Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Couvre-feu, application, mesures d'aide pour la culture : ce qu'il faut retenir des annonces du gouvernement

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu

Face à l'accélération de l'épidémie de Covid-19 en France, le Premier ministre Jean-Castex a annoncé jeudi l'instauration d'un couvre-feu de 21h00 à 06h00 dans la nuit de vendredi à samedi, à minuit pour "54 départements au total ainsi qu'un territoire d'outre-mer".

Le Premier minstre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran, le 22 octobre 2020.
Le Premier minstre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran, le 22 octobre 2020. © AFP - Ludovic MARIN / POOL

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé ce jeudi l'instauration d'un couvre-feu de 21h00 à 06h00 dans la nuit de vendredi à samedi, à minuit pour "54 départements au total ainsi qu'un territoire d'outre-mer", soit pour "46 millions de Français". 38 nouveaux départements, la Polynésie, ainsi que l'intégralité des départements dont jusqu'ici seules les grandes villes étaient concernées, seront aussi soumis à ces restrictions. "Le couvre-feu s'appliquera de 21h00 à 6h00 sur l'ensemble du territoire des départements concernés et, normalement, pour une durée de six semaines", a-t-il ajouté.

L'essentiel

  • Le couvre-feu est étendu à 38 départements et un territoire d’outre-mer, la Polynésie, pour une durée de 6 semaines. La mesure prendra effet dans la nuit de vendredi à samedi, à minuit. "Cela signifie qu'à 21 heures chacun devra être chez soi et que sauf exception tous les lieux recevant du public seront fermés" a indiqué le Premier ministre Jean Castex.
  • Au total 54 départements et un territoire d'outre-mer seront soumis à la règle du couvre feu, "soit 46 millions de citoyens".
  • Le dispositif sera réévalué et éventuellement durci dans les semaines à venir en fonction de la situation sanitaire.
  • 32.033 contrôles ont été effectués, pour 4.777 verbalisations depuis le début de la mise en oeuvre du couvre-feu.
  • Une enveloppe de 115 millions d'euros est débloquée pour le spectacle vivant et le cinéma.

"Diffusion alarmante" du virus

"La situation est grave" en France où "la circulation du virus est extrêmement élevée" a déclaré le Premier ministre Jean Castex. "Le nombre de cas a doublé en 15 jours" et le taux d'occupation des lits a dépassé la barre des 44% dans le pays. Quatre régions sont particulièrement touchées, Auvergne-Rhône-Alpes, PACA, Ile-de-France et Hauts-de-France. "Je vous le dis très clairement. Les semaines qui viennent seront dures, nos services hospitaliers seront mis à rude épreuve et le nombre de morts va continuer d'augmenter (...) Le mois de novembre sera éprouvant, nous le savons déjà".

"Plus de 1.000 malades sont diagnostiqués chaque heure" a ajouté le ministre de la Santé Olivier Véran. "Ces chiffres doublent tous les 15 jours malgré tous les efforts. Sans mesure nouvelle, il y aurait dans 15 jours plus de 50.000 cas par jour" a-t-il affirmé. "Le virus circule moins vite qu'au printemps mais sa diffusion est quand même alarmante. Il y avait au mois d'août 10 malades diagnostiqués pour 100.000 Français, actuellement, c'est 250 pour 100.000 Français".

"Il est trop tôt pour connaître les effets du couvre-feu" a également indiqué le Premier ministre. "Lorsque le confinement généralisé a été mis en place dans notre pays, les courbes ont commencé à s'infléchir après 15 à 18 jours" a précisé Olivier Véran. "Nous espérons en début de semaine prochaine un frémissement."

Le ministre de la Santé a aussi délivré quelques chiffres sur les capacités de réanimation : "Nous avions dans notre pays 5.100 places de réanimation. Nous sommes montés à 5.800 lits dans la durée, à la faveur de l'été, +15%. Nous sommes capables de monter à 7.700 lits dans un délai de 15 jours. S'il devenait nécessaire d'augmenter davantage, sachez qu'au 15 avril dernier, il y avait 10.700 lits de réanimation armés." "Quand on arrive en réanimation, c'est 15 à 20% de patients qui n'en ressortiront pas. Beaucoup sortent avec des séquelles lourdes ou meurent dans l'année", a prévenu Etienne Gayat, médecin à l'hôpital Lariboisière. "La virulence d'aujourd'hui est la même qu'un printemps et touche toutes les classes d'âge", a-t-il insisté.

Lancement de Tous Anti-Covid, nouvelle version de StopCovid

Le gouvernement lance ce jeudi Tous Anti-Covid, la nouvelle version de StopCovid, l'application française de traçage des malades du coronavirus. "Ce que nous voulons faire avec ces outils numériques, c'est rendre chaque Français acteur de la lutte contre le virus", a assuré Cédric O, secrétaire d'Etat à la Transition numérique. "TousAntiCovid, c'est un geste barrière supplémentaire. Si vous croisez le chemin d'une personne contaminée et que vous avez tous les deux l'application, vous serez averti dès que la personne aura les résultats du test" a-t-il précisé.  "La Cnil a validé l'application, son code source est ouvert et public. Ce n'est pas un outil pour le gouvernement, il est un outil collectif soutenu par la communauté médicale" a-t-il ajouté.

La nouvelle application "conserve sa fonction de suivi des contacts (...) Elle intègre désormais des éléments d'informations quotidiennes. Elle diffusera également des éléments d'actualité et intègre un lien vers la carte des laboratoires" a détaillé Cédric O. Les différents sites d'informations officiels sur l'épidémie, comme santepubliquefrance.fr, mesconseilscovid.santé.gouv.fr, ou geodes.santepubliquefrance.fr (informations sur l'épidémie par régions) sont aussi accessibles.

L'appli "sera enrichie toutes les deux semaines par de nouvelles fonctionnalités." L'attestation de sortie ou "une alternative aux cahiers de rappels" des restaurants devraient notamment être prochainement disponibles.

Des mesures d'aide économique dédiées au secteur de la Culture

Les mesures de soutien économique annoncées pour les départements déjà sous le régime du couvre-feu seront "étendues à l'ensemble des départements" qui sont aujourd’hui concernés par ces restrictions a annoncé le Premier ministre. Il a notamment cité le fonds de solidarité, les exonérations de cotisations sociales et le prolongement de prêts garantis par l'Etat.

Le gouvernement a également acté des mesures spécifiques et complémentaires pour le secteur de la Culture :

  • Au total, 115 millions d’euros vont être injectés pour soutenir le spectacle vivant et le cinéma, 85 millions d'euros pour le spectacle vivant et 30 millions d'euros pour le secteur cinématographique.
  • "Pour le spectacle vivant musical, le fonds de sauvegarde et de compensation sera doté de 55 millions d'euros supplémentaires" a précisé Roselyne Bachelot, ministre de la Culture.
  • "Nous allons proposer au Parlement de prolonger l'exonération de taxe sur les spectacles au premier semestre 2021 pour alléger les charges entreprises du secteur" a-t-elle aussi indiqué.
  • Un fonds d'urgence spécifique et temporaire de solidarité pour les artistes et techniciens du spectacle sera doté de 10 millions d'euros.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess