Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Dordogne : l'ancienne décharge de Périgueux réhabilitée en centrale solaire photovoltaïque pour la transition écologique

-
Par , France Bleu Périgord

La Chapelle-Gonaguet accueillera une centrale solaire photovoltaïque de la société Urbasolar au printemps 2020 à la place de l'ancienne décharge municipale de Périgueux fermée depuis 1996. Les travaux ont débuté ce lundi 26 août.

Antoine Audi, maire de Périgueux, en présence de Julien Picart, responsable développement de la société Urbasolar
Antoine Audi, maire de Périgueux, en présence de Julien Picart, responsable développement de la société Urbasolar © Radio France - Macipsa Aït

Chapelle-Gonaguet, France

Produire de l'énergie renouvelable et locale. Antoine Audi et Franck Moissat, maires de Périgueux et de la Chapelle-Gonaguet ainsi que la société Urbasolar ont présenté vendredi 23 août le projet de centrale solaire photovoltaïque dans le cadre de la transition écologique

35.100 panneaux photovoltaïques vont être installés sur cette vaste friche de 16,34 hectares en réhabilitation soit 32 terrains de football (ou 28 terrains de rugby), situé au bout de l'impasse de Lansinade à la Chapelle-Gonaguet. Auparavant, le site accueillait la décharge de Périgueux, fermée en août 1996 par arrêté préfectoral.

Quelques chiffres du projet de panneau de la centrale solaire photovoltaïque. - Radio France
Quelques chiffres du projet de panneau de la centrale solaire photovoltaïque. © Radio France - Macipsa Aït

Cohabitation entre énergie nouvelle et biodiversité

La centrale va produire de l'électricité verte, soit 18.000 mégawatt-heure par an. Cela représente la consommation énergétique de 6.300 foyers périgourdins hors chauffage selon le Grand Périgueux.

Son installation est respectueuse de l'environnement puisque le terrain n'est pas dans une zone humide et est éloigné de la zone forestière. Des mesures sont également prises pour protéger la faune et la flore,  précise Urbasolar, spécialiste français du solaire photovoltaïque basé à Montpellier.

Côté finance, le locataire Urbasolar va investir 12,8 millions d'euros pour la conception et la construction de la centrale solaire. La ville de Périgueux, étant le propriétaire du terrain, loue le terrain à Urbasolar et ne débourse aucun euro sur ce projet qui devrait lui rapporter 150.000 euros la première année puis 50.000 euros les prochaines années en loyer. La Chapelle-Gonaguet percevrait 25.000 euros de loyers et diverses taxes.

Les premiers coups de pelle ont été donnés ce lundi 26 août et la centrale commencera à produire de l'électricité verte à partir du printemps 2020. 

Choix de la station

France Bleu