Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : des professeurs appelés la grève ce mardi

-
Par , , France Bleu Périgord

En Dordogne, trois syndicats appellent à la grève ce mardi 26 janvier. FO, FSU et la CGT dénoncent une dégradation des conditions de travail et la suppression prévue de plusieurs postes à la rentrée.

Les professeurs doivent se réunir ce mardi 26 janvier devant le Palais de Justice à 10h30. Photo d'illustration
Les professeurs doivent se réunir ce mardi 26 janvier devant le Palais de Justice à 10h30. Photo d'illustration © Radio France - Nathalie Col

Les professeurs périgourdins sont appelés à cesser le travail ce mardi 26 janvier à l'appel de trois syndicats : la CGT, FO et la FSU pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail à cause de l'épidémie sanitaire notamment pour les professeurs d'EPS privés de gymnases car le sport en intérieur est désormais interdits. Les enseignants doivent se réunir à 10h30 devant le tribunal de Périgueux avant de manifester. 

Les syndicats veulent protester aussi contre la suppression de postes prévue à la rentrée. En Dordogne, sept postes vont être supprimés, le nombre d'enseignants passant de 1706 à 1699 à cause de la baisse des effectifs de 1,8%. 

Selon, la FSU, principal syndicat de l'enseignement du second degrés, en Dordogne il y aura 15 suppressions de postes dans les collèges et les lycées. Selon le syndicat, la suppression de ces postes sera compensée par le recours à des heures supplémentaires, ce qu'il déplore.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess