Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Disparition de l'une des dernières Résistantes de l'Indre, le jour de ses 100 ans

-
Par , France Bleu Berry

Louise Scarpetta, l'une des dernières Résistantes de l'Indre, est morte ce mercredi 15 janvier, le jour de son centième anniversaire. Elle résidait à l'EHPAD La Charmée, à Châteauroux.

La Résistance dans le Berry pendant la Seconde Guerre mondiale
La Résistance dans le Berry pendant la Seconde Guerre mondiale - Photo d'illustration

Châteauroux, France

Le jour de ses 100 ans, Louise Scarpetta s'est éteinte à Châteauroux. Elle résidant à l'EHPAD La Charmée, où une cérémonie était prévue ce mercredi 15 janvier. Née en Italie, Louise Scarpetta était l'une des dernières Résistantes de l'Indre. Elle est arrivée à Châteauroux en 1933, lors de l'installation de sa famille dans l'Indre. Militante au sein des Jeunesses Communistes, elle n'a que 20 ans quand elle s'engage dans la Résistance face aux Nazis. "Elle était d'origine italienne, elle s'est battue avant beaucoup d'autres, pour que la France soit libre. Ce qui domine, c'est l'immense respect pour une très grande dame qui est une Résistante, qui a risqué sa vie", témoigne son fils, Guy Scarpetta.

Pour aider la Résistance dans l'Indre, Louise est agent de liaison. Elle assure les échanges entre les Résistants castelroussins et les clandestins dans les campagnes. "Elle a beaucoup trimballé dans les sacoches de son vélo des armes, des tracts pour contrecarrer la propagande du régime de Vichy. Elle fait partie de ces gens sans qui la Résistance n'aurait pas pu avoir lieu", poursuit Guy. 

Après la Seconde Guerre mondiale, Louise Scarpetta reste installée dans l'Indre et continue à défendre ses convictions et ses idées. Elle s'était engagée à la CGT et au Parti communiste.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu