Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : dans deux ans, plus de coupures de vos conversations téléphoniques sur l'A89 et la N21

jeudi 8 novembre 2018 à 8:43 Par Caroline Pomès, France Bleu Périgord

Le département de la Dordogne et l'Etat se battent contre les zones blanches en Périgord. Il reste encore une vingtaine de villages sans réseau téléphonique. D'ici trois ans, 19 pylônes seront installés et il ne devrait plus avoir de coupures de téléphone sur les grands axes routiers.

Le pylône sera opérationnel dans six mois.
Le pylône sera opérationnel dans six mois. © Radio France - Caroline Pomès

C'est la traque aux zones blanches en Périgord. Selon le syndicat mixte Périgord numérique, il resterait encore une vingtaine de villages sans réseau et avec de grandes difficultés internet. 

Ce mercredi, un premier pylône pour la téléphonie et internet a été érigé sur les hauteurs de Saint-Privat-en-Périgord, en Périgord vert. Les habitants privés de 4G sur leur téléphone vont enfin pouvoir envoyer des messages depuis le bourg. La commune se battait depuis quatre ans pour être reconnue en "zone blanche". Ce projet a coûté 120 mille euros, partagés entre l'Etat, le département et la commune. Le pylône sera connecté aux opérateurs d'ici six mois. 

19 autres pylônes de ce genre devraient être installés d'ici trois ans dans le département, à Bouzic en Périgord noir et à Valeuil, au sud de Brantôme d'ici la fin de l'année. Des travaux seront engagés d'ici trois ans à Saint-Amand-de-Coly, Veyrines-de-Domme  Borrèze, Jayac, Nadaillac et Paulin. 

Plus de coupures de téléphone sur les grands axes du département

Le syndicat mixte Périgord numérique ne peut pas promettre qu'il y aura du réseau partout dans le département d'ici trois ans puisque la Dordogne est très "boisée" et "ce n'est pas ce qui intéresse en premier" l'Etat, explique Jean-Philippe Sautonie, directeur du syndicat mixte Périgord numérique. L'Etat prévoit d'abord de connecter les bourgs de France. 

L'Etat en revanche promet qu'il y n'y aura plus de coupures de conversations téléphoniques sur les grands axes de France. En Dordogne, cela concerne l'autoroute A89 et la nationale 21 entre Périgueux et Bergerac. Les axes entre Périgueux et les sous-préfectures Nontron, Bergerac et Sarlat devraient également être entièrement couverts par le réseau téléphonique.