Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : bientôt la fin du combat pour le cuisiner de l'EHPAD de Ribérac

-
Par , France Bleu Périgord
Ribérac, France

Anthony Lavergne, cuisinier à l'EHPAD de Ribérac, a entamé une grève de la faim le lundi 19 février. Mais son combat est bientôt terminé. Une lettre, co-signée par l'Agence Régionale de Santé (ARS) va être envoyée au ministère de la santé.

Anthony Lavergne poursuit sa grève de la faim, entamée depuis le lundi 19 février
Anthony Lavergne poursuit sa grève de la faim, entamée depuis le lundi 19 février © Radio France - Paul Barcelonne

Depuis lundi 19 février, Anthony Lavergne ne s'alimente plus. Depuis lundi 19 février, il passe ses journées assis sur sa chaise, devant l'EHPAD de Ribérac, le poing serré. Mais son combat est bientôt fini. "J'ai bon espoir, la directrice départementale de l'ARS (Agence Régionale de Santé) est venue me voir" raconte le cuisiner de l'EHPAD de Ribérac. "L'ARS va co-signer une lettre pour alerter sur la situation dans l'EHPAD, envoyée au ministère de la santé". Les revendications nationales d'Anthony Lavergne y seront détaillées. Le cuisine de l'EHPAD de Ribérac a entamé une grève de la faim lundi 19 février pour alerter sur les conditions de travail dans les établissements de santé. "Je ne fais pas ça pour moi, je fais ça pour les familles, pour les collègues" continue Anthony Lavergne "Je fais tout au mental". Chaque jour, il reçoit le soutien des familles, des collègues, des amis. "Je ne passe pas une journée tout seul". 

Une lettre envoyée à la ministre de la santé

Mais son combat, sa grève de la faim devraient bientôt s'achever. L'ARS Dordogne a donc accepté de co-signer cette lettre, via son président Michel Laforcade. "J'attends de recevoir le double, la copie... Et je m'arrêterai là". Cette lettre devrait finir sur le bureau d'Agnès Buzyn, la ministre de la santé. "Je ne me fais pas d'illusion, elle ne viendra pas me voir mais au moins, j'ai lancé l'alerte" reconnait Anthony Lavergne. Le cuisiner de l'EHPAD de Ribérac dit maintenant être impatient de retrouver sa femme, ses deux enfants. "Je pense à ma famille, à mes amis". Anthony Lavergne a prévu de joindre, au courrier destiné au ministère de la santé, une pétition pour alerter sur les conditions de travail. Elle devrait recueillir près de 500 signatures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu