Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Dordogne, des lycéens s'initient aux métiers d'art... avec des matériaux de chez Hermès

-
Par , France Bleu Périgord

Le projet s'appelle "Manufacto". Il est porté par la fondation d'entreprise Hermès. Plus de 1400 élèves en France s'initient grâce à ce projet aux métiers de la main en milieu scolaire. Exemple à Nontron, en Périgord vert, en Dordogne, où les élèves du lycée Alcide Dusolier travaillent la sellerie

Les élèves du lycée Alcide Dusolier participent à l'atelier Manufacto
Les élèves du lycée Alcide Dusolier participent à l'atelier Manufacto © Radio France - Antoine Balandra

Des élèves qui apprennent à réaliser des objets d’art avec des matériaux venus tout droit de chez Hermès ! Ce n’est pas une blague. C’est le projet Manufacto porté par la fondation d’entreprise Hermès. Elle permet à 1400 élèves de 55 établissements et 57 classes partout en France de s’initier aux métiers de la main en milieu scolaire. 

Objectif : réaliser un objet en matière noble dans les domaines de la maroquinerie, de la menuiserie ou encore de la sellerie. Cela va du tabouret en bois au porte document ou porte monnaie en cuir. Douze séances de deux heures sont donc consacrées à la création d’un objet d’art pour 30 élèves de seconde du lycée Alcide Dusolier de Nontron en Dordogne. Ils doivent chacun créer un ghetto-blaster, un coussin en cuir et tissu où se loge une enceinte connectée. 

Atelier Manufacto avec la fondation Hermès au lycée Alcide Dusolier
Atelier Manufacto avec la fondation Hermès au lycée Alcide Dusolier © Radio France - Antoine Balandra

De quoi pourquoi pas créer des vocations, même si ce n’est pas le but final explique Sophie Rolin directrice du pôle expérimental des métiers d’art de Nontron : "le programme Manufacto a pour but de sensibiliser les élèves aux métiers de la main. En sellerie, plâtrerie, ébénisterie... L'idée c'est d'offrir une ouverture d'esprit, à la beauté, à l'artisanat, au design et cela crée des relations différentes entre eux car ce programme peut être décliné sur d'autres matières comme le français" dit-elle. "Donc c'est une ouverture ce programme, pour découvrir des métiers mais aussi se découvrir" ajoute-t-elle. 

Ouverture d'esprit

Laurence Girard, elle, est tapissière décoratrice en Dordogne. Elle est l’artisane qui encadre le groupe d'Alcide Dusolier. Pour préparer avec eux le ghetto-blaster : "Je n'ai pas hésité à entrer dans ce projet. Cela me sort de mon atelier. Et les jeunes sont passionnants. Là il faut travailler le cuir à l'arrière de l'objet mais il y a aussi un travail de mousse. Ils vont empocher le tissu sur la mousse, cela leur donnera un appui pour faire le point sellier" dit-elle. Le point sellier, cette technique avec aiguille recourbée et fil de lin... 

Les élèvs s'appliquent pour créer leur "ghetto-blaster"
Les élèvs s'appliquent pour créer leur "ghetto-blaster" © Radio France - Antoine Balandra

Dans la salle, les élèves s’appliquent. Beaucoup découvrent totalement ce domaine. Et cette activité est une chance offerte aux élèves assure Marie-Paule Bontemps enseignante dans la section : "cela les amène à une vraie prise de confiance en eux, à travers la réalisation d'un objet d'art ils s'aperçoivent qu'ils sont capables de réaliser quelque chose de formidable" dit-elle. 

D’ici quelques semaines, les 30 élèves repartiront chacun avec leur objet d’art fabriqué par leur soin avec des matériaux de chez Hermés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess