Société

La Dordogne était volontaire pour accueillir 52 migrants de Calais

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord lundi 26 octobre 2015 à 18:19

Un camp de réfugiés dans le nord de la France
Un camp de réfugiés dans le nord de la France © Maxppp - Maxppp

Ils sont érythréens, soudanais, ou encore syriens. Cinquante-deux migrants sont attendus à Mauzac et Grand-Castang sur les bords de la Dordogne. Il s'agit surtout d'hommes, volontaires pour quitter Calais et ensuite demander l'asile ou retourner dans un autre pays

Des bidonvilles de Calais, à Mauzac et Grand-Castang : 52 migrants vont quitter la jungle pour venir trouver un peu de répit sur les bords de la Dordogne . Majoritairement des hommes (il n y a pas de familles ) dont on ne connait pas l'origine ( afghans, érythréens, soudanais ou syriens).

La décision a été prise en quelques jours après la venue de Bernard Cazeneuve à Calais.

La Dordogne s'est portée volontaire. Elle est la seule à accueillir des migrants en Aquitaine. Ils seront hébergés au centre de loisirs des oeuvres sociales de Dreux qui les a mis à leur disposition.

Ils vont quitter Calais dans la journée pour arriver à Mauzac ce mardi ou ce mercredi dans la nuit. Les migrants concernés seraient tous volontaires pour aller loin de Calais et pour trouver une autre vie: soit en demandant l'asile en France, soit en repartant dans un autre pays.

La Croix-Rouge et l'ASD sont sur le pont pour préparer leur arriver. 

La Dordogne est une "terre d'accueil et doit le rester" a prévenu le préfet Christophe Bay

Pour le préfet de la Dordogne, le département doit rester une terre d'accueil

Le préfet prévient: il sera très attentif à tout ce qui sera dit, ou fait qui serait contraire au loi de la République. Il n'hésitera pas à saisir la procureure.