Société

Dordogne : des Périgourdins mécontents après des dysfonctionnements du site internet pour les cartes grises

Par Caroline Pomès, France Bleu Périgord et France Bleu mardi 14 novembre 2017 à 18:43

Capture d'écran du site de l'agence nationale des titres sécurisés.
Capture d'écran du site de l'agence nationale des titres sécurisés. © Radio France

Depuis lundi 6 novembre, refaire sa carte grise et son permis de conduire se fait exclusivement sur internet. En Dordogne, certains usagers sont agacés par les dysfonctionnements du site et surtout du service après vente, sans solution.

Depuis une semaine, refaire son permis ou sa carte grise se fait exclusivement sur internet. En Dordogne, plusieurs usagers sont agacés par les dysfonctionnements du site mais surtout pour les problèmes du "service après vente". Quand les dossiers bloquent, il est parfois impossible d'avoir une réponse.

C'est le cas pour Patrice, un artisan périgourdin qui a vendu sa voiture. Il a fait sa carte grise sur internet, sans problème, mais quand l'acheteur a voulu faire la nouvelle, le site internet a bloqué son dossier. Impossible d'avoir le numéro de cession qui est nécessaire pour créer le sésame. Le site lui indique qu'il y a un "problème administratif et que le traitement est en cours."

"Le problème c'est qu'on n'a pas de réponse personnalisée, on me renvoie sur le site, sur la même page et ça depuis 10 jours." - Patrice, un usager du site

Patrice a envoyé plusieurs mails à l'adresse indiquée sur le site mais pas de réponse. Pourtant Patrice assure qu'ils ont bien reçu son mail. "Le problème c'est qu'on n'a pas de réponse personnalisée, on me renvoie sur le site, sur la même page et ça depuis 10 jours."

Plus de solution en préfecture

La préfecture n'a plus accès aux dossiers et ne peut que conseiller les usagers et renvoyer sur un numéro spécial. Patrice n'a pas eu d'aide non plus. Selon lui, c'est une boîte vocale là aussi "impersonnelle." Les dossiers sont désormais traités dans cinq centres où les demandes de la France entière arrivent.

La préfecture de Dordogne et les quatre sous-préfecture accueillent toujours les Périgourdins pour les conseiller. Si ensemble, ils n'arrivent pas à débloquer les dossiers, les services de la Préfecture feront remonter le problème au niveau national. L'Etat est d'ailleurs en train de mettre en place un service téléphonique adapté avec des agents formés, qui auront accès aux dossiers pour aider les usagers bloqués.