Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : 36 réfugiés attendus à Salagnac fin septembre

lundi 10 septembre 2018 à 18:21 Par Valérie Dejean, France Bleu Périgord

Après avoir passé quatre mois à Clairvivre à Salagnac, 35 réfugiés venus d'Afrique ont quitté le centre pour démarrer une nouvelle vie. Trente-six autres réfugiés venus de Somalie, d'Ethiopie et du Soudan devraient arriver d'ici la fin du mois de septembre.

Alain Régnier, délégué interministériel chargé des refugiés, et Anne Gaelle Baudouin Clerc, préfète de la dordogne
Alain Régnier, délégué interministériel chargé des refugiés, et Anne Gaelle Baudouin Clerc, préfète de la dordogne © Radio France - Valérie Déjean

Salagnac, Dordogne, France

Quatre mois après leur arrivée à la Cité de Clairvivre de Salagnac, il ne reste plus qu'une seule famille de réfugiés. Les autres sont repartis vers une nouvelle vie. Ces hommes, femmes et enfants (une vingtaine), choisis par l'Organisation des Nations Unies pour leur extrême vulnérabilité avaient été extraits de camps de réfugiés et accueillis en Seine Saint Denis et à Salagnac durant quatre mois. Ces semaines ont constitué un sas pour préparer au mieux leur intégration.

Tous ont l'assurance d'obtenir un titre de séjour

Ils bénéficient pendant ces quatre mois d'un soutien psychologique, d'une prise en charge médicale. Ils ont pu découvrir des métiers, prendre des cours de français avant d'essayer de démarrer une nouvelle vie en France. L'expérience est intéressante pour le préfet Alain Régnier, délégué interministériel chargé de l'accueil et de l'intégration des réfugiés. Il fait le tour des départements français pour exposer la  stratégie de l'Etat dans ce domaine. Il  était en Dordogne ce lundi. Il a annoncé que l'aide de l'Etat serait doublée pour accompagner les mesures d'intégration des réfugiés, passant de 20 à 40 millions. Trente-six autres réfugiés devraient arriver à Salagnac d'ici la fin du mois de septembre, beaucoup moins de famille cette fois mais des parents isolés avec des enfants venus de Somalie, d'Ethopie et du Soudan.