Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : revivez la journée de mobilisation du samedi 17 novembre

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu

Des collectifs de citoyens ont appelé à la mobilisation ce samedi 17 novembre, pour protester notamment contre la hausse du prix des carburants. Revivez cette journée de mobilisation des "gilets jaunes" à travers toute la France, avec nos stations locales.

Barrage de "gilets jaunes" au péage de Crolles, près de Grenoble
Barrage de "gilets jaunes" au péage de Crolles, près de Grenoble © AFP - JEAN-PIERRE CLATOT

L'essentiel

Pour actualiser la page, cliquez sur ce lien

La déroulé de la journée

17h45 : un motard de la police, déployé pour encadrer la mobilisation des "gilets jaunes" à Strasbourg, a été hospitalisé après avoir été percuté par un véhicule  alors qu'il prenait en chasse une moto.

17h30 : selon un communiqué du ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, le mouvement des "gilets jaunes" a rassemblé 244.000 manifestants ce samedi à 15h. Quelque 274 manifestations sont terminées à cette heure. Des incidents en marge des manifestations ont provoqué la mort d'une personne et 106 ont été blessées, dont cinq grièvement. Les forces de l’ordre de l’ordre ont procédé à 52 interpellations, ayant donné lieu à 38 gardes à vue. À Paris, environ 1.200 personnes sont actuellement regroupées dans le secteur de la Concorde, protégé par un dispositif de sécurité.

17h24 : dans le Gard, 3.500 manifestants ont été recensés sur 17 manifestantions et sept points de blogae. Six personnes ont été légèrement blessées au cours d’altercations entre automobilistes excédés et manifestants. Une seule interpellation à Saint-Gilles : un conducteur excédé a sorti une arme à feu, mais sans s’en servir. Il a immédiatement maitrisé par gendarmes

16h58 : dans les Deux-Sèvres, 35 barrage filtrants mais non bloquants ont recensés sur l’ensemble du département et environ 2.200 manifestants. Des barrages filtrants et blocages de stations service sont toujours en cours à Niort et Parthenay, les deux villes avec le plus de mobilisation. Dans la Vienne, au moins 2.000 manifestants ont organisé un convoi escargot à Poitiers ce samedi après-midi. À Châtellerault devant l’ampleur de la mobilisation (3.000 manifestants depuis le matin) les supermarchés ont préféré fermer leurs portes à 15h. 

16h46 - Dans l'ouest de la Bretagne, des affrontements sont en cours avec les forces de l’ordre devant la préfecture à Quimper. Deux  policiers ont été blessés quand un "véhicule de manifestants a volontairement heurté les forces de l’ordre". Le conducteur a été interpellé. D'autres incidents à signaler également à Lannion et à Brest.

16h35 - en Auvergne, selon la préfecture du Puy-de-Dôme, la mobilisation a rassemblé au plus fort de la journée 3.500 personnes réparties dans les cortèges et sur plusieurs barrages filtrants. Une dizaine sont toujours en cours dans le département autour de Clermont, Issoire et Thiers. Dans l’Allier, de nombreux barrages filtrants aussi à Vichy, Moulins, Montluçon sur des station-services et zones commerciales. Une femme en gilet jaune a été renversée au niveau du pont Régemortes à Moulins et blessée légèrement. En Haute-Loire, 2.500 personnes ont été recensées au plus fort de la matinée sur une douzaine de barrage filtrants. Des barrages bloquants ont été levés à la demande de la préfecture. 

16h28 : en Touraine, 25 actions sont en cours. Quelque 1.500 manifestants ont été recencés sur le département d’Indre-et-Loire, 500 pour le simple centre-ville de Tours, completement bouché. L'autoroute A10 est aussi touchée avec des barrages filtrants à Monnaie, Château-Renault et Sainte-Maure-de-Touraine. Aucun blessé à déplorer, juste des accrochages légers. 

16h14 : dans les Landes, 2.800 "gilets jaunes" sont recensés par la préfecture pour 38 actions en cours. La circulation est compliquée sur la rocade de Mont-de-Marsan et sur l’agglomération de Dax.

16h04 : dans les Hautes-Pyrénées, un manifestant de 28 ans a été fauché à Tarbes par un véhicule qui a vivement accéléré en arrivant sur le barrage filtrant devant le stade Maurice Trélu vers 14h30. Grièvement blessé à la tête, il a été transporté d’urgence à l’hôpital.

15h57 : en Normandie, la préfecture de Seine-Maritime comptabilisait à 14h quelque 96 points de blocage, dont 77 fluides et 19 sur lesquels la circulation se faisait plus lentement. Ces actions impliquent près de 7.860 manifestants. Plusieurs incidents se sont produits à Rouen, Elbeuf, Saint-Léonard et Octeville-sur-Mer et Dieppe. Une opération "péage ouvert" était en cours à 15h sur l'A29, au péage de Cottévrard. Dans l’Eure, à 14h30, 59 points de rassemblement étaient comptabilisés, dont 34 opèraient un filtrage des véhicules. Une opération escargot est en cours sur la RN154 dans le sens Louviers-Evreux. Trois personnes ont été légèrement blessées dans le département. Dans la Manche, la mobilisation est revue à la hausse, avec 68 points d'actions et 5.500 manifestants

15h50 : dans l'Hérault, une soixantaine de blocages ont été recensés avec environ 3.000 manifestants. Les CRS ont délogés une cinquantaine de "gilets jaunes" qui bloquaient l’autoroute A9 à hauteur de Béziers. La circulation est actuelleme,t difficile sur l’A709, le périphérique urbain de Montpellier, dans le sens sud nord.

15h45 : à Paris, des centaines de "gilets jaunes" se sont approchés de l'Élysée, selon un journaliste de France Bleu Paris sur place. Ils ont allumé des fumigènes, à quelques pas du palais présidentiel, bloqués par des CRS rue du faubourg Saint-Honoré. Les manifestants avaient démarré leur mobilisation vers 14 heures "dans une ambiance bon enfant", mais la situation a dégénéré. : certains manifestants se seraient saisis de barrières pour les lancer contre les forces de l'ordre qui ont répliqué avec des gaz lacrymogènes L'avenue des Champs-Élysées a été partiellement fermée pour des raisons de sécurité.

15h39 : En Île-de-France, des opérations escargots ont été organisées sur le boulevard périphérique de Paris et plusieurs rassemblements ont eu lieu sur l'A115, l'A12, la N104 et la N2.

15h30 : dans la plupart des départements, la mobilisation semble faiblir en ce début d'après-midi. En isère, 3.000 manifestants sont recensés sur 35 point de rassemblement (contre 46 à la mi-journée). 

15h27 : en Charente, environ 5.000 manifestants ont été recensés par la préfecture, avec notamment 700 personnes sur un rond-point de Cognac. La nationale 10 est toujours bloquée dans les deux sens à hauteur d'Angoulême.  Même nombre de manifestants (5.000) en Charente-Maritime, pour une cinquantaine de barrages recensés. Un manifestant a été blessé, un automobiliste interpellé. 

15h21 : dans les Pyrénées-Orientales, les "gilets jaunes" ont semé la pagaille dans la matinée sur les grands axes du département et dans la zone commerciale de Carrefour Claira. Les perturbations doivent se poursuivre dans l'après-midi, au centre-ville de Perpignan, sur la RN116, au Soler, au Boulou ou encore sur la D900. 

15h15 : dans les Bouches-du-Rhône, la préfecture a noté trois points de blocages à Marseille et une soixantaine de rassemblements dans le département. Dans le Var, six points de blocages ont été recenséset 14 manifestations associant 6.000 personnes et 2.300 véhicules.

15h10 : dans les Côtes-d'Armor, un incident grave s'est produit à Lannion quand un véhicule a tenté de forcer un barrage. "Très énervé, le conducteur est sorti de son véhicule avec une machette à la main en direction des manifestants. Il a été maîtrisé par la police, aucun blessé", indique la préfecture.

14h58 : dans la Sarthe, la préfecture a compté 3.000 participants actifs au mouvement à 14h. Les accès aux autoroutes, stations-services et centres commerciaux sont particulièrement visés, au Mans mais aussi à Sablé, La Flèche ou encore Le Lude. Au total, il y a eu 45 rassemblements sur 29 communes. Principal blocage depuis le petit matin : le rond-point de l’Océane, à la jonction A11/A28, avec 700 manifestants au plus fort de la journée. 

14h55 : dans les Pyrénées-Atlantiques, six personnes ont été légèrement blessées dont trois en Béarn, à Soumoulou et Lescar, suite à des contacts entre manifestants et voitures voulant forcer le passage. Depuis le début de la matinée, 22 points de rassemblement et 3.500 personnes ont été recensés dans les Pyrénées-Atlantiques, et 6.000 "gilets jaunes" pour le département des Hautes-Pyrénées. Dans les Hautes-Pyrénées, des opérations péage gratuit sont en cours autour de Tarbes, avec le renfort à certains endroits d’agriculteurs.

14h51 : la préfecture de l'Isère appelle à cesser les rassemblements avant la tombée de la nuit, le nombre d’incidents s’accentuant (10 blessés et 10 interpellations) entre manifestants et usagers de la route. Le préfet en "appelle à la responsabilité de chacun pour éviter tout drame humain". Dans le département, 46 point de mobilisation ont rassemblé 3.200 manifestants.

14h45 : en Vaucluse, 47 points de ralentissement ou de blocage étaient dénombrés en début d'après-midi pour un peu plus de 3.100 manifestants. Les principaux points se concentrent sur Avignon, Le Pontet, Carpentras, Cavaillon, Apt, Pertuis et Orange. Les accès à l’A7 sont perturbés. Des incidents ont été signalés sur des barrages à Carpentras et à Cavaillon, mais sans faire de blessés graves.

14h32 : dans le Berry, un homme a été blessé en voulant forcer un barrage au volant de sa voiture à Vierzon. Blessé à la hanche, il a été hospitalisé. À Bourges, une rixe a éclaté entre "gilets jaunes" et contre manifestants. Les forces de l’ordre ont rapidement permis un retour au calme.

14h27 : en Bretagne, les Côtes-d'Armor ont enregistré près de 3.400 manifestants à la mi-journée avec au total, 60 points de mobilisation dans le département. Parmi ces points de blocage, Paimpol, Dinan ou encore Saint-Brieuc. Dans le Morbihan, près de 1.500 manifestants étaient présents à Lanester, Auray ou Vannes. En Ille-et-Vilaine, entre 3.000 et 4.000 personnes se sont mobilisées ce samedi matin. Près de 2 500 véhicules ont aussi participé au blocage. À Rennes, la rocade est bloquée dans les deux sens porte de Cleunay et porte de Lorient.

14h19 : en Meurthe-et-Moselle, 23 points de blocages ont été recensés depuis le début de la mobilisation. Les débordements ont fait quatre blessés légers côté "gilets jaunes". Six automobilistes ont été interpelés après avoir tenté de forcer des barrages. Le péage d’entrée sur l'A4 est complètement bloqué, l’A31 à l’entrée de Metz, fermée. En Moselle, pas d'incident à déplorer, mais le préfet évoque des "tensions". Les CRS ont ainsi été déployés sur l’A4. Une trentaine d’opérations des "gilets jaunes" ont été comptabilisées dans le département.

14h14 : en Isère, la préfecture signale six blessés légers dans le département depuis ce samedi matin à Vienne, Salaise-sur-Sanne, Montallieu-Vercieux, Lafrête et Echirolles. Ces incidents ont donné lieu à six interpellations, dont celle d'un homme qui aurait barré la route avec un tronc d'arbre puis aurait fui devant les policiers.

14h01 : en Loire-Atlantique, quelque 3.100 manifestants ont été recensés sur 20 points de blocage. Il n'y a eu aucune violence dans le département. À Nantes, un blocage est en cours au stade de la Beaujoire.

13h55 : l'avenue des Champs-Elysée à Paris est partiellement bloquée à la circulation par quelques centaines de manifestants, qui tentent de se rendre à l'Elysée.

13h51 : "Un immense moment d'auto-organisation populaire est en cours", estime Jean-Luc Mélenchon sur son compte Twitter. "Le peuple a déjà surmonté les obstacles de la diversion et de la dissuasion. Il va découvrir l'obstination du pouvoir", a ajouté le leader de La France insoumise.

13h46 : dans la Manche, deux personnes ont été légèrement blessés, l'une dans une rixe qui a opposé un manifestant à un automobiliste à Valognes, l'autre à Cherbourg: un manifestant renversé par une voiture à faible allure à l’approche d’un barrage

13h36 : les rassemblements ont attiré dans la matinée quelque 3.200 manifestants sur 28 barrages dans la Drôme, 2.400 manifestants sur 40 lieux de blocages en Ardèche. Sept personnes ont été interpellées pour des incidents sur des barrages qui ont fait cinq blessés légers.

13h33 : un nombre limité de stations-service ont été touchés ce samedi matin par le mouvement de protestation des "gilets jaunes" : moins d'une trentaine de stations services Total, selon le groupe.

13h29 : dans le Morbihan, une femme de 69 ans a été renversée par un véhicule à Lanester. Prise en charge par les pompiers, elle a été conduite à l'hôpital à Lorient.

13h26 : dans le Loiret, jusqu’à 2.450 manifestants et 23 points de blocages ou opérations escargot ont été comptabilisés au plus fort de la matinée dans le département. Les manifestations ont été troublées par quelques incidents : à Villemandeur, près de Montargis, un automobiliste excédé a renversé un "gilet jaune" et a été interpellé. A Bray-en-Val, une fourgonnette de livraison a pris le rond-point à contre-sens, percutant un manifestant a été percuté. L'automobiliste est en garde à vue pour refus d’obtempérer et délit de fuite.

13h19 - Un automobiliste a été interpellé à Bessan (Hérault) apres avoir tiré des coups de feu en l’air, visiblement excédé par une manifestation des "gilets jaunes", indique le patron de la gendarmerie Richard Lizurey, qui précise également qu'un gendarme a été blessé à Porto-Vecchio (Corse-du-Sud) par un automobiliste qui avait forcé le passage.

13h06 : plusieurs opérations de blocage sont en cours, selon le ministère de l'Intérieur : sur l'autoroute A16 à Grande-Synthe, sur l'A31 en Meurthe-et-Moselle, sur l'A9 vers le pont du Gard mais aussi sur le pont de Normandie, sur l'autoroute A29. Certains "endroits stratégiques  (ont été) libérés après négociations", comme le pont de l'Iroise à Brest et le pont d'Aquitaine près de Bordeaux, où une tentative de blocage  a pu être "détendue au terme d'une négociation".

13h04 : une trentaine de grenades lacrymogènes ont été tirées dans le tunnel du Mont-Blanc sur l'autoroute A40 pour "libérer l'axe", selon le directeur général de la police nationale Eric Morvan.

13h00 : en Gironde, un jeune homme de 19 ans a été grièvement blessé aux jambes par un automobiliste à Biganos. Son pronostic vital n'est pas engagé. Le préfet "appelle chacun à faire preuve d’un esprit de responsabilité et de prudence pour éviter tout nouvel incident". En Dordogne, deux manifestants ont également été percutés par un automobiliste à Trélissac. 

12h47 : selon Christophe Castaner, quelque 124.780 manifestants ont été recensés à midi dans toute la France. Des incidents sur les points de blocage ont fait un mort et 47 blessés, dont trois plus grièvement, précise le ministère de l'Intérieur, qui indique également que 24 personnes ont été interpellées pour des refus d'obtempérer, des menaces et rebellions, mais aussi "des automobilistes qui ont cherché à forcer des barrages". Parmi elles, 17 personnes ont été placées en garde à vue.

12h20 : dans le Finistère, une manifestante a été percutée par un véhicule à un barrage filtrant à Brest. Elle est légèrement blessée. En Seine-Maritime, trois manifestants ont aussi été légèrement blessés après avoir été heurtés par des automobilistes à Rouen, Elbeuf et Saint-Léonard. 

11h54 : en Haute-Savoie, les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser des "gilets jaunes" qui bloquaient l'accès au viaduc des Egratz à Passy. Le préfet a appellé au "respect du droit et règles de prudence". En Isère, un homme s'est blessé à Grenoble au niveau de l'échangeur du Rondeau, point fort du rassemblement, en grimpant sur une voiture, qui a démarré. Toujours en Isère, un motard a forcé un barrage, blessant deux personnes à Salaise-sur-Sanne. Un autre blessé léger est signalé à Vienne.

11h45 : Côté politiques, le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan juge que le gouvernement a une "dernière chance" d'entendre "le peuple" et appelle les "gilets jaunes" à "manifester dans le calme". Florian Philippot, président des Patriotes, dit avoir vu "des gens extrêmement responsables" sur le terrain, même si "on essaie de les dépeindre comme des sauvages". Plusieurs responsables des Républicains se sont également rendus à des rassemblements, comme Guillaume Peltier dans le Loir-et-Cher et Damien Abad dans l'Ain.

11h28 : le rassemblement le plus important des "gilets jaunes" se situe à Caen avec environ 1.200 personnes réunies, selon la préfecture du Calvados.

11h15 : selon le ministère de l'Intérieur, un manifestant d'une soixantaine d'années, renversé par une voiture à Arras (Pas-de-Calais) a été grièvement blessé et transporté à l'hôpital, victime d'une fracture ouverte. D'autres incidents ont fait 16 blessés légers en France.

11h : des cavaliers bloquent un rond-point entre Tours et Loches (Indre-et-Loire). Ces "gilets jaunes" sont des éleveurs en colère.

10h50 : la tension monte et les incidents se multiplient , indiquent plusieurs stations locales de France Bleu. Dans les Alpes-Maritimes, un policier a été légèrement blessé à Grasse par un automobiliste qui a tenté de forcer un barrage,  ; dans les Côtes d'Armor, un motard a été blessé à Plaintel lors d'un accident avec un camion qui voulait éviter un barrage et un manifestant a été volontairement bousculé sans être blessé par une voiture à Paimpol ; en Haute-Marne, un autre automobiliste a tenté de forcer un barrage à Montier-en-Der ; dans le Calvados, deux manifestants ont été très légèrement blessés près de Falaise ; dans le Var, un "gilet jaune" a été heurté par une voiture à Cuers ; dans le bas-Rhin aussi, une manifestante a été légèrement blessée à Sélestat après qu'un automobiliste lui a roulé sur le pied ; en Meurthe-et-Moselle, deux autres manifestants ont été légèrement blessés à Pont-à-Mousson et Frouard. La situation est également très tendue à Amboise.

10h25 : près de 200 "gilets jaunes" se sont introduits à pied sur l'autoroute A16 à Grande-Synthe (Nord), paralysant temporairement le trafic.

10h18 : le ministère de l'Intérieur recense à cette heure 1.083 rassemblements et 50.000 manifestants en France.

10h10 : dans le Nord, deux "gilets jaunes" ont été légèrement blessés à Hazebrouck au niveau d'un barrage. Ils ont été percutés par un fourgon dont le conducteur se serait impatienté et serait monté sur le trottoir. 

9h55 : en Savoie, une manifestante d'une cinquantaine d'années a été tuée à Pont-de-Beauvoisin sur un barrage non déclaré après avoir été heurtée par une voiture dont la conductrice a été prise de panique, précise la préfecture. La conductrice, qui était pressée, aurait été prise de panique quand des "gilets jaunes" se sont mis à frapper sur sa voiture et aurait foncé sur eux, fauchant la manifestante.

9h40 : à Paris, une cinquantaine de manifestants roulent au pas sur le périphérique entre les portes Maillot et Auteuil. Sur les routes de Seine-Maritime, une vingtaine de barrages filtrants ou de points de blocage sont recensés, notamment sur le pont de Brotonne entre Le Havre et Rouen, mais le pont de Normandie n'est pas bloqué. Dans le Nord, une opération escargot a débuté au niveau de Seclin, sur le périphérique lillois.. Des rassemblements de "gilets jaunes" sont également signalés sur l'A64, au niveau du péage de Tarbes ouest (sortie 12), sur l'A9 au péage de Béziers ouest (sortie 34), sur l'A7 aux péages de Lançon de Provence et de Montélimar sud, où une opération "péage gratuit" est organisée. Dans le Gard, 300 gilets jaunes bloquent le rond-point Kilomètre Delta à Nîmes. Dans la Loire, plus de 150 personnes sont réunies sur le parking dun hypermarché de Monthieu, près de Saint-Etienne.  Par ailleurs, aucun bus ne circule dans l'agglomération d'Angoulême, le dépôt est bloqué par des manifestants.

9h20 - Blocages et circulation difficile dans le Sud-Ouest, en Drôme et Ardèche, dans les Charentes, l'Île-de-France, l'Alsace, en Mayenne, dans l'Yonne, le Loiret ou la Côte d'Or, mais aussi à Marseille, Bordeaux, Arras, Perpignan, Mulhouse, Saint-Lô, Thiers ou Issoudun où des barrages filtrants ont été installés.

9h00 : les "gilets jaunes" ont commencé à se rassembler ce samedi dès l'aube pour bloquer routes et points stratégiques à travers le pays. Quelque 1.500 actions sont attendues sur le territoire tout au long de la journée (blocage de routes, de supermarchés, de stations essence, opérations escargots...), dont seules une centaine auraient été déclarées.

8h55 : qui sont les gilets jaunes ? France Bleu leur a donné la parole. 

8h50 : que risquent (vraiment) les manifestants ?

8h45 : des matches de football qui étaient prévus ce samedi 17 novembre ont dû être reportés dans plusieurs régions.

8h37 : Emmanuel Macron a dit "entendre la colère" mais a appelé à se méfier des récupérations politiques. Retrouvez l'essentiel de l'interview télévisée du chef de l'Etat.

8h22 : du côté de l'exécutif, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé plusieurs mesures pour accompagner les automobilistes, notamment une prime à la conversion de 4.000 euros. Retrouvez toutes ses annonces détaillées.

© Visactu -

8h10 : les gilets jaunes peuvent-ils paralyser le pays ? Décryptage et analyse avec Jean-Marie Pernot, politologue à l'IRES.

8h02 : syndicats, partis... qui soutient cette mobilisation ?

7h45 : quelle ampleur ? Difficile à prédire... Coagulera-t-il le mécontentement accumulé autour du pouvoir d'achat en général ? Début novembre, 78% des Français disaient soutenir la mobilisation contre la hausse du prix des carburants, selon un sondage Odoxa-Dentsu consulting réalisé pour franceinfo et Le Figaro.

7h30 : un mouvement insaisissable. Spontané, protéiforme et non encadré, cette mobilisation des "gilets jaunes" inquiète l'exécutif, qui a mis en garde contre les blocages des routes ce samedi.

7h17 : en Bretagne, des supermarchés ont annoncé qu'ils soutenaient le mouvement des gilets jaunes en fermant leurs stations-service ce samedi 17 novembre, selon France Bleu Breizh Izel. 

7h10 : Consultez la carte des prévisions de blocages, département par département,.

7h01 : bonjour et bienvenu dans ce direct pour suivre cette journée de mobilisation à l'appel des "gilets jaunes", des collectifs spontanés de citoyens qui appellent à manifester et bloquer les routes ce samedi 17 novembre contre la hausse du prix des carburants, notamment.

© Visactu -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess