Société

Dordogne : Au rallye 24 la sécurité des spectateurs, une priorité pour éviter les drames

Par Charles de Quillacq, France Bleu Périgord dimanche 13 août 2017 à 15:53

Les spectateurs se tiennent loin de la route au Rallye 24 Dordogne Périgord
Les spectateurs se tiennent loin de la route au Rallye 24 Dordogne Périgord © Radio France - Charles de Quillacq

La 20e édition du rallye 24 Dordogne Périgord a rassemblé encore beaucoup de monde cette année sur les routes de Saint-Pardoux la rivière. Une responsabilité supplémentaire pour les organisateurs qui ne plaisantent pas avec la sécurité du public.

Vitesse, belles voitures et pilotes chevronnés, le spectacle était encore une fois au rendez-vous cette année au rallye 24 Dordogne Périgord. Sur le bitume de Saint-Pardoux la rivière, les bolides foncent à vive allure, négociant chaque virage à la limite de la sortie de piste. Au bord de la route, privatisée pour l'occasion, ils sont nombreux à être venus admirer la spéciale. Mais tous ici le savent, un certain risque entoure cette pratique.

Zones interdites

Tout le long du parcours de la spéciale, des panneaux, des rubans balisent les bords de la route. Interdiction de se placer ici pour admirer le passage des voitures. En théorie seulement, deux zones sont prévues pour accueillir du public. En pratique, on peut croiser des spectateurs un peu partout. Mais il y a des endroits particulièrement à risque où l'organisation veille à ce que personne ne s'y place.

"Si le co-pilote lui dit gauche au lieu de droite... Là j'ai six morts" Eric Gauthier organisateur du rallye

Avant chaque début de spécial, Eric Gauthier ouvre la route. Le président de l'écurie Dordogne Périgord est très attentif au placement des spectateurs. Une famille venue voir le spectacle en a fait l’expérience. Placés au bord d'une intersection après une chicane, Francis et sa tribu se pensaient en sécurité, malgré les panneaux d'avertissement. Alors l’organisateur n'a pas hésité à descendre de sa voiture pour les avertir : "C'est un endroit strictement interdit au public ici, regardez, si le co-pilote se trompe sur ses notes à la sortie de la chicane, qu'il dit gauche au lieu de droite... Et bien là j'ai six morts" . La famille se placera de l'autre côté de la route pour regarder les voitures passer.

Une sécurité de plus en plus accrue

Après de nombreux drames la sécurité est montée d'un cran ces dernières années. Et les organisateurs mettent un point d'honneur à faire respecter les nouvelles réglementations. Il faut dire qu'il en va de leurs responsabilités en cas d'accident. Mais malgré tout, certains n'hésitent pas à se tenir au plus près de la route. Il y a une certaine excitation à voir passer les voitures à moins de deux mètres de soi. Chaque année on recense des dizaines d'accidents de rallye impliquant le public. En juin dernier, un jeune de 25 ans a trouvé la mort dans les Vosges, fauché par un concurrent. Il y a deux ans au rallye de Monte Carlo, une voiture sortait de la route, mais heureusement, elle n'avait pas fait de victimes :

Le reportage de France Bleu Périgord