Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : 120 policiers et gendarmes mobilisés devant les écoles pour la rentrée

mardi 29 août 2017 à 19:26 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord

Une centaine de gendarmes et une vingtaine de policiers à Bergerac et Périgueux seront mobilisés pour sécuriser les abords des établissements scolaires dès lundi 4 septembre pour la rentrée des classes. La préfecture a distribué 265 mille euros pour sécuriser les écoles rurales

La police municipale aussi sécurisera les écoles pour la rentrée en Dordogne
La police municipale aussi sécurisera les écoles pour la rentrée en Dordogne © Maxppp - Maxppp

Périgueux, France

En Dordogne comme ailleurs en France, enseignants et élèves se préparent à retrouver les bancs des écoles. Ce sera lundi 4 septembre.

Et s'il y a bien une inquiétude cette année, c'est peut-être celle de la sécurité. Après les attentats en Espagne, à Londres, ou à Bruxelles, le risque terroriste est toujours aussi présent.

Alors en Dordogne, la direction d'académie, la préfecture, et les forces de gendarmerie et de police ont préparé avec soin cette rentrée. Avec une attention toute particulière cette année portée autour de la sécurisation des établissements du premier degré en zone rurale.

"La priorité, c'est toujours la sécurité dans les écoles, surtout après Barcelone en particulier, on ne peut pas passer à côté" dit Anne Gaëlle Baudouin Clerc, la préfète de la Dordogne

Pour les sécuriser, l'Etat via la préfecture a distribué plus de 265 mille euros aux établissements scolaires périgourdins. Les critères d'attribution étaient simples : les écoles situées en zone rurales ont été les premières servies. Concrètement, 39 collectivités ont reçu de l'argent pour améliorer la sécurité de leurs écoles maternelles ou élémentaires. Thiviers, La Douze, Marcillac Saint Quentin ou encore Nontron.

Culture de la sécurité et de la prévention

Toutes ont reçu des subventions pour financer des grillages, des clôtures, des alarmes ou des interphones. Périgueux, Coulounieix et Sarlat ont aussi reçu de l'argent.

La préfète de la Dordogne Anne Gaëlle Baudouin Clerc au centre - Radio France
La préfète de la Dordogne Anne Gaëlle Baudouin Clerc au centre © Radio France - Antoine Balandra

Voilà pour l'équipement matériel. Le jour de la rentrée il y aura aussi plus de 100 gendarmes titulaires et réservistes mobilisés autour des écoles de Dordogne ainsi qu'une vingtaine de policiers à Périgueux et Bergerac (dont des policiers municipaux).

Et puis l'éducation nationale insiste : c'est une culture de la sécurité qui doit être mise en place. Presque tous les établissements scolaires de Dordogne ont déjà mis en place leur plan de mise de sûreté face aux risques majeurs. Avec des exercices qui simulent notamment une intrusion. Enfin près de 60% des élèves de troisième du Périgord sont déjà formés aux gestes des premiers secours.