Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dol-de-Bretagne met fin aux publicités sauvages et enseignes inesthétiques

jeudi 15 février 2018 à 5:10 Par Loïck Guellec, France Bleu Armorique et France Bleu

Dol-de-Bretagne fait la chasse aux enseignes et publicités sauvages. La ville touristique de 5.000 habitants, située près du Mont-Saint-Michel, vient de voter en conseil municipal un règlement local de publicité qui renforce le dispositif national.

Denis Rapinel maire de Dol-de-Bretagne
Denis Rapinel maire de Dol-de-Bretagne © Radio France - Loïck Guellec

Dol-de-Bretagne, France

La ville est en passe d'obtenir le label "petite cité de caractère" et elle veut soigner son image forte de sa cathédrale et de ses maisons à pans de bois et en pierre de granit. La cité de 5.000 habitants, située à mi-chemin entre Saint-Malo et le Mont-Saint-Michel, a voté en conseil municipal un règlement local de publicité qui se veut plus contraignant que le dispositif national. 

"A Dol-de-Bretagne, on considère que sur tous les murs en pierre l'affichage sera interdit" explique le maire Denis Rapinel. "Dans le centre historique l'affichage publicitaire sera interdit. Mais sur les entrées de ville il y aura des possibilités d'affichage et des panneaux d'information pour promouvoir les activités de la commune".

A la périphérie y a pas mal d'affiches, on pourrait s'en passer -Jean-Yves

La publicité, on en a assez comme ça à la télévision, alors en mettre dehors ça suffit -Didier

Enseignes

Dans le centre historique, le maire souhaite qu'il y ait une certaine unité entre les enseignes; le règlement local de publicité interdit les caissons lumineux, le lettrage vertical ou les enseignes drapeaux. Denis Rapinel souhaite que ce règlement se mette en place en bonne intelligence, la municipalité étant d'ailleurs prête à aider les commerçants. 

Le premier magistrat de Dol-de-Bretagne se montre ferme : "l'affichage publicitaire profite surtout aux grandes enseignes qui ne sont pas présentes sur ma commune"; "je pars du principe" explique Denis Rapinel "que ma ville n'est pas là pour faire la promotion commerciale des grandes surfaces qui se situent à 10 ou 30 kilomètres de Dol-de-Bretagne".  La police municipale pourra à terme verbaliser après une mise en demeure, des amendes pouvant atteindre les 1500 euros avec astreinte quotidienne.