Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dispersion des cendres en mer : une pratique de plus en plus courante en Bretagne

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel, France Bleu

Les sauveteurs en mer de la SNSM sont de plus en plus sollicités pour effectuer des dispersions de cendres en mer comme à Erquy dans les Côtes d'Armor. Une pratique réglementée qui peut parfois réserver quelques surprises...

Au 1er novembre 2019 Erquy, la SNSM a réalisé une trentaine de dispersion des cendres en mer contre une vingtaine sur l'ensemble de l'année 2018
Au 1er novembre 2019 Erquy, la SNSM a réalisé une trentaine de dispersion des cendres en mer contre une vingtaine sur l'ensemble de l'année 2018 © Radio France - Johan Moison

Erquy, France

À Erquy dans les Côtes d'Armor, les sauveteurs en mer de la SNSM ont été sollicités une trentaine de fois depuis le début de l'année pour disperser des cendres en mer contre une vingtaine de fois sur l'ensemble de l'année 2018. 

La cérémonie dure une heure environ. "On emmène au maximum dix personnes sur le bateau", explique Jean Rouxel, le président de la station SNSM d'Erquy. "On disperse les cendres ou on met l'urne biodégradable à l'eau, on envoie quelques coups de corne de brume pour le dernier adieu et puis quand les gens sont prêts, on revient à terre".

La dispersion des cendres en mer doit être déclarée en mairie et s'effectue à plus de 300 mètres de la côte. "Si on jette l'urne à l'eau, elle doit être biodégradable et on doit s'éloigner un peu plus pour qu'elle ne revienne pas vers la côte", précise Jean Rouxel. La prestation est payante. "Le prix est décidé par la SNSM au niveau national en fonction de la taille du bateau". À Erquy, c'est 280 euros.

Quand les cendres reviennent à bord à cause d'un courant d'air

Les cérémonies de dispersion de cendres donnent lieu à quelques anecdotes qui prêtent à sourire malgré la douleur et la tristesse... "Même si le patron du bateau fait attention à placer les gens sous le vent pour disperser les cendres, il suffit d'un courant d'air pour que tout revienne à bord et tout le monde est aspergé, ça arrive...", raconte le président de la SNSM. Jean Rouxel se souvient aussi avoir bu à la santé d'un défunt à bord. "Le défunt voulait que ses proches boivent un coup le jour de sa mort. Alors, ils ont dispersé les cendres et ils ont sorti le vin et les verres". Plus récemment, la famille est arrivée avec deux urnes : "Une pour la personne décédée et une autre pour son animal de compagnie, leurs cendres ont été dispersées ensemble en mer".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu