Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : Enedis attaque la commune de Saint-Capraise-de-Lalinde pour refus d'installer les compteurs Linky

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Une affaire de plus pour les compteurs Linky ! La société Enedis poursuit la municipalité de Saint-Capraise-de-Lalinde devant le tribunal administratif de Bordeaux suite à une décision interdisant l'installation des compteurs électriques Linky. Les Capraisiens soutiennent leur commune.

Laurent Perea, maire de Saint-Capraise-de-Lalinde, opposé aux compteurs Linky, avec un de ses adjoints Hervé Coustillas, et Jacqueline Dessagnes, qui habite dans la commune depuis 40 ans.
Laurent Perea, maire de Saint-Capraise-de-Lalinde, opposé aux compteurs Linky, avec un de ses adjoints Hervé Coustillas, et Jacqueline Dessagnes, qui habite dans la commune depuis 40 ans. © Radio France - Manon Leterq

Saint-Capraise-de-Lalinde, France

La société Enedis poursuit en justice la commune de Saint-Capraise-de-Lalinde, devant le tribunal administratif de Bordeaux. Et pour cause, le conseil municipal a pris des arrêtés en juin dernier, rappelant la délibération prise en 2015. Elle indiquait l'interdiction d'installer des compteurs Linky sur le territoire. Car ces compteurs sont soupçonnés de dégrader la santé des usagers et les conditions de travail des agents de l'entreprise. 

"C'est impensable de dépenser des millions d'euros pour obliger les gens à installer Linky, alors que les actuels compteurs sont en parfait état de fonctionnement", complète Laurent Pérea, maire de Sainte-Capraise-de-Lalinde.

La population qui est en grande partie opposée à la pose de ces compteurs, soutient l'édile.

Les habitants craignent d'être épiés par Enedis

Jacqueline Dessagnes habite dans la commune depuis 40 ans. Elle reçoit des courriers d'Enedis depuis plusieurs mois, lui indiquant la pose prochaine des compteurs, à sa charge. Elle s'y oppose fermement, car elle redoute la collecte d'informations sur sa consommation d'énergie. "Nous pouvons être épiés, tout le temps, 24h/24, ça ne me plait pas. Dans ce cas, on n'est plus maîtres chez soi, tout cela m'inquiète ! " s'insurge-t-elle.

Des habitants ont posé cette indication sur leur propre compteur :  "Attention ! Une personne vivant sous ce toit est électrosensible" - Radio France
Des habitants ont posé cette indication sur leur propre compteur : "Attention ! Une personne vivant sous ce toit est électrosensible" © Radio France - Manon Leterq

L'électrosensibilité mise en avant

Christianne Lassale, médecin à Creysse, reçoit des personnes électrosensibles dans son cabinet. Elle, et ses patients, sont préoccupés par ces compteurs électriques qui émettent des ondes, et qui peuvent potentiellement déclencher divers symptômes, comme des maux de tête, des troubles du sommeil ou engendrer du stress

Des compteurs qui respectent la réglementation selon Enedis

Pour la société Enedis, ces installations respectent la réglementation, et surtout, les objectifs de la transition énergétique. Près de 20 millions de compteurs ont été installés dans tout le pays. Les compteurs Linky doivent être installés dans le village de Saint-Capraise-de-Lalinde en septembre 2019. La procédure judiciaire devrait vraisemblablement retarder le calendrier prévu. 

Xavier Salon, directeur de communication auprès d'Enedis Aquitaine Nord : "Un tiers de la clientèle est déjà équipée en Dordogne, c'est important. On fait la mission qui nous est confiée. Actuellement c'est une réussite, ça se passe globalement bien en Dordogne."

Laurent Pérea, maire de Saint-Capraise-de-Lalinde depuis 2008, est prêt à batailler contre l'entreprise. Il défendra les intérêts de la municipalité devant le tribunal administratif de Bordeaux. Une réunion publique sera organisée mardi 13 août à la mairie, aux alentours de 18 h 30 pour faire le point sur la procédure judiciaire.