Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Don d'organes : "Un bouleversement d'émotions" selon la maman de Léo, 7 ans, greffé d'un rein

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

A l'occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe en ce mardi 22 juin, le témoignage de Justine Vaxelaire, maman de Léo, 7 ans, greffé d'un rein en janvier dernier. Cette habitante de Fresse-sur-Moselle (Vosges) confie son émotion.

Chacun d'entre nous est un donneur supposé, à moins d'avoir signé un registre des oppositions au don
Chacun d'entre nous est un donneur supposé, à moins d'avoir signé un registre des oppositions au don © Maxppp - Julio Pelaez

"La maladie est survenue à ses 10 mois. Voir son petit bout de chou enchaîner les rendez-vous, c'est déstabilisant et inquiétant en même temps. On se demande de quoi va être fait l'avenir" confie Justine Vaxelaire qui habite Fresse-sur-Moselle, dans les Vosges. La jeune femme, qui va bientôt fêter ses 30 ans, est la maman de Léo, 7 ans, greffé d'un rein en janvier dernier. 

Depuis plus de six ans, les parents de Léo faisaient les allers-retours 5 à 6 fois par semaine entre leur domicile et l'hôpital d'enfants du CHU de Nancy-Brabois pour qu'il soit dialysé. Et puis arrive le coup de fil : un rein attend Léo. "Ça s'est passé à 23h", se souvient parfaitement Justine. "Sur le coup, on n'y croit pas. Je tremblais de partout. Plein de choses se bousculaient dans ma tête."

On est content, on a peur car on se demande comment va se passer l'opération. On pense aussi à la famille qui est en deuil, c'est le rein d'un enfant décédé qui arrive pour notre fils donc c'est vraiment un bouleversement d'émotions dans tous les sens

Famille receveuse mais aussi famille donneuse

Ce don d'organe survient dans des circonstances très particulières pour Justine : "J'ai perdu mon papa un mois avant. J'ai fait la démarche pour qu'on puisse prélever ses organes, les deux reins et la cornée. Grâce à ça, j'ai eu aussi le recul de ce que la famille en deuil peut ressentir. On a perdu un être cher mais on a aussi cette petite lumière de savoir que derrière, il y a une famille qui pourra mieux vivre. Malgré qu'on soit sur une liste d'attente pour notre fils, je n'avais aucune notion de ce qui se passait pour une famille donneuse."

On a perdu un être cher mais on a aussi cette petite lumière de savoir que derrière, il y a une famille qui pourra mieux vivre

Six mois après sa greffe, Léo "est en pleine forme. Les heures qu'il passait en taxi, il les passe dans le tracteur avec son papa à la ferme, il profite pleinement de la vie".

Justine encourage chacun à parler du don d'organes de son vivant. Elle profite de ce témoignage pour "remercier l'équipe des néphrologues de l'hôpital d'enfants, les taxis et enseignants qui ont accompagné Léo dans sa maladie".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess