Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Disparition d'Estelle Mouzin : 15 ans après, le père veut attaquer l'Etat pour faute lourde

mardi 9 janvier 2018 à 8:10 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Le père d'Estelle Mouzin, disparue à Guermantes (Seine-et-Marne) il y a 15 ans, a annoncé lundi soir à la télévision qu'il allait "attaquer l'Etat pour faute lourde". Il estime qu'il y a eu des dysfonctionnements dans l'enquête. Il tient une conférence de presse à Paris ce mardi à 9h30.

Eric Mouzin, le père d'Estelle.
Eric Mouzin, le père d'Estelle. © Maxppp - V. Lesage

Paris, France

Le père d'Estelle Mouzin veut  "attaquer l'Etat pour faute lourde", car il estime avoir été "baladé". C'est ce qu'il a expliqué lundi soir dans le journal de France 2. "C'est plus que de la colère, c'est de la rage et c'est aussi d'avoir été pris pour un con pendant toutes ces années", s'est insurgé Eric Mouzin.  Il dénonce la mauvaise gestion du dossier d'Estelle.  

Estelle Mouzin a disparu il y a 15 ans, le 9 janvier 2003, vers 18H00 sur le chemin entre son école et son domicile, à Guermantes, en Seine-et-Marne. Malgré plusieurs opérations de police de grande envergure et une mobilisation massive de sa famille, l'enfant n'a jamais été retrouvée. 

Les avocats d'Eric Mouzin ont expliqué que cette procédure visait à "engager la responsabilité de l'Etat dans les dysfonctionnements des services de justice dans l'enquête pour retrouver" Estelle. "Aujourd'hui, il n'y a ni schéma d'organisation de l'enquête, ni méthode, ni chronologie, ni liste de suspects, ni action engagée, ni échéancier. Il n'y a rien", précise le père d'Estelle Mouzin qui avoue qu'il "commence à se faire à l'idée de ne jamais savoir".