Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une année en or pour le diamant noir en Périgord

-
Par , France Bleu Périgord
Sainte-Alvère, France

Envie de truffe à Noël ? C'est le moment ou jamais d'en acheter. La saison est exceptionnelle et il y a donc beaucoup de marchandises à écouler. C'était le cas, ce jeudi 21 décembre, sur le marché de Sainte-Alvère. Les producteurs avaient 70 kilos de truffes à vendre.

Le prix d'un kilo de truffe varie entre 850 et 1.100 euros
Le prix d'un kilo de truffe varie entre 850 et 1.100 euros © Radio France - Aurore Richard

Les portes du marché sont à peine ouvertes, qu'une odeur de truffe arrive aux narines des acheteurs. Elle les guide vers le diamant noir. Il y en a de toutes les tailles sur les tables. L'année a été bonne pour les trufficulteurs. " On n'en a jamais eu autant. J'en ai 800 grammes aujourd'hui. J'ai que deux ou trois arbres qui donnent, d'habitude c'est trois ou quatre truffes donc là, pour moi, c'est beaucoup ", assure Isabelle, trufficultrice périgourdine. 

Il faut donc bien choisir parmi toute cette marchandise. Didier regarde, il touche, il tâte mais il oublie une étape. " J'ai fait confiance et elle n'a pas trop d'odeur. J'aurais dû la sentir. Il y en a qui ont plus d'odeur mais après, on verra le goût ", regrette-t-il. 

Les truffes vendues sur le marché de Sainte-Alvère ont été contrôlées avant par des commissaires
Les truffes vendues sur le marché de Sainte-Alvère ont été contrôlées avant par des commissaires © Radio France - Aurore Richard

Les connaisseurs, eux, ne s'y trompent pas. Dans les paniers d'Eric Hervé, ils repèrent de la qualité. " C'est la petite truffe qui tourne autour de 40 grammes qui est belle, _noire, et pas trop déformée_. Ce sont des bijoux, des diamants ", se réjouit le trufficulteur. 

Entre 850 et 1.100 euros le kilo de truffe

Cependant, la qualité ne suffit pas pour vendre. Il faut des acheteurs mais ils ne sont qu'une cinquantaine ce jeudi 21 décembre. " C'est un très mauvais marché aujourd'hui. Il me reste tout ! J'ai encore 1.40 kg ", regrette Alain, producteur. 

Les trufficulteurs doivent donc s'adapter, comme Eric Hervé qui a dû revoir ses prix. " Ça ne va pas être du simple ou double mais _on va baisser un petit peu [nos prix]_. Une centaine d'euros au kilo à peu près, il ne faut pas exagérer non plus ", calcule-t-il.  S'il lui en reste, ce ne sera perdu. Il compte bien ramener ses truffes chez lui et les partager en famille. 

Il a également une autre alternative. " On la brise et on la met au congélateur et on va s'en servir au mois de mars ou avril pour mycorhiser les truffières. C'est comme si on mettait ce produit-là dans la terre, au niveau des truffières pour essayer de provoquer une deuxième naissance ou relancer la truffière ", explique Hervé. L'objectif est de faire de 2018, une aussi belle année que 2017 pour la truffe.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess