Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : 103 places d'hébergement d'urgence pour cet hiver

mercredi 31 octobre 2018 à 16:52 Par Caroline Pomès, France Bleu Périgord

La préfecture de Dordogne ouvre 103 places d'hébergements d'urgence à Périgueux, Sarlat et Bergerac pour cet hiver dont huit réservées aux femmes victimes de violences.

Il y a une trentaine de sans-abris en Dordogne selon les associations.
Il y a une trentaine de sans-abris en Dordogne selon les associations. © Radio France - Caroline Pomès

Dordogne, France

Après le premier coup de froid du week-end du 27 octobre et comme chaque année, le plan hiver est lancé le 1er novembre. Le gouvernement annonce l'ouverture dès ce jeudi de 14 mille places d'hébergement d'urgence supplémentaires en cas de grand froid dans toute la France. En Dordogne, 103 places d'hébergement d'urgence ouvrent ce jeudi. 

Huit places réservées aux femmes victimes de violences

Sur les 103 places à disposition dans le département, à Périgueux, Bergerac et Sarlat, huit sont réservées aux femmes victimes de violences. Dix places supplémentaires seront disponibles en cas de grand froid. 

Difficulté pour loger les familles

Les maraudes des associations qui viennent en aide aux plus démunis pendant l'hiver reprendront ce lundi 5 novembre. Une trentaine de personnes vivent dans la rue et n'ont pas de domicile fixe en Dordogne, selon les associations. 

En Dordogne, une trentaine de personnes appellent le 115 tous les jours dont des familles. Il est très difficile pour les associations de leur trouver un logement. "Ce sont souvent des familles d'étrangers qui ont des problèmes avec leurs papiers et le parc hôtelier périgourdin ne suffit pas", explique Jean-Louis Reynal, directeur de l'association de soutien de la Dordogne. 

Mais en général, les personnes dans le besoin sont "bien prises en charge" dans le département grâce à un bon maillage entre les services du département et les associations.

Si vous remarquez une personne en difficulté, appelez le 115. Ce jeudi, c'est aussi le début de la trêve hivernale, les expulsions de locataires sont suspendues pendant la période dite de "trêve hivernale" du 1er novembre au 31 mars de l'année suivante.