Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : 200 motards défilent à Périgueux contre des infrastructures trop dangereuses

-
Par , France Bleu Périgord

A l'appel de la Fédération française des motards en colère (FFMC) de Dordogne, 200 motards ont défilé ce samedi 22 août après-midi dans les rues de Périgueux, pour protester contre des infrastructures et du mobilier urbain trop dangereux pour les deux-roues dans le département.

A l'appel de la Fédération française des motards en colère (FFMC) de Dordogne, 200 motards ont manifesté ce samedi 22 août dans les rues de Périgueux pour protester contre un mobilier urbain trop dangereux pour les deux-roues.
A l'appel de la Fédération française des motards en colère (FFMC) de Dordogne, 200 motards ont manifesté ce samedi 22 août dans les rues de Périgueux pour protester contre un mobilier urbain trop dangereux pour les deux-roues. © Radio France - Ambre Rosala

Près de deux-cent motards ont arpenté les rues de Périgueux, ce samedi 22 août après-midi, à l'appel de la Fédération française des motards en colère (FFMC) de Dordogne, pour dénoncer la dangerosité des infrastructures dans les villes pour les deux-roues. 

Ils sont partis de l'esplanade Badinter, pour rejoindre les allées de Tourny, la place Francheville, ou encore l'avenue de Lyon. Un parcours qui n'a pas été choisi au hasard, puisqu'il est jonché d'embûches pour les motards, selon l'association. Poteaux, barrières de sécurité, chicanes... "Rien n'est pensé pour nous dans les villes du département", regrette Frédéric, 55 ans, membre de la FFMC depuis 1984. "Il y a un très bon exemple à Périgueux, avec l'aménagement du rond-point Yves-Guéna. Quand on prend le virage pour rentrer dans la ville, on a carrément les rétroviseurs qui touchent les poteaux. C'est trop dangereux !" 

"C'est notre vie qui est en jeu"

Les motards en colère de Dordogne protestent également contre le mauvais état des routes du Périgord. "Il y a certaines routes que je prends en voiture mais que je ne prends jamais à moto tellement elle sont dans un mauvais état", déplore Vianney, 61 ans, qui a obtenu son permis moto il y a moins de six mois. 

Par cette manifestation, l'association espère sensibiliser les Périgourdins, mais surtout les élus locaux, pour que le mobilier urbain soit pensé pour les piétons, les automobilistes, mais aussi les motards. "C'est notre vie qui est en jeu", lance Jean-Louis, originaire du Lot, qui s'est déplacé exprès pour la manifestation. "Cela fait des années que la FFMC réclame le doublage des rails de sécurité le long des routes, parce que sont de vrais guillotines. J'ai un de mes neveux qui s'est fait arracher une jambe à cause de cela, et il en est mort." En Dordogne, deux motards sont décédés dans un accident cette année.

Pour continuer la sensibilisation, la FFMC de Dordogne organise, le 10 septembre prochain, l'opération "Motard d'un jour". L'association invite les élus à monter avec eux, à moto, pour qu'ils constatent d'eux-mêmes les risques que représentent le mobilier urbain dans les villes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess