Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dix cars partent de Vendée et Loire-Atlantique pour manifester à Paris contre l'extension de la PMA

-
Par , France Bleu Loire Océan

Près de 300 personnes partent en car de Nantes et Saint-Nazaire ce dimanche matin, et 250 de plusieurs villes de Vendée, pour manifester à Paris à l'appel du collectif "Marchons enfants" opposé à l'ouverture de la PMA à toutes les femmes.

Une affiche de la manifestation du 6 octobre, à La Roche-sur-Yon en Vendée.
Une affiche de la manifestation du 6 octobre, à La Roche-sur-Yon en Vendée. © Radio France - Marc Bertrand

Pays de la Loire, France

"Tous les cars sont pleins à craquer", disent les organisateurs de Loire-Atlantique comme de Vendée. Dix cars pour les deux départements ont été affrété par les opposants au projet de loi bioéthique, pour aller manifester ce dimanche à Paris à l'appel du collectif "Marchons enfants", qui regroupe la Manif pour tous et les Associations familiales catholiques. 

Ils veulent dénoncer l'extension de la procréation médicalement assistée aux lesbiennes et aux femmes célibataires dans le cadre du projet de loi bioéthique, actuellement en discussion au Parlement et dont l'adoption définitive est prévue avant l'été 2020. En tout, une centaine de cars et deux TGV ont été affretés depuis toute la France.

Cinq cars de Vendée, cinq de Loire-Atlantique

Quatre cars partent de Nantes avec 250 personnes environ à bord, un de Saint-Nazaire et Pornic avec 60 personnes à bord, indiquent les organisateurs de Loire-Atlantique. En Vendée, cinq cars sont prévus, pour "environ 250 personnes" au total, indiquent les autorités, depuis La Roche-sur-Yon, Les Sables-d'Olonne, Challans, Les Herbiers et Fontenay-le-Comte

Une des organisatrices assure : "On a eu beaucoup de demandes de dernière minute, mais nous avons une famille, un travail, on n'a pas pu organiser des transports supplémentaires". Selon eux, beaucoup de manifestants supplémentaires vont partir en covoiturage pour Paris

"Ce ne sera pas ridicule"

Du côté de l'organisation parisienne du mouvement, Pascale Morinière, présidente des Associations familiales catholiques, pronostique que "ce ne sera pas ridicule. Ce sera sans doute comparable aux chiffres de la première manifestation de 2012 [contre le mariage pour tous], autour de 100.000 personnes".

Lors de la Manif pour tous en 2013, des centaines de milliers de personnes ont défilé sur le Champs-de-Mars à Paris contre la loi Taubira ouvrant le mariage pour tous. Des dizaines de cars et des trains étaient alors affrétés pour la capitale. Ils étaient alors accompagnés, dans la rue, par de nombreux élus de la droite. Pas cette année. La grande majorité des élus très mobilisés contre le mariage pour tous en 2013 ne participeront pas. 

C'est le cas de Bruno Retailleau, à l'époque président du conseil général de Vendée et désormais sénateur du département et président du groupe Les Républicains au Sénat, qui assure soutenir les manifestants mais ne sera pas dans la rue à leur côté : "J'utiliserai d'autres moyens qui sont à ma disposition, au parlement ou dans les médias", dit-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu