Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Devenir français, c'est l'apothéose d'une longue marche" dit un Togolais naturalisé en Dordogne

mardi 3 avril 2018 à 18:56 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord

Des décrets de naturalisation ont été remis à 97 désormais ex Nigériens, Mauritaniens, Comoriens, ou encore Syriens en préfecture à Périgueux, en Dordogne ce mardi. Parmi eux, Virgile, un Togolais père de deux enfants, habitant de Boulazac, très heureux de devenir Français après dix ans d'attente

Virgile (à droite), avec sa famille à Périgueux
Virgile (à droite), avec sa famille à Périgueux © Radio France - Antoine Balandra

Périgueux, France

Ils sont désormais Français. 97 habitants du Périgord ont reçu ce mardi leur décret de naturalisation sous les ors des grands salons de la préfecture à Périgueux.

Ils sont Afghans, Britanniques, Comoriens, Guinéens, Mauritaniens, Nigériens, Russes, Syriens ou encore Uruguayens. 

Au total ils viennent de 38 pays et sont tous désormais nos compatriotes. Citoyens français de plein droit. 51 d'entre eux ont acquis la nationalité parce qu'ils sont mariés à un ou une Française. 46 ont acquis la nationalité par naturalisation.Autrement dit, parce qu'ils ont demandé à devenir Français et ont rempli les conditions.  

Les nouveaux Français devant la préfecture de la Dordogne, avec la préfète, Anne Gaëlle Baudouin Clerc - Radio France
Les nouveaux Français devant la préfecture de la Dordogne, avec la préfète, Anne Gaëlle Baudouin Clerc © Radio France - Antoine Balandra

C'est le cas de Virgile. Cet homme originaire du Togo a décroché la nationalité 10 ans après son arrivée en France.

Beaucoup de patience et la délivrance

Un moment dont il se souviendra toute sa vie. D'ailleurs, ce père de deux enfants et agent d'entretien à la clinique Francheville de Périgueux s'était mis sur son 31. Très élégant et grand sourire aux lèvre quand la préfète lui remet son décret de naturalisation.

"C'est très important, cela donne de la chaleur, et cela concrétise l'émotion que j'ai ressentie lorsque j'ai reçu le courrier m'annonçant ma naturalisation" dit-il

Car cela fait 10 ans que le jeune homme attend de devenir Français. De rejoindre le pays de la déclaration des droits de l'Homme comme il dit : "ce qui m'a décidé à vouloir devenir Français, c'est la déclaration des droits de l'Homme, et du moment où je suis arrivé ici en France, bien accueilli, alors j'ai demandé à être naturalisé, cela a été un peu long, mais la patience est un chemin d'or, et on y est aujourd'hui'.

Le jeune père de famille venu du Togo reçoit son décret de naturalisation - Radio France
Le jeune père de famille venu du Togo reçoit son décret de naturalisation © Radio France - Antoine Balandra

Virgile a quitté il y a 10 ans le Togo suite à des menaces dirigées contre lui et sa famille. Aujourd'hui, il se sent heureux et en sécurité en France.

Il rêve maintenant de s'installer à son compte. Tranquillement et d'exercer enfin son vrai métier d'électronicien.