mardi matin devant le dépôt pétrolier de Vovray (au nord d’Annecy). Pas de blocage à proprement parler, mais un ralentissement de l’activité.
  • En Bretagne, les forces de l'ordre sont intervenues tôt mardi matin pour débloquer l'accès au dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche, au sud de Rennes, et libérer la circulation sur la route Rennes-Angers, a annoncé la préfecture d'Ille-et-Vilaine dans un communiqué.
  • En Corse, les gilets jaunes ont décidé de lever le blocage du dépôt pétrolier de la Marana, mis en place lundi dans l'après-midi, selon France Bleu RCFM. 
  • Dans le Loiret des manifestants ont brièvement bloqué le dépôt pétrolier de Saint-Jean-de-Braye à la mi-journée avant d'être évacués par des CRS.

.

Plusieurs blocages et barrages filtrants

Dans la Marne et les Ardennes, les perturbations sont moins nombreuses ce mardi soir, même si des gilets jaunes restent mobilisés ici ou là, avec des barrages filtrants qui sont en place. Le point dans cet article. 

En Occitanie, plusieurs points de blocages persistent ce mardi soir, et de nouveaux sont prévus pour mercredi matin. Le point dans cet article. Près de Toulouse, la plateforme logistique Socamil, qui livre notamment les hypermarchés Leclerc, est notamment bloquée par des gilets jaunes. Cet après-midi, ils ont tout de même laissé sortir 47 camions de denrées alimentaires périssables. 

En Creuse ce mardi, on ne compte que trois barrages filtrants. Le plus important reste celui du carrefour de la Croisière, il faut être patient pour rejoindre l'autoroute A20.

Dans la Loire et la Haute-Loire,de nombreux blocages sont levés à la mi-journée, et les gilets jaunes s'interrogent sur l'avenir du mouvement. Dans la Haute-Loire les actions restent multiples, dans la Loire un peu moins. Mais sur les réseaux sociaux, les appels à poursuivre la mobilisation restent nombreux.

Dans l’Yonne, deux principaux points de mobilisation persistent ce mardi. Le rond-point de Jonches à Auxerre et le rond-point Rosa-Parks à Sens (Yonne). Les perturbations en détail dans cet article.

En Dordogne, une quinzaine de barrages ont été recensés à la mi-journée.

En Côte-d’Or, une centaine de manifestants sont mobilisés sur six barrages filtrants au niveau du péage de Chevigny-Saint-Sauveur sur l'A39, au péage de l’A311 à Perrigny-lès-Dijon, à Bierre-lès-Semur sur la D980, à Fontaine-lès-Dijon, à Châtillon-sur-Seine sur deux ronds-points.

En Moselle, le mouvement s’essouffle mais des manifestants sont encore rassemblés aux abords des routes et autoroutes. Suivez la situation en direct dans cet article.

En Indre-et-Loire, les gilets jaunes sont rassemblés à Saint-Pierre-des-Corps, Monnaie, Château-Renault et Noyant-de-Touraine ce mardi.

En Loire-Atlantique et en Vendée, les gilets jaunes ont notamment mené une opération escargot sur le pont de Saint-Nazaire. Des camions sont bloqués à Donges.

Dans les Bouches-du-Rhône et le Var, les gilets jaunes tenaient de nouveau plusieurs barrages ce mardi matin dans les Bouches-du-Rhône et le Var. À Fos-sur-Mer, les accès au dépôt pétrolier était toujours bloqués mais plusieurs fourgons de CRS étaient en route peu avant 8h. Les manifestants sont également présents sur les autoroutes.

En Bretagne, dans les Côtes-d'Armor, des gilets jaunes sont encore présents à Plaintel, Langueux, Loudéac, Dinan et Guingamp, selon les informations de France Bleu Armorique. En Ille-et-Vilaine, quelques personnes sont encore à Javené près de Fougères. Les manifestants sont toujours ce mardi devant le dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche au sud de Rennes. Selon la reporter de franceinfo sur place, les gendarmes sont en train d’intervenir.

En Alsace, 17 barrages filtrants ont été recensés ce mardi à la mi-journée dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin. Une opération escargot est aussi annoncée dans le Haut-Rhin.

Dans les Landes, des actions sont encore prévues à Mont-de-Marsan, Castets ou encore Aire-sur-l'Adour.

Dans les Pyrénées-Orientales, les gilets jaunes ont mis en place un barrage bloquant sur la route départementale 900 au niveau de Villaverde, rapporte la préfecture. L'échangeur 41 Perpignan-Nord est fermé.

Dans le Nord, de nouveaux blocages sont en cours sur rond point de Seclin, près de l'autoroute A1, sur l'autoroute A26, à Dechy près de Douai, à Béthune et à Maubeuge, rapporte France Bleu Nord.

En Gironde, les gilets jaunes ont mis en place un barrage filtrant à hauteur de St André de Cubzac provoquant des embouteillages sur l'A10 et la Nationale 10. L'autoroute A 63 a été débloquée par les forces de l'ordre.

Dans le Vaucluse, à la sortie Avignon-sud, un barrage bloquant est mis en place. Selon France Bleu Vaucluse, il est quasiment impossible de sortir de l’autoroute A7. À la sortie Avignon-nord, un barrage est en place mais l'accès à l'autoroute est possible. Les cars de ramassage scolaire ne circulent pas à Avignon, Orange, Bollène et Cavaillon ce mardi matin, sur décision du président de la région PACA après les difficultés de ce lundi. Des cars ont été obligés de faire demi-tour, certains chauffeurs n’avaient pas pu rejoindre leur dépôt, rapporte France Bleu Vaucluse.

Dans l'Hérault, les gilets jaunes ont repris leurs opérations de blocage dans une dizaine d'endroits, notamment à Béziers.

À La Rochelle, la rocade est bloquée par des gilets jaunes au niveau de la sortie direction le port de commerce de La Pallice et des deux dépôts de carburants qui s’y trouvent, annonce France Bleu La Rochelle.

Dans la Sarthe, sur la vingtaine de barrages restés en place, deux barrages importants ont été levés en début d’après-midi, après discussions avec la préfecture : il n’y a plus de barrage pour entrer ou sortir de l’A11 à hauteur de la Ferté-Bernard, comme de l’A28 à la sortie Le Mans-Est.

Les gilets jaunes sont toujours sur place mais seulement sur le côté de la route.

En Drôme Ardèche, encore quelques point de barrages comme à Valence et au Pouzin. 

Dans le Gard, un blocage à Nîmes au rond point dit du "kilomètre Delta ", celui qui mène à l’A9 et l’A54.

Blocage aussi toute la nuit sur la nationale 106 à l’entrée d’Alès : une quarantaine de camions a passé la nuit là-bas, bloqués par une cinquantaine de gilets jaunes.

En Normandie, à Cherbourg, un barrage filtrant a été mis en place à la Glacerie, à l'entrée de la N13, annonce France Bleu Cotentin.

À Caen, les forces de l'ordre sont intervenues ce mardi matin à Ifs sur le périphérique-sud de Caen pour évacuer les manifestants qui occupaient le rond-point depuis samedi dernier. Les comportements des "gilets jaunes" étaient devenus "irresponsables et dangereux" selon le préfet du Calvados.

Dans la Somme, plusieurs points de blocage persistent ce mardi soir, alors que d'autres ont été levés au cours de la journée. Le point dans cet article.

Dans la Vienne, des perturbations sont en cours au niveau du rond-point de la main jaune à Châtellerault, l'accès à l'autoroute A10 est fermé, selon la préfecture. À Poitiers-sud, un barrage filtrant a été mis en place.

Dans le Berry, plusieurs barrages filtrants ou bloquants sont en cours. Dans l'Indre, un barrage filtre la circulation dans la zone commerciale à Saint Maur, rapporte France Bleu Berry. La circulation est aussi filtrée à Argenton-sur-Creuse. À Montierchaume, la route est totalement bloquée sur la nationale entre Châteauroux et Issoudun. La circulation est également bloquée à la sortie de Déols. Les gendarmes demandent aux "gilets jaunes" de filtrer la circulation pour ne pas pénaliser la zone économique de la Malterie. Dans le Cher, un barrage filtrant est en cours sauf pour les camions non frigorifiques, à la Chapelle-Montlinard sur la RN 151. La circulation est aussi filtrée à Cours-les-Barres au pont de Givry et à Sancoins sur la D 2076, en direction de Bourges.

  - Visactu
© Visactu -
Choix de la station

France Bleu