Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : des places supplémentaires sur les aires de grand passage pour les gens du voyage

lundi 16 avril 2018 à 19:17 Par Valérie Dejean, France Bleu Périgord

Le nouveau schéma départemental d'accueil et d'habitat des gens du voyage vient d'être présenté ce lundi 16 avril en préfecture de la Dordogne. Il prévoit plus de places sur les aires de grand passage mais moins sur les aires permanentes.

Le nouveau plan prévoit plus de places pour accueillir les gens du voyage sur les aires de grand passage.
Le nouveau plan prévoit plus de places pour accueillir les gens du voyage sur les aires de grand passage. © AFP - AFP / Eric Cabanis

3.500 personnes de la communauté des gens du voyage vivent en Dordogne (entre 300 et 500 familles). Plus de 2.000 y passent chaque année en moyenne. Ces chiffres ont été communiqués ce lundi 16 avril lors de la présentation du nouveau schéma départemental d'accueil et d'habitat des gens du voyage. Il est valable jusqu'en 2023.

Ce futur schéma vise à augmenter les aires de grand passage (temporaires) d'une centaine de places ( 400 contre 300 aujourd'hui) et augmenter aussi le nombre de terrains locatifs proposés aux familles. Ces terrains sont proposés par les collectivités et permettent aux gens du voyage de disposer d'un local à côté duquel ils peuvent installer leur caravane, moyennant un loyer. Le plan prévoit aussi la création d'une trentaine de logements adaptés. 

Réduire le nombre de places d'accueil sur les aires permanentes

En revanche, la préfète Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc annonce sa volonté de réduire le nombre de places d'accueil sur les aires permanentes (de 258 à 249) car aujourd'hui, les gens de la communauté du voyage ont plutôt tendance à se sédentariser et à s'installer sur  ces aires d'accueil. "Une cinquantaine de familles sont en permanence sur ces aires d'accueil. L'objectif est de les accompagner pour qu'elles vivent dans des conditions plus satisfaisantes et pour que les aires jouent leur vrai rôle." 

200.000 euros versés par le Département chaque année

Ce schéma est aussi là pour aider les gens du voyage, en les accompagnant dans leurs démarches d'installation. Les gens du voyage voyagent moins explique Michel Eychenne, le directeur de l'association Soliha qui a travaillé sur ce nouveau schéma. "Les travaux saisonniers deviennent de plus en plus compliqués, il y a moins de travail. Il y a une difficulté pour les gens du voyager à trouver des financements et à boucler leur budget." Chaque année, le conseil départemental vers 200.000 euros de subvention pour l'accueil des gens du voyage.