Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : des professeurs d'un lycée de Périgueux lancent une cagnotte pour aider les cheminots

dimanche 6 mai 2018 à 19:03 Par Manon Derdevet, France Bleu Périgord et France Bleu

Une poignée de professeurs du lycée Bertran de Born, un des plus grands lycées de Périgueux, ont installé une "caisse de solidarité" en plein milieu de la salle des professeurs.

La cagnotte un peu avant le septième épisode de la grève de la SNCF
La cagnotte un peu avant le septième épisode de la grève de la SNCF © Radio France - Manon Derdevet

Périgueux, France

Les professeurs périgourdins du lycée Bertran de Born sont solidaires des cheminots. Depuis quelques jours, une petite dizaine d'enseignants ont installé une "caisse de solidarité" en plein milieu de la salle des professeurs de ce grand lycée de Périgueux.

Cette grosse urne rectangulaire transparente, a pour vocation d'aider "nos amis cheminots en lutte pour la survie du service public et de nos statuts". 

"Le conflit n'est pas isolé, il symbolise l'attaque générale contre le service public" Rémi Guimbail, professeur d'histoire-géographie dans le lycée

Pour Rémi Guimbail, professeur d'histoire-géographie dans le lycée, à l'origine de cette cagnotte, cette initiative est nécessaire pour défendre le service public. "La grève n'est pas une chose que l'on fait par plaisir, c'est difficile, long et ça demande beaucoup de sacrifice. Il nous semble important de montrer notre solidarité. Nous voulons susciter le débat et la réflexion sur les enjeux de ce conflit. Ce conflit n'est pas isolé, il symbolise l'attaque générale contre le service public" explique-t-il. 

"Les cheminots sont une digue nécessaire pour empêcher les réformes d'Emmanuel Macron de passer" Georges, professeur d'histoire. 

Même son de cloche pour Georges, également professeur d'histoire-géographie, la grève des cheminots cristallise selon lui les tensions actuelles contre les politiques du gouvernement. "Aujourd'hui il y a un recul sans précédent au niveau social. Les cheminots sont en première ligne, ils sont comme une digue pour empêcher les réformes d'Emmanuel Macron de passer. Nous devons faire la grève par procuration pour les soutenir" justifie le professeur.

Pour le moment, quelques centaines d'euros ont été récoltées. Une délégation de professeurs ira prochainement donner l'argent recueilli aux cheminots périgourdins.