Société

Dordogne : douze jeunes migrants rejoignent l'Angleterre

Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord mercredi 30 novembre 2016 à 17:49

Les 12 jeunes migrants ont pris l'avion à Toulouse direction Londres
Les 12 jeunes migrants ont pris l'avion à Toulouse direction Londres - Préfecture de la Dordogne

Douze jeunes migrants installés à Montignac en Dordogne depuis le début du mois de novembre sont partis ce mercredi matin vers l'Angleterre. Ils ont obtenu le droit de rejoindre leur famille de l'autre côté de la Manche.

C'est le désir le plus cher de ces jeunes migrants, rejoindre leur famille en Angleterre. Douze jeunes migrants arrivés à Montignac au début du mois de novembre sont partis ce mercredi matin pour l'Angleterre. Ils faisaient partie des quarante jeunes arrivés en Dordogne le 3 novembre après le démantèlement de la jungle de Calais. Parmi les douze jeunes âgés de 12 à 17 ans qui ont quitté le Périgord ce matin, il y a onze Afghans et un Irakien. Ils ont pris le bus ce mercredi matin à 5h30 direction Toulouse où ils se sont envolés pour Londres.

Les jeunes ont passé des entretiens avec les agents des services d'immigration anglais

Ces jeunes migrants vont rejoindre leurs familles en Angleterre. Leur demande de rapprochement familial a été accepté par les autorités anglaises. Il y a deux semaines, des agents des services d'immigration anglais sont venus à Montignac. Ils ont procédé à des entretiens avec chacun des quarante jeunes. Et c'est hier mardi, que la préfecture de la Dordogne a reçu la liste de ceux qui étaient autorisés à rejoindre l'Angleterre. La liste des douze noms est arrivée accompagnée des billets d'avion réglés par le gouvernement anglais.

Selon la directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne, Sonia Penela, "les jeunes étaient très contents parce que l'Angleterre était leur premier choix". La petite trentaine de jeunes migrants qui sont toujours hébergés au centre de loisirs de la Ligue de l'Enseignement sont toujours en attente d'une décision des autorités anglaises.

Partager sur :